Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Khomeiny3

 

Par manque de place ( sur Over-blog un article pour être publié ne doit pas dépasser un certain nombre de signes ) j'ai du me limiter, dans le Dossier pour mieux connaître l'Islam, à l'essentiel, et renvoyer à plus tard l'étude de certains aspects de la religion de Mahomet, par exemple ce qui concerne le Chiisme.

Le Chiisme est une secte ( aux yeux du courant dominant, sunnite ), né d'une des scissions intervenues en Islam peu après la mort de Mahomet. Cette sensibilité religieuse est aujourd'hui particulièrement représentative en Iran, depuis la prise du pouvoir en ce pays, en 1989, par l'Ayatollah Khomeini. Elle s'efforce de prendre le contrôle de l'Irak où ses chances sont réelles depuis la mort de Sadam Hussein ( qui représentait un courant « laïc », à la sauce de ces pays là ), et le départ prochain des Américains leur offre toutes les chances de faire triompher leurs idées.

On se souvient, qu'à la fin des années 1980, le régime du Shah, s'efforçait de faire entrer l'Iran, non pas dans l'histoire ( évidemment ce serait paradoxal pour une nation qui s'appela jadis la Perse ) mais dans la modernité.

Le Shah était un allié de l'occident. Péché impardonnable aux yeux de l'intelligentsia française, qui apportait alors tout son soutien et son amitié au leader des Chiites, l'ayatollah Khomeini, alors réfugié en France à Neauphle-le-Château.

Enfin! Le régime du shah s'effondra, et notre intelligentsia, toujours à la recherche de quelques printemps « démocratiques », comme récemment en Tunisie ou en Egypte, festoya en l'honneur de son poulain.

Hélas! ( comme d'habitude, pourrait-on dire ) le Mahdi se révéla être un Envoyé très spécial, instaurant en Iran une dictature religieuse très remarquable, par sa dureté.

L'Ayatollah ne se contenta pas de publier une Fatwa particulièrement inepte et sauvage contre l'écrivain Salman Ruschdie, ( appelant tout « croyant » à assassiner l'écrivain, qui avait osé soutenir que certains versets du Coran n'avaient pas été dicté à Mahomet par Dieu, mais par le diable. Il établit une dictature de de fer.

Il publia aussi un ouvrage, publié en occident sous le titre « Le petit livre vert » (la couleur de l'Islam ) de l'Ayatollah Khomeini ».

En voici un chapitre, que j'ai choisi en raison de son caractère quasi surréaliste. On pourrait en rire, s'il ne s'agissait de propos tenus très sérieusement par les Chiites, et lourds de conséquences pour ceux qui contreviennent aux injonctions du dignitaire religieux.

Ceux qui voudraient en savoir davantage et accéder à la totalité de l'ouvrage, pourront cliquer sur le lien qui y conduit.

 

 

Citations sociales et religieuses

Lois divines régissant la vie quotidienne de la façon d'uriner et de déféquer

 

1. Il est nécessaire à chacun, au moment d'uriner ou de déféquer, de cacher son sexe à tous ceux qui sont pubères, même à sa sœur ou à sa mère, aussi bien qu'à un faible d'esprit et aux enfants en âge de comprendre. Mais le mari et la femme ne sont pas tenus de le faire.

2. Il n'est pas indispensable de cacher son sexe avec quelque chose de particulier, il suffit de le faire avec sa main.

3. Au moment de déféquer ou d'uriner, il faut s'accroupir de façon à ne pas faire face ou à ne pas tourner le dos à La Mecque.

4. Il ne suffît pas de dévier son sexe, tout en faisant face ou en tournant le dos à La Mecque; et il ne faut pas avoir le sexe exposé face à La Mecque ou en direction opposée à La Mecque.

5. Il est interdit d'uriner ou de déféquer dans quatre endroits :

les impasses, sauf avec l'autorisation des riverains;

la propriété de quelqu'un qui n'a pas accordé cette permission;

les lieux du culte, comme certaines medersas ;

les tombes des fidèles, sauf si on veut les offenser.

6. Dans trois cas, il faut absolument purifier l'anus avec de l'eau :

quand l'excrément a été évacué avec d'autres impuretés, du sang par exemple;

quand une chose impure a effleuré l'anus;

quand l'orifice anal a été souillé plus que de coutume.

En dehors de ces trois cas, on peut ou laver l'anus avec de l'eau ou l'essuyer avec une étoffe ou un caillou.

7. L'orifice urinaire ne se purifie qu'avec de l'eau, et il suffit de le laver une seule fois après avoir uriné. Mais ceux chez qui l'urine sort par un autre orifice feront mieux de laver deux fois cet orifice. Cela doit être respecté par les femmes aussi.

8. Il n'est pas nécessaire d'essuyer l'anus avec trois cailloux ou trois morceaux d'étoffe, une seule pierre ou un seul morceau d'étoffe suffit; mais si on l'essuie au moyen d'un os, ou de choses sacrées, par exemple un papier portant le nom de Dieu, on ne peut pas faire ses prières dans cet état.

  1. Il est préférable pour uriner ou déféquer de s'accroupir dans un endroit isolé; il est également préférable d'entrer dans ce lieu du pied gauche, et d'en sortir du pied droit; il est recommandé de se couvrir la tête durant l'évacuation, et de faire supporter le poids du corps par le pied gauche.

10. Pendant l'évacuation, on ne doit pas s'accroupir en face du soleil ou de la lune, sauf si on couvre son sexe. Pour déféquer, il faut aussi éviter de s'accroupir exposé au vent, ou dans les endroits publics, ou à la porte de la maison, ou sous un arbre fruitier. Il faut également éviter, pendant l'évacuation, de manger, de s'attarder, et de se laver l'anus avec la main droite. Il faut enfin éviter de parler, sauf si on y est forcé, ou si on adresse une prière à Dieu.

11. Il vaut mieux éviter d'uriner debout, ou d'uriner sur la terre dure, ou dans le trou des bêtes ou dans l'eau, surtout l'eau stagnante.

12. Il est recommandé de ne pas se retenir d'uriner ou de déféquer, surtout si ça peut faire mal.

13. Il est recommandé d'uriner avant les prières, avant de se coucher, avant le coït et après l'éjaculation.

14. Après avoir uriné il faut tout d'abord laver l'anus s'il a été souillé par l'urine; on doit ensuite presser par trois fois avec le majeur de la main gauche la partie comprise entre l'anus et le bout de la verge; puis il faut mettre le pouce sur la partie supérieure de la verge et l'index sur sa partie inférieure, et tirer par trois fois le capuchon jusqu'à l'anneau de circoncision; et ensuite presser par trois fois l'extrémité de la verge.

15. La femme n'a pas d'instructions spéciales à suivre après avoir uriné; et si elle remarque une humidité à l'orifice vaginal dont elle ne sait pas si elle est pure ou impure, l'humidité en question reste pure et ne gêne en rien ses ablutions ou sa prière.

 

 

 

Le Petit livre vert de l'ayathollah Khomeini. Cliquer ICI : http://www.lescrutateur.com/article-la-civilisation-selon-l-ayatollah-komeyni-a-lire-sans-moderation-99168519.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lubrix des Gaules 02/04/2012 14:27


Etre persan ?


Ca dépend. Comme celui-là çà ne me gènerait pas du tout, bien au contraire.






De plus, hormis les conseils d'hygiène de l'Arrêtela Tes-Konneries, ce serait un privilège de se lêcher les c.....s soi-même et sans la moindre culpabilité.


Quant aux petites minettes, maouwwrrrr

Dissident 01/04/2012 21:12


Ce machin appellé Islam est à chiiter. Plus on étudie cette fumisterie et plus elle vous donne la nausée : La dernière fois, au Pakistan, un type a été surpris en train
de baiser sa bourrique. Grand scandale chez les villageois hypocrites. Oui, des hypocrites, tous, car ils ont tous des bourriques ! LOL ! A grandes vociférations, ils
convoquent illico les "sages" du coin qui devront juger le mec et la bourrique. Les "sages" se réunissent et ces imbéciles condamnent les deux fautifs - le propriétaire et sa bourrique
- à mort, pour adultère !  Finalement, après palabres et amendes, le type qui avait un cousin parmi les "sages", a été épargné mais la pauvre bourrique adultere, elle, a
été abattue, puisque personne ne voulait payer l'amende pour elle. Une bourrique condamnée pour adultère, par une bande de crasseux arriérés, c'est meme pas croyable.