Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Innocence, ou IMPUDENCE ? Tarek Oubrou, vieil ami d'Alain Juppé redoute que les musulmans de France soient considérés comme des boucs émissaires !!! ( SIC ! ).
Innocence, ou IMPUDENCE ? Tarek Oubrou, vieil ami d'Alain Juppé redoute que les musulmans de France soient considérés comme des boucs émissaires !!! ( SIC ! ).

Nous vivons une époque épatante. Alors que la France, et aussi toute l'Europe subissent des attentats meurtriers, quotidiennement, et depuis des années, alors qu'à la veille d'élections importantes, le président turc appelle l'importante communauté turque à voter contre madame Merkel ( Ah, ce vote des étrangers, tant souhaité par la gauche française ! ), l'Iman de Bordeaux, ami de longue date de M. Alain Juppé, ne trouve rien d'autre à redouter : que les musulmans en France ne soient pris en grippe par nos concitoyens ( ces cochons de Français sans doute ! Chiens d'infidèles ! ).

Imaginons un instant que ce soient des catholiques qui, en France, en Allemagne, en Belgique, au Danemark, en Espagne, en … Arabie saoudite, au Qatar, en Indonésie, se promènent Kalachnikov en mains, ceintures explosives à la taille, en massacrant à tort et à travers, en criant « Dieu le veut ainsi ». Que dirait le peuple, que diraient nos chers médias? Que n'exigerait-on pas du pape et des évêques et de chacun d'entre les catholiques? Hein! Qu'exigerait-on ? A juste titre d'ailleurs.

 

A en croire l'Iman de Bordeaux ( vieil ami d'Alain Juppé ) les musulmans devraient être dispensés de repentance en matière d'attentats islamiques. Eux seuls!

Car les musulmans n'auraient rien à voir avec toute cette actualité maudite.

 

C'est un peu comme pour l'esclavage, qu'ils ont pratiqué à tour de bras et pratiquent d'ailleurs toujours. On n'a pas oublié madame Taubira refusant toute référence à l'islam, et dans le terrorisme, et dans les turpitudes que beaucoup de ses pratiquants commettent « pour ne pas gêner les jeunes de ces « communautés là » dans leur insertion dans la société française.

Un esclavage, en revanche, qui engagerait, toujours selon la Guyanaise, et impliquerait la culpabilité personnelle de chaque blanc - surtout créoles - pour les nombreux crimes qu'il a ( forcément ) commis dans l'abomination qui a pris fin il y a cent soixante-dix ans.

Concernant ces multiples obligations de repentance des Français généalogiques, ( ou de souche, si l'on préfère ) la fable de référence de La Fontaine c'est "Le Loup et l'Agneau". A lire, de toute urgence.

 

Le Scrutateur.

 

Attentats en Catalogne : l'imam de Bordeaux ne veut "pas que les musulmans subissent un crime qu’ils n'ont pas commis"

Invité de franceinfo lundi, Tareq Oubrou s'inquiète des effets des attentats sur la communauté musulmane en Europe. "On cherche un bouc émissaire et le sentiment de vengeance est toujours latent", dit l'imam de la Grande Mosquée de Bordeaux.

 

( http://www.francetvinfo.fr/monde/espagne/barcelone/attentats-en-catalogne-l-imam-de-bordeaux-ne-veut-pas-que-les-musulmans-subissent-un-crime-quils-n-ont-pas-commis_2335851.html#xtor=EPR-502-%5Bnewslettervideo%5D-20170822-%5Bvideo1%5D )

 

Tareq Oubrou, grand imam de Bordeaux, a réagi, lundi 21 août sur franceinfo, aux attentats en Catalogne. "Il ne faut pas que les musulmans subissent un crime qu’ils n’ont pas commis", a-t-il dit alors qu'un iman est recherché.

"Les sociétés musulmanes" également touchées

"Ce sont des citoyens qui vivent en tant qu’Espagnol ou que Français, et puis du jour au lendemain ils doivent s’exprimer en tant que musulmans dans la société. C’est un peu violent psychologiquement. Beaucoup de musulmans veulent vivrent une invisibilité dans la société", affirme Tareq Oubrou.

Il rappelle que les attentats terroristes ont "tué plus de musulmans que de non-musulmans" en frappant d’abord les "sociétés musulmanes" avant de se produire "dans les sociétés démocratiques comme la nôtre".

"On cherche un bouc émissaire" ( SIC ).

A propos de la recrudescence des insultes et agressions contre les musulmans après les attentats, Tareq Oubrou pense que leurs auteurs "sont plus travaillés par les tripes que par la raison. On cherche un bouc émissaire et le sentiment de vengeance est toujours latent, toujours présent dans l’esprit de nos concitoyens qui peuvent malheureusement passer à l’acte", constate avec inquiétude l’auteur de Ce que vous ne savez pas de l’Islam.

"Il ne faut pas que les musulmans subissent un crime qu’ils n’ont pas commis" - Tareq Oubrou, le grand imam de Bordeaux

 



 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article