Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Le funambule Michel Lonsdale, et « l'illuminé » Charles Péguy .

Charles Péguy fut une de mes admirations d'adolescent. Mes Cahiers de citations de cette période en témoignent par le nombre de textes de lui, que je copiai patiemment dans les trois tomes de ses oeuvres choisies, publiés dans la Bibliothèque de la Pléïade, que je m'étais fait offrir l'un à l'occasion d'un anniversaire, l'autre à l'occasion d'une fête de Noël ( Il y en eut une autre, plus complète, depuis lors, en quatre volumes, aux même éditions ). Et je ne l'ai jamais renié, ni, bien évidemment cessé de lire et relire, ni de me ressourcer aux livres qui lui ont été consacrés, celui de Jean Delaporte ( éditions 10/18 ) de Robert Burac, en 1994 : Charles Péguy, La révolution et la grâce ( Robert Laffont ), ni surtout d'Alain Finkielkraut : Le mécontemporain ( Gallimard ) en 1992.

Voici qu'un acteur du premier rang, Michel Londsdale, lui consacre un ouvrage dont parle le dernier numéro de Valeurs Actuelles.

Lonsdale, que j'ai vu au théâtre à Paris, en 1964, dans une comédie un peu loufoque : Des clowns par milliers, où il jouait, dans son style inimitable le rôle d'un psychiatre aux trois quarts « fou », aux côtés d'Yves Montand, et de Georges Poujouly, encore adolescent, inoubliable interprète, au disque, du Petit prince, de St-Exupéry, avec aussi, dans le rôle de l'aviateur, le grand Gérard Philippe.

Faute de pouvoir suivre en direct le spectacle de Lonsdale/Péguy qu'évoque Valeurs Actuelles, voici donc un livre de plus à lire sur ce poète et philosophe, au-delà des catégories « de droite et de gauche » où trop souvent nous nous embourbons, d'autant qu'il n'y a plus guère, sauf pour les ignorantins ( au sens adjectif de ce terme ) de droite et de gauche, seulement des entreprises de racolage aliénantes pour aliénés.

Donc, lecteurs attentifs, et de ce fait rares, du Scrutateur, un livre à lire, un livre de découvertes, peut-être un point de départ pour un parcours de vivant.

 

Le Scrutateur.

 

________________________________________________________________________________

Michael Lonsdale, funambule entre ciel et terre

 

http://www.valeursactuelles.com/culture/michael-lonsdale-funambule-entre-ciel-et-terre-48220

 

Portrait. Il publie un livre sur Péguy, issu du spectacle où il lit des textes de l’écrivain. L’occasion de rencontrer ce comédien hors norme qui est aussi un pèlerin de l’absolu.

Péguy entre ciel et terre : le titre du livre que vient de publier Michael Lonsdale, le comédien pourrait sans difficulté se l’appliquer à lui-même. Funambule, avec sa voix rêveuse et musicale qui semble toujours cheminer sur une corde raide, et sa filmographie qui oscille entre succès commerciaux et films d’auteur des plus aventureux, Michael Lonsdale l’est aussi en tenant l’équilibre entre une carrière bien remplie, qui le voit multiplier les rôles, et le seul horizon qui semble aujourd’hui le préoccuper véritablement : son amour pour le Christ, sujet de son précédent livre, Jésus, j’y crois (Bayard).

Homme d’habitudes, Michael Lonsdale nous reçoit assis à la même table du même café où il nous avait déjà reçu en 2010, pour Des hommes et Des dieux — il y interprétait avec un naturel confondant frère Luc, l’un des martyrs de Tibhirine —, café qui se trouve au bas de l’appartement où il vit désormais depuis plus de soixante ans (il en a aujourd’hui 83). Mais de cette fidélité, il ne faudrait pas conclure que l’homme est routinier : toute sa carrière prouve le contraire, marquée par un désir ardent de ne pas se répéter, de se placer là où on ne l’attend pas, au nom d’une certaine conception de la beauté (lire notre encadré).

Rien n’est ordinaire dans la vie de Michael Lonsdale (le prénom se prononce à l’anglo-saxonne, « comme Michael Jackson », a-t-il coutume de préciser drôlement)... lire la suite...

Péguy, poète entre ciel et terre, par Michael Lonsdale et Pierre Fesquet, Espace Bernanos, 4, rue du Havre, Paris IXe, à 20 h 30 ; les 2, 9, 10 et 11 octobre.

 

Le funambule Michel Lonsdale, et « l'illuminé » Charles Péguy .
Le funambule Michel Lonsdale, et « l'illuminé » Charles Péguy .
Le funambule Michel Lonsdale, et « l'illuminé » Charles Péguy .
Le funambule Michel Lonsdale, et « l'illuminé » Charles Péguy .
Le funambule Michel Lonsdale, et « l'illuminé » Charles Péguy .
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
H
Merci Scrutateur de nous ramener - une fois de plus à l'essentiel - très au-dessus des petits arbres sur les branches desquels nos corbeaux loko ne cessent de faire entendre leurs belles voix qui ne parlent de de leur plumage et de leur supposé ramage. Ça change ! Nous quittons le bassin du nombril antillais pour la voûte céleste, certes infiniment plus restreinte en termes de dimensions, mais quelle évasion !
Répondre