Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Riez mes frères  plutôt que de pleurer !

La dame qui vole son « prochain » mais qui porte plainte contre lui est un bon symbole de la France d'aujourd'hui, "péyi de dwas", notamment  ceux de la défense.

Une quantité d'honnêtes gens disent pis que pendre de notre pays dont on dit : « pli wacis qui cé mouns la sa, ou ka mo », et autres gentillesses !

Notre pays a bien des défauts, mais il garde encore un certain sens de l'humour. Jugez-en par cette histoire, et ce plaidoyer extrêmement savoureux proféré au micro de Bourdin sur RMC.

Comme disait l'humoriste britannique Chesterton : «  Les voleurs ont le respect de la propriété : ils souhaitent simplement quie la propriété des autres devienne la leur afin de mieux pouvoir la respecter ».

Reconnaissons à maître Paul Kéré un solide sens de l'humour que les mauvais plaisants n'hésiteraient pas peut-être pas à qualifier de noir, et de français, s'il n'y avait pas quelques risques d'être, à un double titre, qualifié de raciste, et de méconnaisseur de la langue française.

 

Le Scrutateur.

 

Cliquer, et savourer : Qui donc niera qu'en France, en 2017, on peut encore hurler de rire :

 

https://www.youtube.com/watch?v=wH7GF4Tssj8

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jacques Abel 22/12/2017 20:42

L'article 226-1 du code pénal est là pour nous protéger des abus de diffusion inappropriée de notre image.

Le dentiste n'est pas un shérif, il n'avait pas à agir comme il l'a fait, nous avons des autorités pour cela, pire encore, être filmé dans un lieu privé à son insu est un délit qui coûte cher à son auteur.

Soit, nous sommes partisans de l'auto-justice auquel cas, c'est la jungle... soit nous sommes régaliens.

Je ne vois vraiment pas en quoi est contestable la position de l'avocat, probablement sa cliente est-elle noire pour que Bourdin en fasse une revue de presse, c'est diabolique à plus d'un titre, car ces gens qui disposent de millions d'images de nos dirigeants qui, si elles étaient rendues public causeraient de graves désagréments aux personnes concernées, s'autocensurent. Alors, pourquoi, puisque c'est l'essence même de leur fonction de faire connaître au public la réalité des choses.

C'est absolument faux de dire que les droits de la défense sont incontournables dans ce pays, c'est selon qui est victime ou accusateur et, ça, nul ne l'ignore plus!

Il y a des intouchables en France, au contraire des Dalits en Indes, ici, c'est le haut statut, la France est prosternée devant!

Moralement, je condamne le vol, mais, je m'interroge pour savoir si le vol avait eu lieu chez le chinois, l'arabe ou l'indigène du coin, en aurait-on entendu parler à la télé? Non!

On fait quoi, on ouvre une discussion sur la prévalence qui règne dans certains milieux?
Faut savoir, soit c'est repentance pour avoir dénoncé hier, soit la délation est exception culturelle française, mais pas les deux!
D'ailleurs, je ne crois pas que le dentiste soit plus moral que la voleuse, parce que quand on a quelque chose auquel on tient, on le garde vers soi. Entre voleurs, je ne choisi pas.

d'autant plus que la profession de dentiste fait de ces gens de grands voleurs devant l'Éternel... sont pas les seuls, d'accord.

Edouard Boulogne 24/12/2017 01:05

Vous cherchez noise à votre serviteur ( qui ne vous connait pas ) à proipos d'un article pour rire. D'où mon sentiment d'avoir affaire à un paranoïaque, non point délire des dégénérés, mais psychose affectant les personnes persuadées d'être persécutées; Soignez vous mon ami.

Jacques Abel 23/12/2017 12:28

Bonjour M. Boulogne,

C'est pas gentil ça, paranoïa, mais enfin pourquoi?
Le terme de paranoïa désigne les délires des dégénérés, est-ce le cas ici?

Sauf à conclure à la normalisation de l'individu, toute grille de lecture différente vaudrait-elle ostracisme?

Vous valez mieux que cet argument. Mais, comme je vous l'ai déjà dit, il faut faire sa révolution intellectuelle.

Vous vous présentez à moi comme un polémiste, mais vous pratiquez le reductio ad absurdum... ambiguïté quand tu nous tiens...!

Cdt

Edouard Boulogne 23/12/2017 11:07

Toujours cette paranoïa !

dach 22/12/2017 00:50

succulent kon fondant a coco.- Edoua pas dit moin ou pas connaite ti plaisi en nous

Edouard Boulogne 22/12/2017 00:55

An konnèt li Dash. An ka souhété ou on bon dodo. .