Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Je laisse la parole à mon confrère Ivan Rioufol, sur ce sujet, où mon sentiment rejoint parfaitement le sien. LS.

Ivan-Rioufol.jpg  ( Ivan Rioufol ). 

 

Par Ivan Rioufol le 17 juin 2013 13h26 | 106 Commentaires

Le péril fasciste menace Villeneuve-sur-Lot. La déculottée que vient de prendre le PS dans l’ancien fief de Jérôme Cahuzac - le candidat socialiste y a été éliminé dimanche au premier tour des législatives partielles - annonce toutes les outrances de la part de la gauche. D’autant que le candidat FN, Etienne Bousquet-Cassagne, talonne celui de l’UMP, Jean-Louis Costes (26 ,04% contre 28,71%). Ce lundi matin, Harlem Désir a demandé, sur RTL, à "faire barrage au FN", en appelant au "cordon sanitaire". Marisol Touraine, sur Europe 1, a estimé que "le FN est un parti qui ne défend pas les valeurs de la république". Mais ces indignations, qui furent entendues après le 21 avril 2002 (élimination de Lionel Jospin au premier tour de la présidentielle) ont du mal, cette fois, à franchir le cercle étroit des appareils politiques, à gauche comme à droite. Ce sont eux qui "surfent sur les peurs". Or, le profil de Bousquet-Cassagne, 23 ans, ressemble bien peu à celui de la bête faramine qui affole les belles âmes. Ce qui apparaît est une gauche larguée, qui s’enferme dans son sectarisme et ses appels à la haine. Ses électeurs sont d’ailleurs parmi les premiers à rejoindre le parti de Marine Le Pen. Il est probable que ce phénomène se vérifiera, en partie du moins, au second tour.

 Jean-Christophe Cambadélis, secrétaire national du PS, appelle ce lundi à "une alliance des forces de gauche et des écologistes". Mais ce que ce parti s’autorise depuis toujours - le rapprochement avec une extrême gauche de plus en plus violente et sulfureuse - est ce qu’il interdit de manière virulente à une opposition terrorisée par les oukases de la gauche "morale". Le PS  a évidemment tout intérêt à isoler durablement le FN, tout en le renforçant électoralement. François Hollande ne peut espérer être réélu que grâce à une droite irrémédiablement divisée et affaiblie. Mais cette manœuvre grossière, à laquelle se prête naïvement une droite qui ne sait plus qui elle est, n’est pas du goût des électeurs eux-mêmes. Ceux-là réclament, de la part des partis, plus de proximité et de compréhension. Dans cette nouvelle donne politique, l’opposition a encore beaucoup de progrès à faire si elle  veut se rapprocher d’un électorat qui lui échappe. Le PS, lui, semble avoir renoncé à cette écoute attentive, qui l’obligerait à trop de remises en question, au profit d’une posture imprécatoire et désespérée. Mais qui le PS impressionne-t-il encore, hormis quelques notables frileux de l’UMP ?


106 commentaires

seniorenforme | 17 juin 2013 13h44 | Répondre

Le FN s'il ne prônait pas la sortie de l'euro et la retraite à 60 ans (nouvelle lubie électorale clientéliste ) serait un parti de gouvernement ! Mais ouvrons un peu les yeux: quelles sont les différences au niveau de l'immigration, l'assistanat ou la sécurité entre l'UMP et le PS ? Aucune mon adjudant ! Et puis même Cahuzac n'a pas voté socialiste la preuve les SMS envoyés à ses rares amis fidèles leur demandant de ne pas faire élire le candidat socialiste. Sinon, le FN a changé et la France a changé car maintenant l'immigration incontrôlée, la sécurité omniprésente et l'assistanat généralisé ne sont plus des fantasmes mais des réalités. Qu'attend donc la droite de tenir un discours de droite ? Que l'on cesse d'écouter les pleureuses, les bobos, les journalistes et les biens pensants et assumons nos valeurs !
http://blog.seniorenforme.com/les-retraites-les-chiffres-qui-font-peur/

Parigoth | 17 juin 2013 13h54 | Répondre

Mais qui le PS impressionne-t-il encore, hormis quelques notables frileux de l’UMP ?

C'est effectivement une très bonne question et je vous remercie de nous l'avoir posée...

AB67240 | 17 juin 2013 13h56 | Répondre

Pourtant le PS aurait avantage à voir un député FN de plus à l'Assemblée Nationale. Avec un député UMP de plus, sa majorité deviendra de plus en plus relative. Le gouvernement devrait prendre en compte cette situation qui ne pourra que le fragiliser. Nous allons bien rire sous peu.

Parigoth | 17 juin 2013 13h59 | Répondre

Or, le profil de Bousquet-Cassagne, 23 ans, ressemble bien peu à celui de la bête faramine qui affole les belles âmes.

Bête faramine :

Rem. La docum. atteste a) Le syntagme (bête) faramine, région. (Ouest et Centre). Animal fabuleux et féroce. La bête faramine, monstre certainement très horrifique, mais dont la forme et l'activité sont laissées au caprice de l'imagination (Aymé, Vouivre, 1943, p. 10).
http://www.cnrtl.fr/lexicographie/faramineux

damien | 17 juin 2013 14h02 | Répondre

_Le F.N est la machine à faire perdre la droite du p.s.
Quand les électeurs réclament l'alliance et les accords à droite, les politiques ne pensent qu'en terme de pourcentage.
Si depuis quelques temps les Français ont bien compris une chose ;c'est que leur vote leurs appartient et qu'au delà des mots creux et ringardisés,le local est une source de vote utile, auquel ne sont pas assujetti les débats sur l'Europe et la mondialisation mais la vie pratique et les décisions de bon sens .
En d'autres termes, on peut être pro-Européen , libéral et mondialiste et voter F.N à une élection locale parce que l'on a bien compris que l'urgence des enjeux se situaient avant tout dans notre environnement immédiat.
A quoi bon s'attaquer au monde quand on n'est pas capable de gérer une circonscription locale ?

jacob | 17 juin 2013 14h11 | Répondre

Il y a 10 ans, dans cette même situation, il n'y aurait pas eu le moindre doute sur le résultat final : UMP désignée gagnante à tous les coups ! Aujourd'hui, on se demande quel sera le résultat dimanche prochain, car personne n'écoute plus les consignes de vote des petits chefs parisiens. Donc on aura un deuxième tour très intéressant, et sans doute plus serré qu'on ne le dit.

Deuxième nouveauté et vraie confirmation : la France n'est plus bipolaire, droite contre gauche, mais "tripolaire" si on peut dire : UMP, PS et FN. Trois partis pour trois politiques différentes et un électorat qui passe allègrement de l'un à l'autre, puis au troisième, et revient au premier. La politique en un sens va devenir plus intéressante... Je ne suis pas un sympathisant du FN, mais au moins je reconnais qu'il aura réussi à bouger ce pays.

Dernière bonne nouvelle : la gauche perd, lentement mais sûrement, le monopole de la pensée juste et de la moralité irréprochable. La réputation étant usurpée, il était plus que temps...

Monique Nicolaïe dit Clairville | 17 juin 2013 14h14 | Répondre

Si vous saviez comme ce résultat m'est agréable j'habite dans le secteur. La seule chose que je désire maintenant c'est qu'enfin les socialistes perdent du terrain partout en France. et que les gens de droite prennent leurs responsabilités avec courage, on est a droite point barre des opinion de ses messieurs de gauche qui recommandent de faire mais font tout l'inverse il y en a assez. on les a assez vu assez entendu assez subit.

izabeldekastille | 17 juin 2013 14h19 | Répondre

"""".....à une opposition terrorisée par les oukases de la gauche "morale"""""


C'est incroyablement vrai ce que vous dites, la "droite" est tremblotante dans ses godasses, peureuse, épaules courbées, obséquieuse, pétocharde, trouillarde, le cul entre deux chaises en permanence, toute estime pour eux à disparu devant tant de veulerie face à la gauche.
Alors qu'il serait tellement plus payant pour cette "droite" d'assumer haut et fort des prises de positions qu'attendent le peuple, qui lui ne veut plus entendre ce langage ni-oui ni-non, soi disant politiquement correct. Qu'ils assument.
Quand à la gauche elle vient de créer un nouveau mantra face à la déculotté PS : "c'est la faute à cahuzac, c'est la faute à cahuzac, c'est la faute à cahuzac, c'est la faute à cahuzac........". Pathétique.

working class hero | 17 juin 2013 14h19 | Répondre

"déculoté du PS" dites-vous ?
La droite (extrême ou non) a les victoires qu'elle peut parce qu'avec moins de 50% du corps électoral et une mobilisation qui lui est plus favorable l'UMP atteint les 13,2% et le FN 12% tout juste assez pour se maintenir au second tour !

lima | 17 juin 2013 14h21 | Répondre

La demande de faire barrage au FN,de la part de harlem desir ou d'élus comme Nkm dans d'autres circonstances,renforce encore MLP avec son UMPS.
Et tellement d'accord avec vous,sur le fait que ps et ump surfe sur les peurs et la diabolisation du FN.L'UMP est un fourre tout,de centre gauche a la droite forte et on ne sait plus très bien c'est quoi sa ligne politique.

slavkov | 17 juin 2013 14h25 | Répondre

... jamais la démocratie n'a été aussi bafouée avec les affaires d'enrichissement, l'argent détourné et malgré tout ils osent ! mais a vraie dire un cordon sanitaire au tour de cette caste d'umps serait nécessaire - pour l'existence de notre pays ...

El Biar | 17 juin 2013 14h33 | Répondre

Votre contribution de ce jour,me remplit de joie et d'espérance.Puissent l'UMP,non pas la majorité des électeurs,mais ceux attachés aux valeurs de notre nation,prennent enfin conscience que c'est la gauche qu'il faut abattre,et avec elle,les notables frileux de l'UMP,dont tout le monde connait les noms.
En effet la partielle de Villeneuve et sa région,montre les limites des mensonges,des provocations,des mises en scène pour discréditer un parti politique grandissant qui fait peur,non pas au peuple,mais à la caste.
Quand on entend Harlem Désir le repris de justice parler des valeurs de la république,il y a matière à la rigolade.
Vous avez raison Monsieur Rioufol de rappeler qu'une partie de l'électorat de gauche, rejoint de plus en plus le FN.Pourquoi?Tout simplement parce que ce sont ces personnes qui sont confrontées en priorité aux difficultés de la vie courante.Ce sont ces personnes qui empruntent les transports en commun,qui fréquentent pole emploi,qui voient les dégats de la discrimination positive,qui subissent de plein fouet l'insécurité et les incivilités,et au bout de cela ,qui trouve t'on?Toujours les mèmes,et l'UMPS ne voulant pas prendre le problème aux sources,se trouvent désavoués par les Français.
Ce jeune candidat frontiste,s'il est élu,rejoindra une autre jeune,Marion qui fait un travail formidable.
L'avenir est à notre jeunesse,ce sont les premiers concernés par le devenir de notre nation,nous devons les aider.

Jptol en réponse au commentaire de working class hero | 17 juin 2013 14h38 | Répondre

Rien, de la réalité, ne vous arrête et vous enchainez imprécation sur imprécation.
Ne voyez - vous pas que ce que vous avez "pondu" s'adresse quasi exclusivement à vos mentors et vous ne vous en apercevez même pas.
Pour une déculotée c'est une déculotée, même dans votre esprit c'est peu dire.

Parigoth en réponse au commentaire de damien | 17 juin 2013 14h43 | Répondre

A quoi bon s'attaquer au monde quand on n'est pas capable de gérer une circonscription locale ?

Exactement.
Quand on pense qu'un certain Corrézien dont je tairai le nom a plongé son département dans la faillite, il ne faut pas venir s'étonner de la suite.

ZENOBIE en réponse au commentaire de lima | 17 juin 2013 14h46 | Répondre

L'ump n'est pas un parti politique mais une machine électorale sans âme tout droit sortie d'un cerveau calculateur, froid et glacial ; et ce "machin" ne marche même pas

ve sur Lot : Les leçons de la déculottée socialiste.

 

Yvan Rioufol sur son blog, tire très bien les leçons de la déculottée subie par toute la gauche, hier dans l'ancien « fief » du sans culotte Cahuzac.

Certains, prisonniers d'une phraséologie mensongère, et par l'idéologie dominante qui les possède, même quand ils se présentent comme de l'UMP, parlent de « cordon sanitaire » entre le FN et le reste du monde politique français, ou de gouvernement d'union nationale où le PS et l'UMP collaboreraient. Discours qui ne traduit que la sottise de leurs utilisateurs, ou leur adhésion à l'idéologie mondialiste dont l'une des visées est la disparition des nations, et de tous les corps intermédiaires qui coalise les personnes et les empêche de se dissoudre en une coexistence d'individus en masses informes, semblables à des déserts de sables, infiniment malléables par les lobbies financiers internationaux.

En fait, devant les dangers réels que coure la France aux mains d'idéologues aussi nuls pour construire que dangereux, pour dissoudre et détruire, il nous faut sortir des langages convenus, et des hantises entretenues par nos adversaires, pour sortir la France, et l'Europe du marasme où elle surnage présentement.

EB.

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

CH.FFRENCH 18/06/2013 17:02


Si l'UMP, veut vraiment faire quelque chose, il faut sortir, et vite de ce "NI NI", qui finira de flinguer la France. J'ai vu à la télé, (pour une fois que je regarde et écoute Pujadas
l'espagnol), beaucoup de votants raconter qu'ils rejoignaient le FN, parce que le papa, n'était plus là! C'est vrai que le FN, n'est pas plus extrème que moi, mais! Parce qu'il y a un mais! Aucun
des leurs n'a jamais été dans un gouvernement, sauront-ils le faire s'ils gagnaient la présidentielle ?

Raoul Dheste 18/06/2013 15:39


Partout où ils sont, les socialos multiplient leurs exploits. Pendant que le Groland jazz band est en train de miner la France (au moins von
Choltitz a-t-il su mettre un terme à la folie criminelle de son employeur),les socialos accumulent les déculottées là où, précisément ils prétendent justifier la légitimité de leurs
imbécillités à répétition. Rappelons que le triomphe socialo de dimanche est la huitième défaite consécutive du camp de "la nullité pour tous". En plus ils n'arrêtent pas de faire les malins.
Outants (c'est-à-dire multipliant les outings) et dégoûtants, ainsi s'affirment les coailos au fur et à mesure que passe le temps. Comme si leur ultime message était : "On est là pour tout miner,
pour tout laminer et pour nous remplir les poches. Les institutions sont avec nous et on vous emmerde." Comment interpréter autrement l'attitude conquérante des guignols qui se ramassent à la
pelle ?

Dissident 18/06/2013 14:40


Dirigeants UMP, tristes sires sans envergure, vous avez vendu vos electeurs au socialisme infame, cette honteuse maladie dégénérative de l'humanité, et vous etes des traitres
puisque vous les avez vendu pour du pognon. Dirigeant UMP, vous n'etes plus que les minuscules ombres grimacantes et risibles du Grand General, celui-là qui, seul, sans argent et sans
armes, sans troupes, sans rien d'autre que sa FOI et envers et contre tous, lancait l'Appel Fameux du 18 juin 1940. Dirigeants UMP bande de collaborateurs odieux, vous etes des
larves socialisantes, qui ne méritez plus que notre mépris et nos exécrations. Dirigeant UMP, c'est le FN qui nous rattache désormais le plus à la France eternelle, celle que
defendit bec et ongles le Général de Gaulle, celle pour qui nos anciens sont morts sur tous les champs de bataille, mais votre UMP décadent, lui, il ne represente rien qu'un minable
socialisme de trop. Dirigeants UMP, vous etes notre honte et vous etes degoulinasses, alors allez au Diable, c'est chez lui que sont parqués tous les autres socialistes.