Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Hollande-et-Ayrault.jpg

 

 

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2013/09/27/20002-20130927ARTFIG00287-la-dette-francaise-continue-d-exploser-a-934-du-pib.php?m_i=eTheL3LtBWq77euOR0anMeT3SlHIMMqqSx2C9IfL4Io_uYuKx

 

Il semblerait, mais rien n'est sûr que Taxe-mi et Taxe-moi (autrement dit Groland et Zéro) excellent dans la production de deux choses : les impôts et la dette. 

 

Nos deux génies n'ont-il pas une certaine idée de la France - et du développement productif, surtout ?

 

Que les impôts augmentent, c'est une réalité qui n'a pas besoin d'être démontrée : ceux-ci grossissent au même rythme que le Chef de l'Etat (qui, avec le temps, nous a montré qu'il était capable de maigrir pour mieux engraisser et qui cherche à nous faire croire que c'est le sort qu'il nous réserve, à nous contribuables évidemment).

 

L'augmentation de la dette est une autre réalité qui n'altère nullement l'allure martiale du Premier ministre Taxe-moi, dont la fierté de son bilan est l'un de ses titres de gloire. Le seul, peut-être, parce que c'est lui-même qui se l'est décerné. Il n'en est pas moins vrai que le Zéro n'est pas loin de se prendre pour l'infini. 

 

Or ils e trouve que les chiffres ne mentent que lorsque les socialos les commentent.

 

Ainsi, si la dette publique de la France a augmenté de 41,9 milliards d'euros au deuxième trimestre 2013 pour atteindre 1912,2 milliards, fin juin, c'est que celle-ci a tout simplement augmenté de 2,24 %.

 

Et si la dette de l'État, dans cette belle histoire, a augmenté de 41,8 milliards d'euros pour atteindre 1519 milliards pendant la même période, c'est que la dette de l'Etat s'est alourdie, elle, en trois mois, de 2,82 %.

 

Les affaires de la France sont donc administrées par des spécialistes, formés à l'ÉNA pour un grand nombre d'entre eux, qui réussissent l'exploit (en s'engraissant au passage grâce aux petites économies qu'ils réalisent en étant pensionnés, nourris, logés et véhiculés par l'État) de placer le pays dans une configuration d'endettement - de l'État - susceptible d'engraisser de plus de 10 % par an.

 

Par-dessus les indéniables performances de nos pieds nickelés, le ratio dette/PIB montre bien l'irresponsabilité de Taxe-mi et Taxe-moi qui continuent à vouloir prélever plus pour dépenser plus, et qui aujourd'hui planchent sur les "loyers fictifs" et sur l'augmentation de l'ISF (sans doute pour venger de nouveaux petits contribuables qui ne le sont devenus que parce que le Groland Jazz band n'entend rien à la musique).

 

Cerise sur le gâteau, ces députés-godillots socialistes qui, paraît-il, s'inquiètent de la pression psycho-fiscale qui lamine et déprime les Français, sont bien entendu prêts à voter tous les nouveaux impôts que leur proposeront Taxe-mi et Taxe-moi :

 

a) parce qu'ils sont des ânes qui ne comprennent pas ce qu'ils font (car ce ne sont pas des salauds qui le font en pleine connaissance de cause).

 

b) parce qu'ils ne savent rien faire d'autre.

 

c) parce que c'est la servilité de leur condition qui leur en assure les honneurs et les prébendes. Alors la question se pose : ont-ils le choix ? Sont-ils vraiment libres ?

 

Heureusement, l'autosatisfaction qui caractérise ces élites (ces sujets d'élite, devrions-nous dire pour être plus précis) leur épargne des souffrances auxquelles leurs consciences (cognitive ou morale) auraient pu les exposer, s'ils en avaient ne serait-ce qu'une sur deux.

 

Heureusement encore, devant ce puits sans fond qu'est l'État, d'aucuns ne meurent pas de soif : pendant que les Français s'épuisent à alimenter les caisses de l'État, les étrangers (qu'ils soient en situation irrégulière ou non) peuvent abondamment piocher dans le tonneau des danaïdes, puisque les shaddocks pompent - et les Français aussi.

 

Ah ! j'oubliais ! C'est une bonne idée de faire croire aux français que la propriété n'existe pas, ou plus pervers encore qu'elle est illégitime, or c'est l'essence même des orientations fiscales que prend ou que renforce le Groland Jazz band. Et c'est exactement le discours que tiennent tous les voleurs, de même que madame Taubira et les socialos qui disent :« Nous ferons un cimetière de la France plutôt que de ne pas la régénérer à notre manière et de manquer le but que nous nous sommes proposé. » Et dire que des gens comme ça font carrière dans l'administration ou au parlement - bref ! dans le réseau - parce que les Français sont assez sots pour leur demander de les représenter.

 

On s'en aperçoit tous les jours, la République retourne à ses fondamentaux, cela ne fait aucun doute.

 

Hollande-Ali-Baba.jpg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article