Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Contre les saboteurs : Défense rigoureuse de la langue française.
Contre les saboteurs : Défense rigoureuse de la langue française.

Ce matin réagissant, à chaud, et sur le ton de la plaisanterie, contre les projets de réforme de l'orthographe, je publiais, sur facebook ce billet : « Overblog, au sujet de la "réforme" de l'orthographe se dit "circonflexe". ( voir image ) .
Bon ! Moi je serais plutôt circonspect. Mais un doute m'assaille aussitôt : Ne faudra-t-il pas écrire "circons-pet » ? Et puisque nous sommes dans ce registre, comment distinguera-t-on la vache qui broute, de la même qui fait un "prout"? Ou encore du collégien qui s'amuse à ce jeu séculaire du "prout", si redouté pour la discipline en classe, du redoutable "prout", honni par les profs, mi figue, mi raisin ( eux-mêmes ayant été collégien )?
Plus sérieusement, une réaction sera publiée bientôt sur Le Scrutateur, concernant la soi-disant réforme de l'or tau graf !

 

Cette réponse la voici.

En deux points.

 

( I ) Premier point : Une citation. Il n'y a pas que l'orthographe a être menacée. Dans la foulée de l'idéologie soixante-huitarde, mélange de d'esprit révolutionnaire de marxisme et de libertarisme, la langue est considérée comme un instrument de pouvoir et d'oppression. Qui, en effet, dit « langue » implique des règles, de l'ordre, de la discipline. Ma vieille institutrice me parlait autrefois de « style châtié ».

Horresco referens ! La langue française ( et d'ailleurs toute langue ) est donc, - selon les révolutionnaires de l'époque, reconvertis par souci d'efficacité ( pour faire moins peur ) en réformateurs, - un ordre coercitif qu'il faut détruire au nom de la liberté. Comme disait Victor Hugo : « ces choses là sont rudes. Il faut pour les comprendre avoir fait des études ».

C'est ce qu'exprimait un des leaders de cette tendance, un professeur au Collège de France, M. Roland Barthes. Dans un livre passionnant, ( La langue est-elle fasciste ? Au Seuil ) mais trop technique pour atteindre le grand public, madame Hélène Merlin-Kajman cite notre « révolutionnaire » : «  La langue comme performance de tout langage, n'est ni réactionnaire, ni progressiste; elle est tout simplement : fasciste; car le fascisme, ce n'est pas empêcher de dire, c'est obliger à dire ». ( sic ).

C'est cette idéologie qui est au pouvoir dans l'éducation nationale depuis au moins cette époque, et qui lentement impose, que les ministres soient de gauche ou de droite ( car les ministres passent, mais l'administration perdure, et c'est elle qui commande, de fait ), la gauche bénéficiant du fait, la droite s'en moquant, éperdument, car comme disait à cette même époque, un témoin lucide, l'écrivain Louis Pauwells, tant que la droite contrôle les affaires, elle laisse le reste, qui finalement est le plus important, à ses adversaires.

Il y a cependant une droite intelligente, parfaitement consciente du problème, mais qui est encore d'opposition ( Zemmour, Ph de Villiers, Finkielkraut, etc ) qui ces dernières années, travaille, monte au front, se fait connaître, marque des points. C'est celle-là même qui est traitée par l'establishment de... fasciste. ( psc ).

Apprenons à l'écouter, sortons de la torpeur mortelle où barbote tant d'entre nous, et soutenons là de toutes nos forces, comme ….. je fais en ce moment.

 

( II ) Deuxième point. Je réédite ci-dessous, une éblouissante conférence prononcée par un grand linguiste M. Claude Hagège.

 

Cet auteur communique son enthousiasme, et le désir de se battre. En tout cas en moi, et je souhaite qu'il en soit de même pour vous. Encore faut-il que vous l'écoutiez.

Voici l'article de LS en 2013, et le lien avec M. Claude Hagège.

Demain, vérification des connaissances. ( Vieille habitude professorale, qui perdure, perdure, ah! oui, perdure menm! Pardonnez moi, amis ). Le Scrutateur.

 

_________________________________________________________________________

 

1 Juillet 2013

Publié par Edouard Boulogne

 

C'est un de mes anciens élèves, natif de Saint Barthélémy, où il vit et travaille, qui me communique cette vidéo qu'il faut voir, et écouter de toute urgence.

Claude Hagège est linguiste. Mais il est hors normes. Je ne le vous présente pas davantage, car cela est très bien fait au début de la conférence, à Issy-les-Moulineaux.

Mais vous le verrez, notre homme n'est pas comme les autres. Il est époustouflant, ébouriffant de talent. Un peu cabotin peut-être, parfois, mais tellement sympathique, toujours. Et ce qu'il dit rejoint largement la pensée du Scrutateur, en plus haute altitude, même si, sur certains points, dans les réponses aux questions, sur la fin, on peut tiquer, ici ou là, mais sur des points de détails.

La conférence est un peu longue. Certains d'entre vous l'écouteront en deux fois. Mais tous, je l'espère, l'apprécieront à sa juste valeur.

Merci Fabrice.

 

E.Boulogne.

 

  http://www.youtube.com/watch?v=2GYkyB5oN6s

#Culture

 

Contre les saboteurs : Défense rigoureuse de la langue française.
Contre les saboteurs : Défense rigoureuse de la langue française.
Contre les saboteurs : Défense rigoureuse de la langue française.
Contre les saboteurs : Défense rigoureuse de la langue française.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article