Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Tempete-Victor-Hugo.jpg ( Eau forte de Victor Hugo ). 

Abandonnons pour quelques heures la politique, l'économie, les combinaisons dérisoires de politichiens-polichinelles, et plongeons nous, c'est le cas de le dire, avec Victor Hugo, notre PNE ( poète national épique ) dans la mer en furie.

Le thème choisi, ce jour est « la tempête ». Et le texte est extrait d'un roman Les travailleurs de la mer.

Je fais suivre ce beau texte d'une video étonnante de tempête récente, en Bretagne. On regardera en plein écran, et en faisant donner à fond la sono.

On y remarquera, au coeur du déferlement barbare, l'immuable et déterminée présence d'un phare et de son scrutateur. Et, au coeur du chaudron bouillant le navire qui roule, qui tangue, mais ne chavire pas. Peut-être à cause de son capitaine, un certain Haddock, dont le coeur ne vacille pas, peut-être à cause de la rasade de Loch-Lomon, qu'il engloutit à chaque assaut de l'océan glauque et déchainé.

LS.

 

      ( I ) Tempête en mer

 

" […] un trou se fit, toute l'ondée en suspens versa de ce côté, la crevasse devint comme une bouche ouverte pleine de pluie, et le vomissement de la tempête commença. L'instant fut effroyable. Averse, ouragan, fulgurations, fulminations, vagues jusqu'aux nuages, écume, détonations, torsions frénétiques, cris, rauquements, sifflements, tout à la fois. Déchaînement de monstres. […] On entendait des voix sans nombre. Qui donc crie ainsi ? L'antique épouvante panique était là. […] L'énorme écume échevelait toutes les roches. Torrents en haut, baves en bas. Puis les mugissements redoublaient. Aucune rumeur humaine ou bestiale ne saurait donner l'idée des fracas mêlés à ces dislocations de la mer. […] Des configurations flottantes se heurtaient et s'amalgamaient, se déformant les unes par les autres. Une eau incommensurable ruisselait. […] Un nouveau coup de mer venait. Cette lame fut durement assénée : une deuxième la suivit, puis une autre et une autre encore, cinq ou six en tumulte, presque ensemble ; enfin une dernière, épouvantable. Celle-ci, qui était comme un total de forces, avait on ne sait quelle figure d'une chose vivante. […] Sa forme presque animale se déchira dans un rejaillissement. Ce fut […] quelque chose comme le vaste écrasement d'une hydre. La houle en mourant dévastait. Le flot paraissait se cramponner et mordre. Un profond tremblement remua l'écueil. […] Le baiser obscur des vagues aux rochers s'accentuait . "

Victor Hugo

( Les travailleurs de la mer ). 



( II ) Tempête aujourd'hui en Bretagne.

Ouessant-par-gros-temps.jpg ( Ouessant par gros temps ). 


On aggrandira l'image à grandeur de l'écran, et poussera la sono au maximum. 

http://www.wimp.com/angryseas

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jean-Claude HALLEY 14/12/2012 06:16


Magnifique article que j'ose compléter par ceci : « L’enfer est vide, et tous les diables sont ici. » William Shakespeare, La Tempête, 1612.


Et une page de Blog qui me semble parfaitement adaptée à la tempête : http://opus100.free.fr/fr/tumulte.html 


Amitiés


Jean-Claude

Edouard Boulogne 14/12/2012 11:45



Merci pour cette très belle page d'anthologie musicale. 


EB. 



Dimitri Padodopoulos 13/12/2012 19:29


Ça, pour une eau forte, c'en est une !