Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

 Une marée noire de très grande envergure plonge Trinidad dans la consternation et l'angoisse. Chose étrange, l'information en Guadeloupe sur cette catastrophe n'existe pas, et le Scrutateur, est à ma connaissance, sur notre île le seul organe d'information à en faire état. LS.

Trinidad-2014-Maree-noire.jpg

 

www.sxminfo.fr/71748/2014/01/20/trinidad-maree-noire-de-grande-envergure-et-polemique-quant-a-lorigine-du-sinistre/ © Saint Martin | sxminfo.fr

 

 

Cela fait maintenant plus d’un mois que des nappes d’hydrocarbures polluent les côtes du Sud-ouest de Trinidad et Tobago suite à une série de 11 fuites de pétrole sur le réseau de Petrotin, l’une des principales compagnies pétrolières nationales, dans un silence assourdissant. Il faut savoir que l’exploitation pétrolière existe depuis 1856 sur Trinidad et remplit aujourd’hui 1% des barils du marché mondial, et que la polémique va bon train entre la compagnie qui met ces fuites sur le compte de sabotage tandis qu’un rapport confidentiel pointerait l'absence d'entretien du réseau. .. 
Evidemment, la compagnie pétrolière multiplie les efforts pour contenir la dispersion et limiter les impacts. Ainsi, Petrotin a indiqué, lors d’une récente conférence de presse, que plus de 16 kilomètres (sur les 17 concernés) de plage et 1,4 kilomètre de mangrove avaient déjà été nettoyés ; 4 000 barils (sur les 7 000 estimés perdus, 1.13 millions de litres) de pétrole récupérés. En termes de coût, les opérations de nettoyage menées par Petrotin dépasseraient les 12 millions de dollars. Selon la compagnie pétrolière, ces opérations s’accompagnent de compensations financières, aux pêcheurs en particulier, pour un montant de 2,6 millions de dollars à ce jour. Cependant, au regard des impacts inhérents aux marées noires tant sur l’environnement que sur les populations et les activités économiques, ces efforts s’avèrent insuffisants d’autant plus que, logiquement la compagnie est taxée de manque de transparence et de protéger ses propres intérêts. Aussi, le Gouvernement a-t-il (enfin) décidé de prendre les choses en main selon le Premier ministre, Persad Bissessar, qui a annoncé vendredi 17 janvier 2014 son intention de mettre en place un comité de pilotage, la NEATF (National Environmental Assessment Task Force) qui aura à charge de définir les moyens à mettre en oeuvre pour lutter contre cette marée noire. Ce comité s’avère d’autant plus nécessaire que, comme souvent dans ce type de cas, les dispersants utilisés par Petrotrin suscitent également la polémique, certains estimant que “l’association du produit chimique au pétrole avait une portée beaucoup plus toxique pour la faune aquatique que le pétrole seul”. Quoiqu’il en soit il semble plus qu’urgent que les autorités de Trinidad s’impliquent dans la gestion de ce désastre environnemental au-delà de simples déclarations d’intention. Pourtant les membres du comité de pilotage n’ont à ce jour pas encore été nommés... 

Lire la suite sur www.sxminfo.fr/71748/2014/01/20/trinidad-maree-noire-de-grande-envergure-et-polemique-quant-a-lorigine-du-sinistre/ © Saint Martin | sxminfo.fr

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article