Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

 

Allah-akbar.jpg

 

 

( I ) Le « printemps arabe »

 

Il y a seulement quelques mois, c'était, comme disent les journalistes ( et trop de politiciens ignares ) le « printemps arabe ».

D'abord la Tunisie, puis, comme une traînée de poudre l'Egypte, puis la Lybie. Les trompettes médiatiques, gorgées d'idéologie pseudo démocratique et droit de l'hommiste ont voulu y voir une flambée de libertarisme à l'occidentale, portée par la jeunesse, qui, on le sait, ne peut ni se tromper, ni nous tromper.

J'ai considéré, pour ma part, ces mouvements avec prudence.

Je me suis beaucoup intéressé aux mouvements révolutionnaires, depuis la Révolution française, jusqu'aux bouffées des divers « indignés » de notre temps, en passant par les révolutions communistes de Russie ( 1917 ) et de Chine ( 1949 ), celles aussi de Castro à Cuba, d'Allende au Chili, celles aussi du Viet Nam, et du Cambodge.

D'où ma suspicion à l'égard des mouvements arabes.

Nous verrons très bientôt comment tout cela évoluera. Mais je ne crois pas aux mouvements spontanés qui n'existent que dans les films de propagande et dans les manuels scolaires contrôlés par les idéologues qui font le « politiquement correct ».

L'actualité va plutôt dans le sens que je redoute. Aujourd'hui ( 10 octobre ) à Tunis, de graves évènements se sont déroulés, partiellement ( et rapidement ) évoqués par les télévisions. Un jeune homme a été lynché en pleine capitale « libérée ». Tout indique que cela n'est qu'un début.

Va-t-on regretter l'ancien régime, et, en France, rappeler madame Alliot-Marie au poste de ministre des affaires étrangères? Gageons que M. Juppé, minimisera l'ampleur des émeutes derrière lesquelles se profile l'ombre des « fous de Dieu ».

Mais en Egypte la situation n'est pas moins inquiétante, et même davantage.

Le lien qui suit avec le journal La Croix relate des évènements derrière lesquels on devine les mêmes :

 

http://www.la-croix.com/Actualite/S-informer/Monde/Ils-ne-veulent-plus-de-chretiens-en-Egypte-!-_NG_-2011-10-10-721447

 

Les occidentaux, et les Américains de B. Obama ont-ils été trop vite, et ont-ils été imprudents en lâchant le vieux Moubarak, qui n'était pas un ange, mais qui, par comparaison pourrait paraître, un jour, le gestionnaire d'une époque « bénie »?

 

Sur le statut des non musulmans en Egypte, en particulier des chrétiens de rite copte lire le texte de ces deux pages scannées du livre de jean-Pierre Péroncel-Hugoz, ( Le radeau de Mahomet) dont j'ai déjà parlé ici même, et qu'il faut lire intégralement.

 

1ère page :

 

Copte-I--.jpg

 

 

2 ème page :

 

Copte--II--.jpg 

 

 

(II ) A Paris : Allah akbar !

 

Tout ceci amène à se poser la question de l'Islam, de sa compatibilité avec la liberté et la tolérance en général, et de sa compatibilité avec la civilisation européenne, la nôtre.

Il est très difficile d'aborder cette question actuellement dans le monde occidental, et en France en particulier. Sauf à donner dans l'irénisme le plus total et le plus naïf.

Dans le cas contraire vous risquez d'être catalogué comme raciste, intégriste chrétien, lepeniste, etc.

Qu'on m'entende donc bien, je ne viens pas prêcher une quelconque croisade, un rejet systématique et irréfléchi des étrangers immigrants sur nos sols respectifs. Je ne nourris aucune animosité particulière contre ces gens là

Ni Ahmed, ni Rachida ne soulèvent en mon coeur cette chaleur moite, ce grondement obscur, cette crispation des viscères, qui permettent de dénoter ces passions qu'on appelle la haine et le mépris.

Je ne me place pas sur le terrain religieux, en tant que tel, chrétien qui veille sur son territoire contre l'intrusion de l'infidèle. Je m'efforce de penser en Politique, comme devraient le faire, chrétiens ou non, nos « responsables » ou présumés tels, et comme ils ne le font généralement pas, obsédés par la crainte de s'écarter du chemin tracé par les idéologues du politiquement correct, qui, pour l'heure, mènent la danse.

Qu'est-ce qui fait la force de ces idéologues face au problème qui nous occupe. C'est, je crois que notre civilisation est d'origine chrétienne, et que les plus radicaux de nos pourfendeurs d'Eglises demeurent imprégnés, à leur insu, de préceptes chrétiens. Ce qui permet aux manipulateurs de se jouer d'eux, et de nous avec eux.

Roger Ikor, en exergue de son roman Les eaux mêlées plaça cette belle pensée, que je notai, à ma lecture de ce livre en 1967 : «  Ne jette pas la pierre aux étrangers, car toi aussi tu seras étranger ».

Pensée qui est au coeur de la civilisation chrétienne, même si celle-ci, bien trop souvent dans la pratique, l'oublia.

Elle découle des maximes évangéliques : «aimes ton prochain comme toi-même »; « Aimez vos ennemis »; ou encore cette célèbre parabole : «  au lieu de voir la paille qui est dans l'oeil de ton voisin, veille à extirper la poutre qui est dans le tien », etc, etc.

Quand donc il nous vient une critique à l'égard des moeurs des « étrangers », de tels principes affluent plus ou moins consciemment à notre mémoire. Et, nous tentons d'y être fidèles.

Et, en un sens c'est très bien ainsi.

A condition toutefois de ne pas oublier que la réalité est complexe, et que comme le dit le proverbe, il arrive que le mieux soit l'ennemi du bien.

Par exemple, dans l'Evangile, Jésus recommande encore lorsque l'on s'est fâché avec quelqu'un de se rendre au-devant de lui, pour se réconcilier avec lui.

Mais que se passe-t-il si l'autre refuse la réconciliation et nous frappe jusqu'à la mort?

Non, rien n'est simple.

L'on n'a pas assez remarqué que Jésus ne condamne pas les fonctions policières et militaires. Il y a même dans sa prédication des officiers de l'armée romaine qui sont considérés comme de grands croyants, et des justes.

Ces soldats, les chefs politiques qui les commandent, peuvent commettre des abus, en s'écartant de la volonté du Dieu d'amour. Notre histoire chrétienne, tout comme l'histoire juive sont remplies de ces infidélités. D'où la nécessité de la réflexion, de l'éducation chrétienne pour la fondation d'un ordre juste.

Mais enfin, l'existence même de la force régulière signifie que son emploi n'est pas en soi illégitime, et que la légitime défense est un droit humain.

Ce détour un peu long m'a paru nécessaire pour tenter de faire comprendre la position de ceux qui sans haine religieuse, racisme ou xénophobie s'inquiètent de la montée de l'islam dans le monde et en Europe.

Ce n'est pas en tant que membre d'une religion refusant par esprit de clocher les membres d'une autre religion que je m'exprime.

C'est en tant que membre d'une civilisation ,soucieux de l'avenir, du bonheur et de la sécurité de celle-ci que je m'interroge, et m'inquiète.

L'islam est une communauté ( Oumma ) très structurée, depuis treize siècles, avec ses règles, traditions, usages, avec son histoire, tout cela s'originant dans un livre le Coran, et une tradition ( la Sunna ).

L'islam a commis, comme la chrétienté des excès.

Le problème est que lorsque la chrétienté tue au nom du Christ, dans une guerre de conquête, par une violence inspirée par la cupidité, ou la rapacité, elle est en contradiction avec elle-même. Quand, à certaines périodes de l'histoire chrétienne, certains papes pensent à l'instauration d'une théocratie, ils sont en contradiction avec l'Evangile qui sépare clairement ( « rendez à César, ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu » ) le spirituel et le temporel, fondant ainsi la vraie laïcité ( pas le laïcisme ) .

Qu'en est-il pour l'Islam?

Il est impossible, par une fausse conception de la tolérance et de l'esprit d'ouverture, ou par ignorance, de penser la même chose de l'Islam.

La lecture du Coran est, à cet égard, édifiante :

 

Par exemple : «  Que Dieu anéantisse juifs et chrétiens! Ils sont tellement stupides »!( Sourate de l'Immunité ).

 

Ou encore : «  Ne faites pas appel à la paix quand vous êtes les plus forts »;

 

Ou bien : «  Le musulman n'est pas mis à mort pour le meurtre d'un infidèle, mais l'infidèle est mis à mort pour le meurtre d'un musulman ».

 

Je ne serai pas plus long sur les citations coraniques, que je ne l'ai été pour celles de l'Evangile.

L'essentiel est que l'on s'aperçoive que les logiques, de l'un et de l'autre sont différentes, et que poser la question de la compatibilité sur un même territoire de ces deux systèmes de pensée et de moeurs n'est pas une question sans importance, et que refuser de se poser la question est une imprudence et une faute.

Or, présentement les dirigeants occidentaux, et français en particulier, se montrent excessivement légers, pour ne pas dire davantage.

Deux exemples tout à fait actuels.

 

1° Le maire de Paris M. Delanoë, pour célébrer le Ramadan a organisé une grand fête à l'Hôtel de ville de la capitale. Il en a coûté 90000 euros aux contribuables parisiens (quatre-vingt dix mille £). M.Delanoê refuse d'organiser de telles fêtes à l'occasion de la fête de Pâques; au nom de la loi sur la laïcité qu'il s'interdit d'enfreindre. ( Sic!).

 

2° Je reçois aujourd'hui, cette information d'une lectrice, guadeloupéenne de Paris, que je vous livre pour conclure.

 

« Pour ceux qui ne savent pas quoi faire pour Noël les 23, 24 et 25 décembre, il y a un événement à ne rater sous aucun prétexte:

"Le salon international du monde musulman" qui se tiendra du 23 au 25 décembre 2011 au parc des expositions du Bourget!

 

http://www.salon-monde-musulman.com

 

Au début j'ai cru à un canular. Mais non, c'est bien la triste vérité. En plein pendant les fêtes de Noël, les islamistes organisent leur salon international à Paris. Et cons que nous sommes nous laissons faire.... Qu'il y ait un salon du monde musulman, je m'en moque complètement (encore que ...). Mais l'organiser pile à la date de Noël,  il s'agit sans aucun doute d'un hasard de calendrier étonnant. Ca laisse plutôt un arrière gout désagréable après une énième provocation...

Je vous laisse aussi apprécier le logo du site organisateur:

C'est pas joli la Tour Eiffel accolée à un minaret et entourée du croissant islamique? »

 

Il y a, chers lecteurs du Scrutateur de quoi réfléchir, ne trouvez-vous pas? Et aussi de quoi ne plus se laisser traiter de racistes et de xénophobes, simplement parce que l'on demande à réfléchir.

 

Edouard Boulogne.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Le scrutateur 28/10/2011 00:31



Message transmis à propos de l'article ci-dessus par un lecteur :


Bonjour,
Personnellement je mets le CARTON ROUGE parce que le premier geste de
Mr HOLLANDE a été de jeter dans la SEINE une rose en hommage au FLN.
Si les Forces de l'Ordre ont commis des exactions il fallait les
sanctionner. On peut en parler dans la mesure où chaque partie
reconnaît ses problèmes et erreurs. Est ce bien le moment de la
repentance??
Ce geste me fait plutôt renaître un très mauvais souvenir. Un camarade
a été tué en tirant un panier de roquettes vraisemblablement saboté.
Le panier a explosé et dans la seconde il percutait le sol. A l'époque
il n'y avait ni commission d'enquêtes ni soutien psychologique.
Il y avait des porteurs de valises et des saboteurs. Soutenir le FLN
de cette époque c'est les soutenir!!!
Cela vaut bien un CARTON ROUGE
Michel BUET



CH.FFRENCH 13/10/2011 15:58



Je me suis rendue sur le site... J'en suis estomaquée!


Et cela se passe à Paris! La capiale de la France!


Et après toutes ces "provocs", il faut que nous la fermions ?


Cela finira mal!


Ou nous hachons menu l'envahisseur ?


Ou nous sommes hachés menus...



Edouard Boulogne 13/10/2011 16:25



Diable ! Diable!


Au fait comment dit-on " diable en arabe? : جحيم; جهنَّم .


Allons répétez madame Chantal, répétez s"il vous plait!!!