Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Noah-et-Hollande.jpg

 

Yannick se défend. Il en a bien le droit. Ce "pauvre", puisqu'ami d'un « président normal » qui n'aime pas les riches ( sic ) doit quelques centaines de milliers d'euros au fisc. « Presque rien, presque Riiiieeeen » comme chante Méphisto dans le Faust de Gounod.

Pourquoi place t-il son argent en Suisse, aux Etats-Unis? Parce que l'on paye trop d'impôt en France. Mais Yannick a soutenu son ami François aux présidentielles ( gratuitement, bien sûr ). Un François Hollande qui avec le plein accord de Martine Aubry envisage de financer la gabegie socialiste en augmentant les impôts des riches. Ce programme n'a pas choqué Yannick ( puisqu'il est pauvre ). Et il désapprouve ces riches qui envisagent d'aller ailleurs qu'en France pour développer leurs affaires. Il juge sûrement avec sévérité les propos de ce jour de David Cameron qui au forum de Davos encourage les riches Français à venir s'installer en Grande Bretagne pour aider au développement de la grande île. C'est son droit. « La parole disait, je crois, M de Talleyrand a été donnée à l'homme pour déguiser sa pensée ».

Il "faudrait pas trop pousser", cependant comme disait Coluche. Et puis quand on parle, et qu'on n'est pas blanc-blanc, on pourrait éviter le ton d'arrogance qui est celui de l'ancien champion. «  Il faudrait ne jamais devenir vieux » ( cette fois c'est de Jean Anouilh ! ).

Mais je sens que je m'aventure. Traiter Yannick d'arrogant, ce ne serait pas un peu par racisme? Aîe!

A vous de juger, en lisant et en écoutant ce qui suit.

La prudence est mère de sûreté.

Moi je la boucle!

Le Scrutateur.

 

http://fr.finance.yahoo.com/actualites/evasion-fiscale-noah-se-f-140924369.html



Evasion fiscale : Noah se fâche devant la commission du Sénat

Challenges – il y a 2 heures 23 minutes

 

VIDEO L'ancienne gloire du tennis français était auditionnée ce mardi par les sénateurs. Il n'a pas apprécié qu'on évoque son contentieux personnel avec le fisc.

Yannick Noah est sorti visiblement agacé de son audition du Sénat devant la commission d'enquête sur l'évasion fiscale. Alors que l'ex-tennisman était entendu par les parlementaires pour mieux comprendre pourquoi les meilleurs sportifs français s'expatrient, la discussion a tourné pendant quelques minutes autour du cas particulier du chanteur. Ce qu'a peu goûté le principal intéressé.

En effet, comme l'a révélé Le Canard enchaîné le 31 août 2011 , Yannick Noah est en contentieux avec le fisc depuis 1996, soit depuis plus de 15 ans. En 1993 et 1994, le tennisman avait déménagé en Suisse pour alléger sa feuille d'impôt. Mais après une minutieuse enquête, effectuée notamment au moyen de relevés téléphoniques, le fisc français estime que le sportif a passé plus de temps en France qu'en Suisse pendant ces deux années . Du coup, le Trésor public lui réclame près d'un million d'euros. Un montant qui a été réévalué depuis à environ 500.000 euros, avec la prise en compte de certaines déductions fiscales et l'annulation d'une amende pour mauvaise foi.

 

Reste que le conflit entre l'une des personnalités préférées des Français et le ministère du Budget se poursuit en justice. Dernier épisode en date : le Conseil constitutionnel a débouté le chanteur en septembre .

Interrogé par le sénateur UMP Louis Duvernois pour savoir s'il n'y avait pas une ambigüité entre sa situation fiscale personnelle et ses commentaires favorables à une tranche d'imposition à 75%, le chanteur s'est d'abord agacé, indiquant qu'on lui avait assuré que ce sujet ne serait pas abordé lors... Lire la suite sur Challenges 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Dissident 21/06/2012 09:12


Olivier Delamarche le 19 juin sur BFM TV :


http://www.youtube.com/watch?v=aCJe93yf3Gw&feature=player_embedded


 


 

Dissident 21/06/2012 07:29


Prévisions du GEAB, extraits.


(…) Dans ce GEAB N°66, nous développons nos anticipations pour sept facteurs clés dans ce choc de Septembre-Octobre
2012, les sept sonneries des trompettes de Jericho (12) marquant la fin du monde d’avant la crise. Il s’agit de quatre facteurs géopolitiques au Moyen-Orient et de trois composantes économiques
et financières au cœur du choc à venir :


1.Iran/Israël/USA : La guerre de trop aura bien lieu
2. La bombe assyrienne : l’allumette israélo-américaine-iranienne dans la poudrière Syrie-Irak
3. Le chaos AfPak : l’armée US et l’OTAN, otages d’une sortie de conflit de plus en plus difficile
4. L’Automne arabe : les pays du Golfe emportés dans la tourmente.
5. Etats-Unis : « Taxmargeddon » commence dès l’été 2012 – L’économie US en chute libre à l’automne
6. La grande insolvabilité bancaire au rendez-vous de Septembre-Octobre 2012 : Bankia version City-Wall Street
7. L’insoutenable légèreté des QE de l’été 2012 – les banques centrales américaine, britannique et japonaise hors-jeu (…)


http://www.les-crises.fr/geab-66/


...