Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

img368

 

Je viens de compléter l'article : François Hollande, ou le début d'une islamisation programmée de la France. 

J'y ai ajouté un appel de l'UNI ( union Nationale Inter Universitaire ) qui entend réagir efficacement, mais qui ne le peut qu'avec l'aide du maximum de Français, indignés par la démolition programmée de notre pays. 

L'UNI commence par un appel à signer une grande pétition qu'elle vient de lancer. 

Pour ma part c'est fait. Je vous invite à le faire également. Que ceux qui disent " quoi! encore une pétition" tout en chignant sur la dureté du temps, aillent préparer leurs punchs. Il est 11h45, cela va être l'heure. 

Mais, cette catégorie de parasites geignards, ne fréquente pas le Scrutateur. 

Je compte donc sur vous tous. 

 

Edouard Boulogne. 

 






Rejetons le rapport commandé par le Premier ministre !

 

 

Dès juillet 2012, le premier ministre Jean-Marc Ayrault avait annoncé qu’il souhaitait «  renouveler en profondeur l’approche des questions d’intégration ».Il s’apprête à le faire de la pire des façons.

 

Les « experts »,  qu’il avait mandatés pour lui faire des propositions, viennent de lui rendre un rapport dont le contenu est radicalement contraire aux valeurs et aux principes de la République française.

 

Ce rapport, comme le révèle le Figaro, appelle les pouvoirs publics à « assumer la dimension « arabe-orientale » de la France, ce qui passe, par exemple, à l’école par :

 

  • La réécriture des programmes scolaires.

Les auteurs du rapport incitent à une « (re)mise à plat de l’histoire de France » afin de faire changer les figures mises en avant dans les manuels scolaires. « L’histoire enseignée se réfère à des figures incarnées qui demeurent très largement des « grands hommes » mâles, blancs et hétérosexuels »Sic. 

Les auteurs du rapport proposent donc de changer ces « figures » pour les remplacer par d’autres censées être plus représentatives « des dynamiques plurielles de la société. » Quitte à enseigner une histoire de France totalement réinventée pour l’occasion !

 

  • La valorisation de l’arabe à l’école

 

Le rapport incite, en effet, sur la prétendue nécessité, de reconnaître à l’école « toutes les langues de manières identiques ». Le français deviendrait ainsi une langue parmi d’autres. Il propose également qu’à partir du collège, soit enseignée au moins une langue africaine.

 

  • L’autorisation du  voile islamique à l’école

 

Enfin, dernier exemple parmi tant d’autres, le rapport  demande que l’on supprime les lois et règlements qui interdisent le port du voile à l’école, au prétexte que cela serait discriminant.

 

Avec certainement bien des arrière-pensées politiques et électoralistes,le premier ministre a salué la qualité des travaux de ces « experts » et il vient d’annoncer que ceux-ci serviraient de base à une « refondation » de notre politique d’intégration. Un séminaire gouvernemental est déjà programmé pour le début janvier 2014 sur cette question.

 

Le temps presse.... Nous devons prouver, par notre mobilisation, au gouvernement que nous n'accepterons pas ce genre de politique.

 

Car, en réalité, ce n’est pas une « refondation » qui est proposée par ce rapport, mais une trahisonde notre identité, des principes et valeurs républicaines, et des règles qui seules permettent la cohésion nationale.

 

C’est pourquoi, je vous invite déjà à signer et faire signer cette pétition adressée à Jean-Marc Ayrault pour qu’il rejette publiquement et clairement les conclusions de ce rapport et qu’il renonce à mettre en œuvre les propositions qui en sont issues. 

 

 


L'UNI se prépare à lancer une campagne (affiches, tracts, autocollants) pour alerter un maximum de nos concitoyens sur les dangers contenus dans ce rapport.
Seule une mobilisation massive et rapide peut faire peur au premier ministre et le forcer à rejetter l'intégralité de ce rapport.  

 

Pour cela , nous avons besoin de votre aide. Aidez-nous à faire connaître notre combat en diffusant autour de vous notre pétition.


Nous avons également besoin de moyens pour faire éditer des tracts et des affiches  .
Vous pouvez nous aider en faisant un don, même modeste, à l'UNI afin de financer ces impressions et les diffuser massivement.

 


Vous pouvez nous envoyer vos dons via paypal, ou également par chèque à l'ordre de l'UNI à l'adresse suivante :

UNI - 34 rue Emile Landrin, 92100 Boulogne-Billancourt



Vous recevrez un reçu fiscal vous permettant de déduire 66 % du montant de votre don de vos impôts.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

CH.FFRENCH 13/12/2013 18:28


Moi aussi c'est fait depuis ce matin... Barrons la route aux malfrats qui sont en train de prendre le pouvoir chez nous!

Raymond d'Alenvaire 13/12/2013 17:14


 


Quand est-ce que les Français comprendront que les socialos, c'est la vérole ?


Certes, cela a toujours été, mais là nous sommes en phase terminale. 


Forcément ! depuis le temps ! Sans compter qu'avec le concours de la génération Chirac et de l'UMP les métastases se propagent à la vitesse... des lumières !!

Odette Publik 13/12/2013 17:13





Le moins que l'on puisse dire c'est que le Groland jazz band est d'une efficacité redoutable. Et les cornichons continuent à traiter le type qui accompagne
Valérie Trierweiler de mollasson. Même Ségollène la baleine n'a pas compris de quoi était capable son cher vieux compagnon - et géniteur. À l'époque, elle disait que “François” était un gros mou
fainéant qui n'avait jamais rien fait d'autre que des enfants. Eh bien il rattrape le temps perdu, le “François”, on dirait. Pour ce qui est de la destruction de la France, il fait presque aussi
bien que les Américains à Hiroshima... La désintégration de la France est en marche. Et ceux qui seraient assez bêtes pour croire que les socialos ne font pas exprès, ils se trompent lourdement.
Quant à ceux qui ont voté Hollande, peut-être ne savaient-ils pas ce qu'ils faisaient, en tout cas ils  l'ont fait. Cela devrait les amener, d'une part à une juste repentance et d'autre part
à un peu plus d'humilité quant à leur perspicacité.