Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Edouard Boulogne

Un communiqué de François Fillon.

Je suis « de droite » mais non inscrit dans un parti, quel qu'il soit, y compris celui des LR. Mais la campagne de presse menée contre François Fillon pour les pseudos motifs que l'on sait ( tous disent que l'emploi d'un parent par un parlementaire est légal, et d'ailleurs pratiqué par un grand nombre d'entre eux, de droite et de gauche ) m'incite à réagir.

Alors pourquoi Fillon, Fillon seul? N'est-ce pas pour soulever le coeur des braves gens d'électeurs, en salissant, salissant, salissant?

Le coup vient-il de la gauche ? Très probablement. Croit-elle pouvoir ainsi faire oublier ses turpitudes ( voir ce savoureux lien : https://www.youtube.com/watch?v=YC3A1FNKcbM ). Certains disent que ledit coup viendrait de certains qui, à droite, détesteraient Fillon? Mais soyez plus clairs, militants de l'ombre.

Penseriez vous à J-F Copé, à un ( e ) autre? Clarté, clarté, vous dis-je!

En fait si vous parveniez à abattre Fillon, vous ne bénéficieriez pas du coup de pied dans les tibias.

L'opération du Canard enchaîné ne peut servir qu' Emmanuel Macron, ou Marine Le Pen.

C'est le dégoût qui me fait publier ce soir, ce que je ne fais que très rarement, un communiqué de parti politique : celui de François Fillon adressé au Scrutateur par LR.

Bonne lecture chers amis.

Et patience, le moi de mai arrive.

 

Le Scrutateur.

____________________________________________

 

Chers amis,

Je vous invite à découvrir un communiqué de notre candidat, François Fillon :


J’ai appris par la presse l’ouverture d’une enquête préliminaire du Parquet national financier.

Cette décision particulièrement rapide permettra de faire taire cette campagne de calomnie et de mettre un terme à ces accusations dénuées de tout fondement.

Je souhaite, pour rétablir la vérité, être reçu au Parquet national financier dans les plus brefs délais.

Je ne peux que m’étonner que des faits aussi anciens et légaux fassent l’objet d’une telle campagne, à trois mois du premier tour de l’élection présidentielle.

Je me battrai pour que triomphe la vérité et pour défendre mon honneur. Ceux qui ont pensé m’atteindre doivent être certains de ma détermination.


François Fillon


 

Amitiés,


Bernard Accoyer,
Secrétaire général des Républicains

 

Commenter cet article

Doudiou 29/01/2017 16:54

Le problème n'est pas l'emploi d'un parent par un parlementaire, qui est légal évidemment... Le problème, c'est que Penelope n'était PAS attachée parlementaire mais qu'elle en pervevait le salaire !

Claue HOUËL 26/01/2017 15:32

Au fait ou était le canard enchaîné pour vérifier si Claude Chirac faisait bien le boulot pour lequel elle avait été nommée, très officiellement, auprès de son père Président de la République ?
cf l'arrêté du 19 mai 1995 (https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000169326)
J'oubliais qu'elle avait choisi le camp de françois hollande à la dernière élection présidentielle et celui de juppé aux primaires de la droite, ceci doit expliquer cela...

André Tikitak 26/01/2017 14:29

Il y a quand même des coïncidences troublantes en matière de dates : la torpille est tirée - en dessous de la ligne de flottaison, évidement - au moment même où le bide qu'ont été les primaires socialo-citoyennes s'est accompagné d'un bidonnage en matière de chiffre qui ne trompe personne et dont les commentateurs les plus suspects d'être des agents d'influence à la solde du PS admettent que le bouchon a été poussé un peu loin, ce qui les étonne même d'un vieux cheval comme Cambadélis rompu à tricoter les plus vieilles ficelles. Il n'empêche que le Canard nous refait le coup des "diamants de Giscard", dont celui-ci ne s'est jamais remis.Le coup est d'autant plus savant, qu'il faudra des mois pour que la justice se prononce et que tut le temps que M. Fillon n'aura pas été réhabilité dans son honneur par la justice il sera présumé coupable par une opinion publique soigneusement conditionnée à cet effet. C'est qu'elles travaillent bien, les p'tites officines de la propagandasatffel... Se venger du fiasco "citoyen" à peine un plus du tiers des électeurs de la primaire de "droite" (hé oui ! fallait pas que la gauche aille massivement voter Juppé, ça a gonflé les statistiques), détourner l'attention des malversations "numériques" des socialos quant à la participation à leurs primaires, et, enfin relativiser les soupçons de sans-gêne budgétaires pesant sur Macron dont on s'apercevra très bientôt que la presse sera unanime à faire valoir que la Justice n'a rien retenu contre Macron trop heureuse de klaxonner une "mise au point" nécessaire pour ne pas diffamer un candidat à la présidence de la République. Car après le pitoyable échange d'hier entre Hamon et Valls, tout le monde sait que le seul à pouvoir encore faire illusion à gauche c'est celui dont on fait semblant de croire qu'il n'appartient pas au sérail... D'où la nécessité pour ces messieurs de la force tranquille de torpiller la candidature Fillon, à n'importe quel prix..

castets 26/01/2017 06:46

Bonjour Mr boulogne,
Après cette deuxième intervention rapide du système judiciaire, il est plus que temps de faire taire tous les mal embouchés qui estiment que la Fonction Publique est obsolète et en manque cruel d'effectifs !
Sur la gifle à MV et la procédure urgente envers FF, on ne peut que féliciter le système judiciaire par son action rapide et sans détours.
Inutile de recruter en urgence des Fonctionnaires, ces deux dernières actions démontrent qu'ils sont suffisamment nombreux à la botte du Garde des Sots, et nous n'avons rien vu... Les révélations ne font que commencer .
Au fait , les Grands Electeurs pourraient intenter une action collective sur le sujet avant modification de la loi sur les embauches des salariés du Parlement.
Bonne journée, cordialement Cjj

Claude Houel 26/01/2017 03:22

Au fait c'est combien le coût des Gayet, Trierweiler Pingeot et autre Mazarine ?