Pages

Publié par Edouard Boulogne

Quand Julien Dray ( oui! Ju-li-en Dray!!! ) met le doigt sur la perversion du part socialiste.

 

 

(Le parti du Bien dans tous ses états. )

TRio-infernal.jpg ( Cette photo est plus ancienne que la monstrueuse communion dans le cynisme du stupre, organisé par Julien Dray, hier soir, 28 avril, à l'occasion de son anniversaire? Plus ancienne puisqu'on y voit Ségolène Royal, qui, tout de même a trouvé la pilule trop difficile à avaler, et, invitée a préférer tourner les talons. Les Français, même de gauche, qui ont conservé le sens de l'honneur, voteront-ils pour le parti de l'abaissement de la France, et de son abandon aux mains de ces gens qui ne croient à rien, sinon à l'hédonisme sans limite, et au FRIC. Car il ne manque pas de "friqués" sur cette photo, et dans l'quipe de Groland, qui se présente comme le parti des damnés de la terre ). 

 

 

 

Fric, partouzes et mensonges, telles sont les valeurs du Parti socialiste.

À la demande de l'un des leurs, "le meilleur d'entre eux" est venu prêcher la bonne parole.

Ce n'est pas le moment : on est trop occupés à b... les Français ont répondu certains parmi les troupes de Groland.

 

http://www.ladepeche.fr/article/2012/04/29/1342115-julien-dray-invite-dsk-qui-fait-fuir-l-etat-major-du-ps.html#xtor=EPR-1

 

 

PUBLIÉ LE 29/04/2012 11:30 - MODIFIÉ LE 29/04/2012 À 11:43 | AVEC AGENCE

Julien Dray invite DSK... qui fait fuir l'état major du PS!

DSK et Laurent Fabius dans le staff de campagne de Ségolène...en 2007 Royal
DSK et Laurent Fabius dans le staff de campagne de Ségolène...en 2007 Royal DDM

Le député PS Julien Dray a convié samedi soir dans un bar parisien Ségolène Royal, Manuel Valls et Pierre Moscovici notamment, pour fêter son anniversaire mais sans les avertir de la présence de Dominique Strauss-Kahn, ce qui a provoqué le départ de certains d'entre eux.

 Cette rencontre a été révélée samedi soir sur Twitter par le journaliste du Point, Saïd Mahrane, qui a posté sur son compte deux photos, l'une de DSK et l'autre de Manuel Valls, directeur de la communication de François Hollande. Ces photos ne les montrent pas ensemble.

 Julien Dray fêtait son anniversaire dans un bar de la rue Saint-Denis, mais n'avait pas prévenu les autres invités de la venue de l'ancien directeur général du Fond monétaire international, a-t-on indiqué au PS.

 On a affirmé qu'en l'apprenant Ségolène Royal, Manuel Valls et Pierre Moscovici, directeur de la campagne de François Hollande, étaient repartis aussitôt et n'avaient "pas croisé" M. Strauss-Kahn.

 "Dire que j'aurais rencontré Dominique Strauss-Kahn à cette occasion serait diffamatoire", a prévenu Mme Royal, interrogée par l'AFP. "Je suis allée dans ce bar avec ma fille fêter l'anniversaire de Julien Dray, nos enfants sont amis, mais je ne savais pas que Dominique Strauss-Kahn était également invité. En l'apprenant, nous sommes tout de suite reparties et nous ne l'avons pas croisé", a-t-elle ajouté, en soulignant que M. Valls en avait fait autant. Elle a jugé "inadmissible" que Julien Dray ne lui ai rien dit avant.

 Plusieurs autres sources, dont une de l'entourage de M. Strauss-Kahn, ont affirmé à l'AFP que MM. Valls et Moscovici n'avaient pas quitté le bar en apprenant la venue de l'ex directeur général du FMI, mais avaient longuement parlé avec lui et son épouse Anne Sinclair.

 En revanche, ces sources ont confirmé le départ de Mme Royal et le fait qu'elle ne l'ait pas croisé. Cette invitation est intervenue à la veille du dernier grand meeting parisien du candidat socialiste à la présidentielle, une semaine avant le scrutin.

 En outre, elle est survenue après la diffusion par le journal britannique Guardian d'une interview de DSK au journaliste américain Edward Epstein dans laquelle l'ex patron du FMI accuse ses opposants politiques de lui avoir barré la route de la présidentielle avec l'affaire du Sofitel de New York.

 Dimanche, M. Strauss-Kahn a fait savoir à l'AFP qu'il n'avait jamais "donné d'interview au Guardian" et qu'il s'agissait "d'un montage à partir d'un livre". Les propos de DSK ont déclenché une passe d'armes entre les équipes de François Hollande et de Nicolas Sarkozy.

 

 

Commenter cet article

Léon Dy 29/04/2012





Jamais avares de happening, ces socialistes ! il y a quelques mois, DSK était le meilleur d'entre eux et Moscovici était son prophète. Aujourd'hui ce fidèle ami joue les "résistants". Ouh ! que
cela sent la franchise et les beaux sentiments !!!! À qui Moscovici voudrait-il faire croire qu'il n'était pas au courant de la "face protégée par le PS" de DSK ? Comment s'appelait déjà le livre
de Tristane Banon ?  "Le Bal des Tartuffe", non ?  Il doit bien y avoir une raison... En tout cas, s'il
n'y avait eu de photos, jamais cette réunion de famille n'aurait été réputée avoir eu lieu : le point d'orgue en aurait été soigneusement dissimulé à l'opinion publique, comme beaucoup d'autres
choses depuis quelques temps, et surtout depuis quelques semaines.

bourdelat 29/04/2012


Les élections présidentielles en France sont communément une rencontre d'un homme avec le pays, le peuple, un débat d'idées, de propositions pour l'avenir.


 Nous avons du supporter des primaires socialistes qui ont dégagé un candidat qui s"avère un caméléon. Ce lézard arboricole,
insectivore, bénéficie d'une peau pouvant  prendre la couleur du milieu où il se trouve d'une queue préhensible, des yeux indépendants et surtout d'une langue
qu'il projette sur ses proies aussi longue que son corps. On peut dire qu'actuellement la langue semble efficace . Quant aux yeux, ils chassent les électeurs du FN, et en même temps ceux de
BAYROU et de l'extrème gauche. 


La queue semble être trouvée avec l'arrivée de DSK, une queue com-préhensible pour effacer ses frasques nocturnes et mondaines, car il avait avoué sur TF1 devant Laurence FERRARI que
désormais il l'avait rangée ou nouée.   La France a t-elle besoin actuellement d'un tel lézard?


Nous assistons progressivement à une désacralisation voulue  de l'être humain, en minant ses valeurs
fondamentales, ses aspirations spirituelles,  son jugement, on le conduit à une crétinisation progressive de la
vie dans laquelle tout n'est question finalement  de langue, d'yeux et de queue.


Mais on parle beaucoup de faire la peau à SARKOZY, car elle ne peut se métamorphoser comme celle de HOLLANDE, car il n'a pas la même conception de la direction de la FRANCE. Alors tous les moyens
sont bons, des plus infâmes aux plus méprisants.        


 


La disparition du candidat souhaité DSK, à cause de ses  frasques nocturnes et mondaines revient par la petite porte à la recherche d'un emploi, de façon indécente mais certaine.
La morale n'existe plus ou du moins est bafouée.


 


 

Dissident 29/04/2012


Julien Dray né le 5 mars n’a pas fêté le 28 avril l’anniversaire de DSK né
le 25 avril


Dominique Strauss-Kahn est né le 25 avril 1949 à Neuilly-sur-Seine. Julien Dray est né le 5
mars 1955 à Oran (Algérie).


Hier soir samedi 28 avril, Julien Dray invitait des amis pour fêter SON anniversaire auquel
il invitait Dominique Strauss Khan qui ne fêtait pas le sien ?


Apprenant la présence de DSK et sa femme, Ségolène Royal, Manuel Vals et Pierre Moscovici se
sont sauvés comme des malpropres ((subitement DSK et sa femme puent de la gueule ? Dire qu’il y a des cons pour croire que les socialistes incarnent la morale – heureusement qu’internet est là
pour ouvrir les yeux de ceux qui veulent voir) (…)


http://www.dreuz.info/2012/04/julien-dray-ne-le-5-mars-na-pas-fete-lanniversaire-de-dsk-ne-le-25-avril/


 

Résistant 29/04/2012


Un pudding au caramel !   


source :  http://www.nytimes.com/2012/04/15/magazine/the-soft-middle-of-francois-hollande.html?_r=2


Le célèbre journal U.S., The New York Times, plutôt classé à gauche de l’échiquier politique américain, a publié un article sur François Hollande. Comparé à un « pudding au caramel », le candidat
socialiste est décrit comme « un personnage politique de seconde zone » dénué de charisme. Si les journalistes français étaient aussi lucides…
Le journaliste commence par dresser un portrait au vitriol de François Hollande « malgré un régime de pré-campagne », il « a l’air légèrement négligé » et ne fait toujours pas le poids. Reprenant
la phrase de Martine Aubry, l’article explique qu’au sein même de son camp politique, Hollande est considéré comme une « couille molle ».
Le très sérieux New York Times revient ensuite sur le bilan politique ridicule de Hollande. Présent à l’élection grâce au prétendu viol de DSK, Hollande s’était même fait doubler par sa propre
femme pour la course à la candidature de 2007. Homme politique depuis des décennies, Hollande « n’a jamais été responsable du moindre portefeuille ministériel », ce qui en fait un amateur. Pour
le journaliste américain, il a uniquement ses chances grâce à la sarkophobie française. Hollande « n’a pas le cran » pour être un sérieux président.
Un bilan politique affligeant, un charisme d’andouillette, et pas un seul journaliste français pour soulever les évidences qui sautent à l’esprit du premier observateur objectif. Tout le monde
sait que François Hollande n’est pas au niveau. Il n’est pas capable de prendre une décision, de dire, non, il n’a aucun charisme. Tout le monde sait également qu’il n’a aucune expérience
politique, qu’il est incompétent sur les dossiers (pourquoi ni Mitterrand ni Jospin ne lui ont confié de ministère ?).
Pourtant, nos bons journalistes à la botte du Parti font comme si de rien n’était, n’interrogent pas le PS sur l’inexpérience de son dirigeant et sur ses échecs à répétition. Pourquoi Sarkozy
est-il interrogé en permanence sur son bilan et François Hollande jamais ?Pourquoi nos journalistes font-ils semblant de ne pas voir ce qui saute aux yeux de tous les observateurs étrangers ?
Il suffit de l'observer pour voir que Hollande n'a pas la carrure d'un Président de la République. Ce serait éventuellement un bon ministre mais pas plus.
 
Hollande sera un Président marionnette influencé par les différentes factions du PS et ses personnalités.
 
Quand on voit DSK revenir comme Premier Ministre dans les Guignols, ce pourrait être la réalité.
 
Déja, prendre Vallini, harceleur moral, comme Ministre de la Justice est une erreur et tend à faire penser à du mépris pour le Peuple Français.
C'est comme au Département du Nord quand les élus socialistes ont fait révoquer sans preuves matérielles et pour des faits minimes (tracts satiriques) un agent qui dénonçait le management par la
terreur et quasi sectaire du directeur juridique.
Les éléphants du parti socialo-populiste ont tout dit sur le personnage, mais aparemment une majorité des français eux mêmes ne veulent pas regarder la realité en face, ou sont aveuglés par un
antiSarkozysme fanatique.
Nous vivons un événement historique. Non pas l´avènement d´un socialo-populisme à la française (celui que le monde entier nous envie...merci tonton), mais au suicide collectif d´une nation.


 


 

Oupédisa 29/04/2012



CH.FFRENCH 30/04/2012


Tout çà, cé mangé cochon!

Candide 01/05/2012


Oui mais c'est manger cochon HALAL.


allah groiiiiiiiiiinnnnk!

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog