Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Domota-et-Taubira.jpg

 

En 2009, en compagnie d’un certain Domota, se réjouissant des désordres qui paralysaient la Guadeloupe voici l’incertaine Taubira, membre (et non des moindres) du gouvernement z’Ayrault.

Taubira est aujourd’hui Garde des sceaux, ministre de la subversion et des troubles de l’ordre public, ministre de la violence et de la prise d’otages, ministre du racisme, du terrorisme, et surtout ministre de la haine de la France et des Français

Vive la République ! Vive la France !

Bravo la République ?

Bravo Hollande !

Moi Président de la République, la France deviendra un pays bas

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lefebvre 06/06/2012 19:59


A quand une justice honnète,ou les présidents de tribunal ne se prenne pas pour dieu le père,neglige les faits pour favoriser leurs connaissances ou touché des dessous de table,j'en parle en
connaissance de cause??????

VERNHET 22/05/2012 20:05

Je suis guadeloupéenne et je suis scandalisée qu'une femme comme Mme Taubira soit ministre de la Justice de la France car depuis des années elle ne propage que la haine, le racisme envers les
différentes communautés de Guadeloupe, Martinique et Guyane ; en plus c'est une indépendantiste qui crache sur la France. Mr Hollande a vraiment pris un coup sur la tête en plaçant cette femme dans
un ministère français (on voit bien que vous ne vivez pas dans nos îles pour savoir vraiment ce qui s'y passe)!!!!

Blip 21/05/2012 18:31


Effet instantané !


Fleury-Mérogis: un détenu s'évade lors d'un tournoi de basket auquel a assisté Mme Taubira




Un détenu de la maison d'arrêt de Fleury-Mérogis (Essonne) a profité d'une permission de sortie, accordée pour un tournoi de basket à Paris auquel a assisté la ministre de la Justice
Christiane Taubira, pour s'évader, a-t-on appris lundi de source judiciaire.


L'évadé est un ressortissant géorgien né en 1989, et condamné pour plusieurs faits de vols et recels. Il devait sortir de prison en juillet 2013, a précisé cette source, confirmant une
information d'Europe 1.


Il disposait d'une permission de sortie jusqu'à 21H00 vendredi, mais "il ne s'est pas présenté" à la prison, ce qui correspond juridiquement à une évasion, a expliqué la source.


"Il va être inscrit au fichier des personnes recherchées, ce qui vaut mandat de recherche", a précisé la source.


Pour sa première sortie en tant que ministre de la Justice, Christiane Taubira s'était rendue vendredi à un tournoi de basket réunissant des surveillants de prison et des détenus au palais
omnisports de Paris-Bercy.


Elle avait prôné à cette occasion "formation et réinsertion" des détenus.


De son côté, l'eurodéputée et ex-garde des Sceaux Rachida Dati a jugé dans un communiqué qu'"il aurait été préférable que Madame Taubira, pour sa première sortie en tant que Garde des Sceaux,
rencontre le personnel de l'administration pénitentiaire plutôt que de participer a une opération durant laquelle un détenu s'est évadé".


Cet événement annuel, le troisième du genre, s'inscrivait dans le cadre des "10 jours du basket à Paris". Selon l'administration pénitentiaire, 38 équipes de quatre joueurs, venues de 19
établissements pénitentiaires dans les régions de Dijon, Lille, Lyon, Marseille, Paris et Strasbourg, participaient à l'événement.


"La première visite de la garde des Sceaux a bien été comprise par les détenus: 'c'est le retour du laxisme, on ne craint rien'", a ironisé le secrétaire national de l'UMP en charge de la
sécurité, Bruno Beschizza.




http://fr.news.yahoo.com/fleury-m%C3%A9rogis-d%C3%A9tenu-s%C3%A9vade-lors-dun-tournoi-basket-141317963.html

André Derviche 18/05/2012 18:01


"Je fais confiance à la justice de mon pays"... C'est en général ce que disent tous les malfrats empêtrés dans des affaires de corruption, lorsqu'il leur faut faire face à l'opinion publique et
gagner du temps. Là, la Justice de mon pays devient carrément suspecte... Saint Domota ne peut-être qu'innocent de toutes les exactions passées, présentes et à venir. "Moi, président de la
République", disait le candidat Hollande... La position officielle du compagnon de "la première dame de de France" interdit désormais de dire clairement ce que l'on pense de certaines choses, et
notamment d'ajouter à la litanie télévisée du 2 mai 2012, pendant laquelle un certain nombre d'indices sont pourtant clairement apparus. En tout cas, "on" nous invite à penser que ce qui est bon
pour les "Hollandais" n'est pas forcément bon pour la France. 

Godefroy de la Tikitaquerie 18/05/2012 17:55


Hh ! bien nous voicis dans de beaux draps. Si c'est "ça" que l'on donne comme "conscience" à la justice française, nous voilà bien. Par ailleurs, le CV de cette personne - et l'enthousisasme
suspect - que suscite sa nomination auprès de nos "représentants" ultramarins donne à réfléchir sur un certain nombre de critères, de pensée politique et de perspectives qui se profilent.
Monsieur Lurel, par exemple, est assez bien avec Monsieur Hollande et assez conscient des dégâts occasionnnés par M. Domota pour pouvoir le mettre en garde. Or il semblerait qu'il ne l'ait pas
fait. Pire encore, qu'il l'ait fait et que le Premier ministre - comme le Présiedent de la république - n'ait pas jugé utile de tenir compte de la mise en garde qui s'imposait. Certes, en son
temps, Sarkozy nous a livrés pieds et poings liés à Jégo : mais il a su nous en débarrasser. Au secours ! Sarko, reviens !