Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Je reçois ce courriel de la rédaction de France-Antilles, édition de la Martinique. Je vous transmet, pieusement, ce message.

 

LS.

 

Subject: M DESSOUT vous conseille cet article de France-Antilles Martinique

 

Bonjour,

Un de vos amis, M Louis Dessout , souhaiterait vous faire connaitre la page suivante :

Si le lien ne fonctionne pas, copiez dans la barre d'adresse de votre navigateur le lien : 
http://www.martinique.franceantilles.fr/regions/centre/les-impots-vont-augmenter-lourdement-251120.php

Voici le commentaire de votre ami :
Est-ce la qualité des reportages ou des débats qui privent la version Guadeloupe d'articles semblables? A quand un article objectif sur la situation budgétaire et fiscale pointoise à la veille du prochain coup de massue fiscal pointois inéluctable pour compenser les diminutions des dotations de l’État et de la démographie. Il est vrai que nos collectivités locales survivent grâce à la "départementalisation" qui leur permet chaque mois de percevoir, une avance d'un douzième du montant annuel des impôts votés. Mais , faute de capacité contributive des pointois, l’État n'en perçoit que 60 %. Ainsi notre municipalité progressiste et autonomiste vit et entretient, à crédit, une clientèle aux dépends et grâce aux 40 % manquants, avancés par le contribuable national "colonialiste". Combien de temps durera cette supercherie démocratique, occultée par nos silences complices et bienveillants ? Attendons-nous, bientôt, à un réveil brutal.

 

Cordialement
L'Equipe FranceAntilles.fr

 

Je reçois, ce soir du dimanche 20 avril, d'un lecteur, par e-mail, cecomplément à l'article de Louis Dessout ( LS )

 

Aujourd'hui, le transfert de la recette fiscale locale est adossé à la
Communauté d'agglomération ( CA) et l'Etat fait à la collectivité, une
avance
du 12° de l'indemnité de compensation, établie provisoirement, après
déduction des frais de perception de 4,5%, et reversée par la C.A. Mais
à partir de cet exercice 2014, les montants avancés et non recouvrés
seront portés au débit de la collectivité, à charge pour elle de
contribuer à améliorer le recouvrement. Ce qui s'ajoutant à la RGPP, à
la MAP, à la réduction des DGF, DGI, aides diverses, faiblesses du
contrôle budgétaire et de légalité, de l'octroi de mer, remis en
question, une fois de plus, dès le 1° juillet 2014 à Bruxelles. Les
résultats électoraux n'ont aucunement changé la situation, ni amélioré
le niveau de l'expertise des agents de maitrise, et des élus, type
"Mountains chickens, qui se prennent pour des hollsteins. 

L'édition martiniquaise de France-Antilles fait elle mieux son travail que celle de Guadeloupe?
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article