Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Edouard Boulogne

Aux Pays-Bas, comparer Mein Kampf et le Coran est officiellement légal – le cas Geert Wilders

Un peu de documentation.

Il ne s'agit pas de confondre chaque musulman avec un tortionnaire, un homme ivre de sang, affamé de vengeance au nom d'Allah. Nombre de Farid et de Farida, sont des gens pieux qui vont à la mosquée, comme beaucoup de catholiques vont à l'église, par habitude, sans bien réfléchir aux fondements de leur foi, et à sa mise en pratique.

Je procède ici à cette analogie par pédagogie.

Peut-être ai-je tort, mais je ne crois pas qu'on puisse sérieusement mettre sur le même plan les Evangiles, résumés par le Sermon sur la montagne, « Heureux les doux, heureux ceux qui pleurent ( c-à-d ceux qui ont le don de s'émouvoir devant la souffrance d'autrui, et de se mettre au travail pour lutter contre cette souffrance, et la guérir, ce que les chrétiens appellent le don des larmes. Ceux des chrétiens qui tuent et font souffrir au nom du Christ, sont de mauvais chrétiens ), aimez vos ennemis, etc ».

L'âme du Coran est quelque peu différente. Le Scrutateur a publié déjà de nombreuses études sur ces questions.

Mais le lecteur est pressé, il ne lit pas toujours ce qu'il faudrait lire, par paresse, ou parce que son feuilleton le requiert urgemment devant sa TV.

A la base de l'enseignement, il y a la patience, et la répétition.

C'est dans cette perspective que j'offre ce soir trois liens utiles et riches, même s'il faut les lire avec prudence et discernement.

Le premier parle d'un fait d'actualité. Il n'est pas le plus important, mais le plus facile à lire, montrant qu'en Europe certains commencent à ouvrir les yeux.

J'insiste sur l'utilité à lire, et à travailler les deux autres, même sur plusieurs jours. Et donc à conserver cet article dans votre liste de favoris.


 

Le Scrutateur.

__________________________________________________________________________

 

I ) Aux Pays-Bas, comparer Mein Kampf et le Coran est officiellement légal

 

Le chef de file de la droite dure néerlandaise Geert Wilders, reconnu aujourd’hui non coupable d’incitation à la haine et à la discrimination raciale et religieuse, a affirmé que sa relaxe constituait « une victoire pour la liberté d’expression »« Ce n’est pas seulement une grande victoire pour moi-même, c’est une victoire pour la liberté d’expression », a commenté Wilders devant la presse à l’issue du jugement rendu par le tribunal d’Amsterdam. « Aussi longtemps que je vivrai, je continuerai de m’exprimer », a assuré le chef de file du Parti pour la liberté (PVV), qui soutient au Parlement le gouvernement du Premier ministre libéral Mark Rutte.

Le dirigeant du Parti de la liberté (PVV), accusé notamment d’avoir comparé l’islam au nazisme, avait déclaré lors d’une audience que son procès était celui de la liberté d’expression en Europe, menacée selon lui par l’islam.

« Cela signifie que c’est légal de critiquer l’islam », a déclaré en anglais à l’intention des médias étrangers le député néerlandais qui s’est dit « extrêmement ravi et content ». Le tribunal d’Amsterdam a reconnu jeudi matin Geert Wilders, 47 ans, non coupable d’outrage à un groupe de personnes et des quatre chefs d’incitation à la haine et à la discrimination raciale et religieuse. Le député encourait jusqu’à un an de prison ou 7 600 euros d’amende. Geert Wilders était poursuivi précisément pour avoir notamment comparé le Coran à Mein Kampf d’Adolf Hitler et avoir appelé les Musulmans à se conformer à la « culture dominante » ou à s’en aller, dans des propos tenus entre 2006 et 2008 dans des journaux néerlandais, sur des forums internet et dans son film de 17 minutes Fitna (« Discorde » en arabe).

Le parquet avait décidé le 30 juin 2008 de ne pas engager de poursuites contre le député à la suite de plaintes déposées contre lui, avant d’y être contraint, le 21 janvier 2009, par la cour d’appel d’Amsterdam.

« Vous êtes relaxé de tous les chefs d’accusation pour lesquels vous étiez poursuivi », a déclaré le juge Marcel van Oosten lors de l’audience publique, suivant les réquisitions du parquet. « Les déclarations de M. Wilders ne constituaient pas une critique des individus eux-mêmes mais une critique de leurs croyances », a déclaré le juge, selon lequel « le tribunal juge ces déclarations acceptables en raison du contexte et du débat de société »« Le tribunal estime que ces déclarations sont grossières et dénigrantes », a-t-il toutefois dit avant d’ajouter : « mais elles ne constituent pas une incitation à la haine » notamment.

Le PVV de Geert Wilders, qui affirme lutter contre l’islamisation des Pays-Bas, était arrivé troisième aux élections législatives anticipées du 9 juin 2010 avec 24 sièges de députés sur 150.

Amos Lerah – JSSNews

 

 

II )

Similitudes entre Mein Kampf et le Coran

 

( http://www.coranix.free.fr/114/mein_korampf.htm )

 

 

III ) Et Le Monde diplomatique dans tout çà ?

 

http://aval31.free.fr/scandale.htm

Commenter cet article