Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Pierre-Blanche--pere-de-Lenis--entrepreneur-de-travaux-pu.jpg  ( M. Pierre Blanche, père de Lénis. Entrepreneur de travaux publics à Pointe-à-Pitre ). 

 

Par Guadeloupe 2000 d'abord, puis par Le Scrutateur, j'ai entrepris, il y a déjà longtemps, de rendre justice à un grand intellectuel guadeloupéen, et surtout à un grand professeur de philosophie, M. Lénis Blanche, injustement récusé par l'actuelle classe de ceux qui prétendent, chez nous posséder le monopole de la pensée. Cet effort de réhabilitation n'est pas totalement inefficace, si j'en juge par les réactions de maintes personnes qui hésitent encore à franchir le pas décisif de la liberté, ce bien irremplaçable, car ce pas les mettrait en porte à faux avec ceux qui distribuent, pour l'instant, honneurs et prébendes.

Mais il y a des surprises agréables, comme celle-ci que résume la lettre ci-dessous, de madame Monique Vinet, amie et compagne de M. Pierre Blanche, fils de Lénis.

Madame Vinet et monsieur Pierre Blanche accompagnent cette lettre de photographies anciennes, dont je publie quelques-unes. Peut-être certains des anciens élèves du Lycée Carnot de Pointe-à-Pitre, et de Lénis Blanche, vivent-ils encore, et seront-ils heureux de se revoir « en ce temps là » auprès de leur maître. C'est le vœu que je formule.

 

Edouard Boulogne.

 

Lenis--enfant--et-son-jeune-frere.-.jpg ( Lénis enfant, à gauche, et son jeune frère ). 

 

 

Pierre Blanche et Monique Vinet

61000 Alençon

 

 

Monsieur,

 

Tout d'abord , excusez - moi encore de cet appel téléphonique intempestif à une heure totalement anormale i! y a presque deux mois déjà . Comme je vous l'ai dit brièvement, nous allions chercher des informations sur Aimé Césaîre sur Google , lorsque j'ai tapé , curieusement et sans raison apparente , Lenis Blanche , quelle surprise ! Pierre , malade depuis six ans puisqu'à son actif ou plutôt son passif, trois AVC dont le dernier assez massif le privant pour partie de la parole, et de sa main droite totalement, était ému aux larmes .... Vous n'imaginez pas sa fierté de constater son père ainsi reconnu ...Je n'ai pas connu Lenis étant la deuzïème femme de son fils ou plutôt comme il aime dire sa compagne de coeur, mais il m'a parlé souvent de ses cours de philo exceptionnels , d'ailleurs lui - même a été son élève et a eu son bac philo avec mention très bien ( une autre mention eut été anormale !) A la suite de cela , il a fait sa médecine à Paris , puis son internat dans les hôpitaux de Paris , avant d'être à la suite mobilisé en Algérie . Au retour, il s'est installé médecin de campagne, comme il le souhaitait, dans un gros bourg où i! allait devenir maire , son père un peu déçu aurait souhaité qu'il soit professeur de médecine ... toujours cet amour de l'enseignement sous quelque forme que cela soit et le besoin si noble de transmettre ... ensuite il s'est également tourné vers la médecine hospitalière plus particulièrement la réanimation .

Mais revenons à Lenis ! à son retour en métropole , nommé à Cannes au lycée Carnot ((encore !) il y a fait la 2éme de sa carrière jusqu'à la , toujours avec la

même passion de ia philo et le même besoin de transmettre à ses élèves , d'ailleurs une de ses élèves de Cannes a écrit à son fils à son décès , le nommant " le maître du bonheur".

Il a passé sa retraite paisible auprès de son épouse adorée , partageant son temps entre le cyclotourisme , la lecture , l'observation de l'être humain , et ia philo toujours la philo qui a été la grande aventure de sa vie .

Il est décédé , il y a presque vingt ans d'une crise cardiaque , en quelques secondes son grand corps fatigué a lâché .... Ses cendres reposent au cimetière du Grand Jas à Cannes , où sa femme l'a rejoint 10 ans plus tard . Auparavant, nous l'avions rapatriée chez nous en Normandie , dans une maison de retraite agréable en Suisse Normande ( région de Fiers de l'Orne) ou seul le ciel bleu de Cannes lui manquait. Elle n'a plus jamais parié de l'homme de sa vie , gardant pour elle seule ses souvenirs . Lorsque nous allons nous recueillir auprès d'eux, dans un lieu très serein , à une haie de grands cyprès typiques de la Provence , ces arbres si chers à Cézanne ! il est courant qu'un ancien élève ou parent d'élève ne s'arrête là, et manifeste son estime pour Lenis , souvent son originalité , sa pensée si vive, sa curiosité de ses élèves , sa volonté à les éveiller à la philosophie sont vantées .... Encore merci à vous , et voici comme promis quelques photos familiales à votre attention et également pour M.Belton .

Pierre voudrait s'abonner à Guadeloupe 2000 et au Scrutateur, comment pouvons -nous faire ?Par ailleurs , si vous venez en métropole contactez-nous ! Est -t-il possible de se procurer les n° concernant Lenis de ces journaux .?

Recevez , cher monsieur, notre amitié ainsi que nos remerciements de votre action à l'égard de notre Lenis permettant qu'il ne soit pas oublié en Guadeloupe . Merci également à M. Bellon pour son article émouvant, Pierre se souvient des manguiers du lycée Carnot !!

Monique VINET pour Pierre Blanchefils unique de Lenis.

A-Cannes--Lenis-et-son-epouse-jpg ( A cannes, Lénis et son épouse Alexandra, ditr Sacha Eliaschevitch, jeune fille de la bourgeoisie lithuanienne venue apprendre le français à Paris où ils se rencontrèrent. Tous les deux étaient réputés en Guadeloupe pour leur amour du cyclotourisme. Et à Cannes ils n'avaient pas abandonné cette excellente pratique. 

 

Une-classe-terminale-de-Lenis-Blanche-.jpg ( Une classe terminale, au lycée Carnot de Pointe-à-Pitre, à la fin des années trente ). 

 

Autre-classe-philo-a-P-a-P--et-au-premeir-rang-le-profess.jpg ( Autre classe terminale, à la même époque ). 


Lenis-Blanche-en-classe-a-Cannes--bien-apres-la-seconde-.jpg ( Bien plus tard, après la guerre, à cannes, en classe, Lénis Blanche. Eloquence et espièglerie mêlées ). 

 

M.-Pierre-Blanche-fils-de-Lenis.-.jpg ( M. Pierre Blanche, fils unique de Lénis ). 

 

 

Dossier : Quelques textes de Lénis Blanche sur Le Scrutateur.

 

 

Une lettre de Lénis Blanche ( I ). : http://www.lescrutateur.com/article-13030762.html

 

Une lettre de Lénis Blanche : ( II ) : http://www.lescrutateur.com/article-13031849.html

 

Sur Lénis Blanche une lettre de M. Louis Pauvert : http://www.lescrutateur.com/article-14196984.html

 

Lénis Blanche : Sur notre identité guadeloupéenne : http://www.lescrutateur.com/article-31454550.html

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Manuela 03/06/2012 10:34


C'est avec beaucoup d'émotion que j'ai lu cet article et reconnu ma mère sur la photo du lycée Carnot. J'ai toujours entendu parlé de ce remarquable professeur, qui en plus de ses qualité
pédagogique encourageait ses étudiantes en nombre restreint à utiliser leurs capacités intellectuelles... chose tres rare à l'époque ou la femme devait surtout avoir des qualités de ménagère