Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Bouquet de lecteurs (merci à tous!).


Grands nombre de messages dont je publie ici quelques-uns, sous le titre "Bouquet....".Quelques autres, ayant un caractère plus personnel ne seront pas publiés, mais je contacterai ces amis par une voie plus personnelle. D'autres encore vont paraître tout à l'heure dans la rubrique réservée aux commentaires. Merci à tous. J'ajoute que je reçois de nombreux témoignages de sympathie pour Willy Angèle dont la compétence, la maîtrise de soi, le courage, suscitent l'admiration de tous. Il est aussi sauvagement attaqué par la clique LKP qui répand sur lui sa bave écumante. Que ce jeune chef d'entreprise guadeloupéen se rappelle le mot de Chateaubriand : "il est réconfortant de se voir hideux dans un miroir bossué". Il va de soi que, moi, son ancien professeur de philo, je lui dis mon estime et mon admiration pour le travail qu'il accomplit ces jours-ci. Au train où vont les choses, un gouvernement bien décevant, mais qui ne récoltera que mépris mérité de la part de ceux qu'il flatte du col, va contraindre les entreprises à céder au LKP, ce qui les handicapera profondément dans leurs activités entrepreneuriales dès les mois qui viennent. Mais le spectacle du courage, allié à la compétence est un investissement pour la Guadeloupe, pour les jeunes, qui en veulent, qui sont capables d'analyse et de réflexion). E.Boulogne.



(I) Extrait du commentaire:
Merci de ne pas publier mon nom. (Trop de colère, d'amertume devant le désastre et ce qui nous attend si un frein n'y est pas mis).Je voudrais vous exprimer ma gratitude, mon soutien pour le courage que VOUS manifestez.Puisque les media sont muselés, puisque l'on formate notre pensée (tiens donc...), ne pourrions -nous pas nous exprimer et PLUS PARTICULIEREMENT ouvrir les  yeux de la population en placardant PARTOUT le manifeste "éructé" lors du fameux Congrès d'avril 2008...             des dazibaos en Guadeloupe, ou comment détourner la désinformation!Mon esprit se vide, je n'ai pas d'autre idée!!!!C'est vrai que depuis que l'on a pris en charge jusqu'à la liste de mes courses, je ne sais même plus quel jour faire la lessive, ni à quelle heure je dois déjeuner ou dîner. Et... suis-je autorisée à lire Raga de Le Clézio????


(II)

un commentaire vient d'être posté par Marie-Odile Cassius de Linval sur l'article Lettre ouverte à M. Jean-Michel Prêtre, Procureur de la République, par Edouard Boulogne., sur votre blog lescrutateur

Extrait du commentaire:
Monsieur,Je salue votre courage. Les propos tenus hier soir appellent une action du Procureur de la République. Il est grand temps de réagir !!



(III)

un commentaire vient d'être posté par Bz sur l'article Lettre ouverte à M. Jean-Michel Prêtre, Procureur de la République, par Edouard Boulogne., sur votre blog lescrutateur

Extrait du commentaire:
Bravo monsieur Boulogne pour votre courage. Vous connaissez mes opinions et je vous soutiens dans cette action.Ne pensez-vous pas que nous devrions monter une association des guadeloupéens qui refusent ce genre de propos et qui souhaitent porter plainte contre DOMOTA



(IV)

un commentaire vient d'être posté par Bz sur l'article Lettre ouverte à M. Jean-Michel Prêtre, Procureur de la République, par Edouard Boulogne., sur votre blog lescrutateur

Extrait du commentaire:
Bravo monsieur Boulogne pour votre courage. Vous connaissez mes opinions et je vous soutiens dans cette action.Ne pensez-vous pas que nous devrions monter une association des guadeloupéens qui refusent ce genre de propos et qui souhaitent porter plainte contre DOMOTA



(V)

un commentaire vient d'être posté par perrine C/H. sur l'article Lettre ouverte à M. Jean-Michel Prêtre, Procureur de la République, par Edouard Boulogne., sur votre blog lescrutateur

Extrait du commentaire:
je veux vous remercier pour plusieurs raisons: la premiere omnipresente est que c'est grâce à un article paru sur votre blog il y a 2 jours...que je veille à la sécurité de ma fille, de façon "rapprochée"; C'est là que j'ai eu vent de l'incitation à la haine raciale et plus particulierement du "aille koké iche béké" La veille, j'avais permis à ma fille de 15 ans de se promener dans le quartier qui me paraissait assez "safe"; elle avait bien sûr instruction de m'appeller si elle se sentait en danger et je suis à cinq minutes en voiture..Peur rétrospective!Hier Jeudi le lycée ST Joseph de Cluny a réouvert ses portes enfin!Quelle ne fut ma surprise 30 minutes apres la fin des cours, en remontant la route de Didier, de voir une amie de ma fille rentrer à pied chez elle à 2 Kms de là.. une metropolitaine brune aux yeux bleusJe veux donc vous remercier pour elles deux!Apres la lecture de cet article lu sur "le scrutateur" voilà 2 jeunes filles qui sont en sécurité..Tant d'infos circulent, les gens pensent que vous êtes au courant et pas dutout;Il y a eu une aggression il y a 10 jours, en bas de la Route de Didier, d'une jeune békée qui s'est fait attaquer par 4 voyous qui voulaient la violer, et qui a été sauvée par un noir qui est arrivé avec un coutelas ( fait vérifié); ces 4 voyous etaient donc sur FacebookTerreur retrospective quand je pense qu'il a fallu 10 jours pour que l'info arrive jusqu'à moi et que je puisse donner un sens à "ce fait divers"Je voudrais vous feliciter pour votre ton sobre et mesuré et je sais que vous en avez entendu ..des choses pas à piquer des vers, depuis le temps que vous observez la société!Mon pere a été un fidele lecteur des " 4 vérités" durant de tres longues annéesA l'epoque, je pensais que cela ne servait à rien de lire des choses contre lesquelles on ne peut pas agir, et que cela deprimait inutilementJe sais maintenant que mon pere avait raison, et que VOUS aviez raison..Merci de votre constance;pour votre travail de fourmivotre ton mesuré qui montre une belle force de caractere, pour ne pas ceder à la colere et à la haineet aujourd'hui pour cette belle lettre au procureurCe matin à la radio, j'ai entendu Elie Domota dire de son ton tranquille: "tout ce que veulent les békés, c'est rétablir l'esclavage" et cela le plus serieusement du monde!Ce monsieur sait ce q'un groupe veut, c'est un surhomme..Comment quelqu'un peut-il savoir ce qu'un autre veut, et le dire sur les ondes..Quand pourra-t-on enterrer ce mot "esclavage" et aller de l'avant.Je suis frappée par un mot, celui qui revient le plus souvent dans les debats, c'est le mot "mepris" suivi par "respect"Plus q'une crise economique je pense que c'est une crise d'ordre psychologique à laquelle nous assistons:Nous avec notre culpabilité..et malheureusement notre arrogance ,qui existe chez certains békés....qui pousse avec raison certains à demandes plus de respect et moins de mepris;Je comprends celaBonne journée Monsieur Boulogne et merci



(VI)

un commentaire vient d'être posté par Cédric sur l'article Lettre ouverte à M. Jean-Michel Prêtre, Procureur de la République, par Edouard Boulogne., sur votre blog lescrutateur

Extrait du commentaire:
Bravo Mr Boulogne !!!Ce courrier est criant de vérité et de sincérité. J'espère qu'il sera lu par le plus grand nombre de personnes.J'espère surtout qu'il ne restera pas sans suites car l'affaire est bien trop grave.Je crois savoir que des plaintes ont été déposées à l'encontre de Mr "Papa Docmota". J'espère que d'autres que vous auront l'idée d'ajouter ces propos inacceptables à la longue liste des exactions de ce monsieur.Sans action de l'état, je pense que la preuve sera faite que les Antilles ne sont pas réellement des téritoires français à part entière. Jamais de tel propos ne seraient passés sous silence en France. A bon entendeur salut !Félicitation Mr Boulogne et merci pour votre blog.Cédric (Martiniquais)



(VII)

un commentaire vient d'être posté par dominique Bourdelat sur l'article Lettre ouverte à M. Jean-Michel Prêtre, Procureur de la République, par Edouard Boulogne., sur votre blog lescrutateur

Extrait du commentaire:
Mon cher Edouard,  Votre courage et votre détermination nous rassurent. Vous avez l'art de transmettre par écrit ce qui est au plus profond de nous mêmes.Je vous en remercie.  Votre talent nous pousse à la réflexion. Nous vivons aujourd'hui le résultat d'une politique trop axée sur la répentance. L'HEXAGONE n'a fait que s'excuser des délits anciens pour se défausser des crimes présents.  On a peur d'une contagion alors la contrition ne fait pas une politique. Certains comme vous le dénoncez en profitent car ils sont devenus des spécialistes des rappels historiques et surtout de la désinformation qui rime d'ailleurs avec déstabilisation. Il n'y a pas de transmission héréditaire du statut de victime , il n'y a pas de transmission héréditaire du statut de bourreau. Le "devoir de mémoire" n'implique pas la pureté ou la corruption automatique des petits ou des arrières petits enfants.  Nous sommes tous responsables de notre développement , il faut arrêter de s'en prendre aux autres, mais il ne faut s'en prendre  qu'à nous mêmes. Actuellement le doute devient notre seule foi, il dénigre toute l'énergie que la foi mettait autrefois à vénérer. L'idée de défendre nos sociétés nous répugne.Certains se complaisent de ressasser que la fin du monde occidental est proche car cette idée les arrange et leur permettent surtout de poursuivre leurs manoeuvres de déstabilisation. Face à cette logique implacable, il se développe de façon insidieuse un véritable désamour de soi. Nous nous mentons à nous mêmes et nous nous fermons aux autres.   La tactique de DOMOTA est d'entrainer une autodévalorisation inconsciente des personnes qui s'opposent à lui. Un jour, ce sont les riches, les patrons, un autre jour les békés , les peaux blanches. Tout cela aboutit au fait que nous soyons incapables d'ouvrir les yeux et de nous engager vers les chemins de la bonté et du dialogue. Car ce personnage refuse le dialogue, il monologue devant les caméras, les micros , en fait il récite une leçon bien apprise par coeur, sans état d'âme. Quand on lui résiste il enjambe la table et vient menacer son interlocuteur, (Ex. W. ANGELE).devant le représentant de l'Etat qui ne fait rien. Nous sommes en pleine psychose.  "Sois calme ô ma douleur et tiens toi plus tranquile "disait Baudelaire . Le mot souffrance est utilisé en permanence sur les ondes, à la télévision,  dans les journaux, dans les bouches. Pourrait -on parler plutôt d'épreuve, de tourment. Mais cela implique la notion d'effort , d'analyse.    Dans l'état actuel,   la souffrance  donne des droits, elle est même parfois l'unique source de droit. Autrefois source de rédemption dans le christianisme, elle est actuellement génératrice de réparations, et même nous l'avons vu récemment dans certains cas, elle est sacralisée. Quiconque s'empare d'elle aujourd'hui s'empare du pouvoir. Enfin dernier point, soyons prudents et vigilants en face de l'utilisation des mots  sans regard de l'histoire. La France  a eu des colonies. Elle  a abandoné certaines et d'autres ont été transformées notamment en départements d'outre mer. Les colons tenaient un pays et ne l'abandonnaient pas. Ils n'en faisaient pas un territoire perdu de la République.  Il ne faut donc pas décourager les initiatives et l'effort. Si on laisse augmenter le taux de chômage , les jeunes guadeloupéens iront grossir les gangs et seront en proie vers de nouvelles accusations ou exactions.  Ils resteront une main d'oeuvre facile car désoeuvrée pour satisfaire les intentions du LKP. On profitera de la révolte des banlieues pointoises pour les comparer à celles de l'Hexagone où se mélangeaient il y a quelques années la Courneuve, les Minguettes  avec les Aurès et certaines images du Tonkin, et aujourd'hui on mèlera le colonialisme, la traite.  Tout sera fait alors pour attiser la violence, une vengeance gratuite mal comprise à cause d'une histoire mal expliquée donc mal digérée.  Ne perdons pas nos valeurs républicaines et conservons l'esprit libre et constructif.  



( VIII)

un commentaire vient d'être posté par ghislaine Mascle sur l'article Les exactions du LKP, par Alain Gaudart., sur votre blog lescrutateur

Extrait du commentaire:
Je suis, avec un vif intérêt, les analyses très pertinentes qui sont développées ici. Enfin, un souffle de vérité qui pose les mots JUSTES sur ce que nous subissons au quotidien depuis 45 jours et même 46, (puisque ce jour, Montauban, Gosier, a été encore bloqué, même si cela n'a pas été relayé par nos media), malgré la signature de l'"accord historique".Subir ou réagir? Là est la question.
La nature ayant horreur du vide, celui-ci se comble aussitôt. A nous de veiller à la nature de ce qui s'y installe. RE-prenons notre place, celle de la démocratie, réinvestissons l'espace du droit et exhortons l'Etat à être dans SA FONCTION: celle que tout citoyen est en droit d'attendre.Merci à vous d'offrir cet espace d'échanges qui nous permet de nous recentrer après ces constantes désinformations.Merci à tous ceux qui comme Willy Angèle luttent...Et à toi, Alain, un petit coucou d'une copine de la classe de Philo,  de Baimbridge que tu as accompagnée depuis ton bateau alors qu'elle quittait douloureusement et pour longtemps, à bord de l'Antilles, une île aimée. 




Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Juste une petite rectification concernant mon mail, je voulais dire "guadeloupe 2000" et non pas "les 4 vérités", journal hexagonal;Je suis heureuse d'apprendre que Edouard Boulogne se repose un peuJ'imagine la tension et le stress permanent de ses journées, et je salue son courage..et le vôtre aussi par la même occasion;
Répondre
A
Monsieur, J'ai regardé sur Internet le JT de jeudi 5 mars sur RFO...c'est scandaleux de voir le comportement des journalistes (surtout celui qui a fait son premier éditorial en fustigeant je cite" la majorité silencieuse"!!!! t en mettant en doute son existence même...je suis atterée. Ensuite, M.lurel, impressionant jeu de danse du ventre devant E.Domota, pléthore de mots vides de sens, palabres! Mais ou va-t-on???  Aucun des élus locaux ne revient sur les méthodes employées par le LKP, tout est balayé, envolé. Aucun d'entre eux ne dit que l'on est dans une démocratie et que les combats se gagnent aussi en respectant la démocratie et les valeurs républicaines. Monsieur Boulogne, j'ai peur pour la Guadeloupe car le LKP veut le pouvoir, il fait déjà la pluie et le beau temps en décidant de qui doit vivre, qui doit mourrir. On en revient au triste "la valise ou le cercueil". Dites-moi qu'ON ne les laissera pas faire???Bien à vous, Alexandryne     
Répondre
T
les jeunes pousses du LKP sont la :Ce matin une enseignante fait un tour de table sur les évenements qui ont secoué la guadeloupe a une classe de 3eme/ reponse unanime des ados" il faut éliminer les békés"...A mon sens,Le tissu social de guadeloupe est en lambeau, je l'observe a tous les coins de rue.CE soir je me rends dans une station service (st claude)pour acheter une bouteille de butane...je m(adresse au vendeur qui s'affaire a ouvrir le local d'entreposage pour servir deux personnes ..a peine aisje eu le temps de dire un mot il referme brusquement le local et me rabroue sechement:"il n'y a pas de gaz butane!!"C'est çà la victoire du LKP contre "pwofitation" on est revenu au temps des passe droits entre copains et coquins! DEGUEULASSE
Répondre
J
Bravo, Mon cher Edouard,Je suis certain que ce bouquet tu le porte dans ton coeur.Jean-Claude
Répondre