Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Un exemple qui vient du Québec.

Un ancien élève, Guadeloupéen, qui vit au Québec, relaie cette note ( voir ci-dessous ) d'un maire de cette grande province francophone du Canada.

Tout est dit, avec détermination, mais avec calme sur un ton posé, celui qu'il faut adopter.

Certes! Le temps est lointain où la France fonda le Québec. Mais le peuplement de cette grande province, en grande majorité francophone, où vit aujourd'hui une importante communauté antillaise, n'a jamais renié ses origines maternelles, et pourrait reprendre à son compte une formule empruntée à un personnage de Pierre Corneille : La France n'est plus en France, elle est toute où nous sommes. ( Corneille disait dans sa pièce Sertorius, à ce grand général romain, alors en Espagne, durant une période difficile de la République romaine : « Rome n'est plus dans Rome, elle est toute où je suis » ).

Dieu sauve la France! Aidons le.

 

LS.

 

Post Scriptum : Je précise pour nos plus jeunes lecteurs, ( dé ) formés par l'école de la république ( comme ils disent ! ) que le Corneille dont je parle est le grand auteur et dramaturge français du XVII ème siècle, et non le jeune chanteur d'origine Tutsi appelé Corneille dans le monde de la chanson. Ce jeune Corneille ne manque pas de talent, mais il ne travaille pas dans le même registre que le vieux Corneille, natif de Rouen! ( LS ).

 

 

« Bon ! bein y'en a au moins un qui a des couilles ici !!!!

Bonne initiative d’un Québécois…. Un maire refusant d’enlever le porc du menu de la cantine de l’école, explique pourquoi.. Des parents musulmans ont demandé l’abolition du porc de toutes les cantines des écoles d’une banlieue de Montréal Le maire de la banlieue de Dorval, a refusé, le secrétaire de la ville, a adressé une note à tous les parents avec l’explication suivante… « Les musulmans doivent comprendre qu’ils doivent s’adapter au Canada et au Québec, à leurs coutumes, à leurs traditions, leur style de vie, parce que c’est là où ils ont choisi d’immigrer. « Ils doivent comprendre qu’ils doivent s’intégrer et apprendre à vivre au Québec. Ils doivent comprendre que c’est à eux de changer leur style de vie, pas aux Canadiens qui les accueille si généreusement. “Ils doivent comprendre que les Canadiens ne sont ni racistes ni xénophobes, ils ont accueilli beaucoup d’immigrants avant les musulmans (le contraire n’existe pas, c’est-à-dire que les états mulsumans n’acceptent pas d’immigrants non musulmans). Pas plus que d’autres pays, les Canadiens n’ont pas l’intention d’abandonner leur identité, ni leur culture. Et si le Canada est une terre d’accueil, ce n’est pas le maire de Dorval qui accueille les étrangers, mais les Canadiens-Québecois. Finalement, ils doivent comprendre qu’au Canada (Québec) nous avons de racines judéo-chrétiennes, des arbres de Noël et des fêtes religieuses, mais la religion doit demeurer du domaine privé. La municipalité de Dorval a raison de refuser toute concession à l’islam et la sharia. Pour les musulmans qui ne sont pas d’accord avec la laïcité et ne se sentent pas confortables au Canada, il y a 57 beaux pays musulmans dans le monde, la majorité sous-peuplés, prets à les recevoir avec des bras halal grand ouverts et en accord avec la sharia. Si vous avez quitté votre pays pour venir au Canada, mais non pas pour un autre pays musulman, c’est parce que vous pensez que la vie est meilleure au Canada plutôt qu’ailleurs Posez-vous la question juste une fois; pourquoi la vie est-elle meilleure au Canada plutôt que dans votre pays d’origine? « Une cantine où on sert du porc fait partie de la réponse ». Si vous pensez comme moi, envoyez-le à tous vos contacts. Sinon supprimez-le et laissons-nous envahir ».

 

Un exemple qui vient du Québec.
Un exemple qui vient du Québec.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article