Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

 

Vers la suppression des fêtes chrétiennes en France?

taxe-taxes-impot-impots-paris-locaux-bertrand-delanoe-delan.png ( Vade retro...! ).

 

 

Ah! L'histoire des Eglises chrétiennes en 2000 ans n'est pas exempte de péchés. Pas seulement les non chrétiens, mais d'abord nous, les chrétiens et les catholiques nous sommes conscients de nos manquements, trop fréquents, à l'Evangile ( Bonne nouvelle ), de nos péchés.

Précisément, de nos péchés comme sont nommés ces manques et ces écarts. Des papes ont été des criminels, et n'ont pu s'absoudre de leurs fautes, car le message dont ils ont la charge, ils peuvent, momentanément le trahir, ils ne peuvent l'abolir, l'ajuster à leurs éventuelles turpitudes, à leurs éventuelles volonté de puissance.

Le message divin est transcendant éternel, immuable. Il pose l'homme comme une créature de Dieu, un être digne de respect, quelle que soit sa race, son sexe, sa religion, sa nationalité.

Et nous devrons rendre compte, devant Dieu, de nos manquements à la loi dictée sur le mont Sinaï, et la loi d'amour de l'Evangile.

Jamais les pouvoirs politiques, économiques, culturels n'ont vu d'un bon oeil cette transcendance du kérygme.

Pour nous en tenir à une époque récente, c'est cela qui a valu au judaisme, au christianisme la haine sans nom des idéologies totalitaires du 20è siècle : le nazisme et le communisme.

Actuellement, une forme de libéralisme philosophique, qui nie toute vérité, toute transcendance, s'acharne à détruire la révélation de l'Evangile.

Le laicisme, puisqu'il faut l'appeler par son nom, a refusé d'inscrire, contre toute évidence, le christianisme parmi les racines spirituelles de l'Europe.

En France, à gauche, mais aussi parmi les cadres de ce qu'il est convenu d'appeler la droite, ce courant idéologique fortement implanté dans les sphères dirigeantes, ne veut pas plus de l'islam, et du judaïsme que du christianisme.

Mais c'est-à ce dernier qu'il attache principalement sa volonté destructrice, n'hésitant pas à lui opposer, en un premier temps, les autres religions du Livre pour aboutir à son projet d' éradication de toute vie spirituelle.

C'est dans cette optique qu'il faut comprendre les propos récents de M. Delanoé, maire de Paris qui ne projette rien moins que de supprimer des fêtes chrétiennes essentielles du calendrier.

Ceci, bien évidemment, au nom de la tolérance, de l'équité, des grands principes, et des bons sentiments.

Nous laisserons-nous faire?

 

Marc Decap.

 

http://www.fdesouche.com/124620-delanoe-et-les-fetes-chretiennes

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

chantal etzol 23/07/2010 09:51



Pour information aux laïcistes, l'essence de la tradition chrétienne est de ne pas détruire,ne pas supprimer une fête,fut-elle païenne,mais de lui donner un sens nouveau,
exprimant l'accomplissement de la Parole de Dieu,dont l'Amour parfait pour TOUS les Hommes  se réalise en la personne du Christ. Peu de fêtes
chré-tiennes qui ne soient la reconnaissance et la "consécration" de fêtes plus anciennes fondées sur les cycles de la nature ou des évènements historiques. 


Ainsi Noël, et Hannouka, ou le soleil invaincu,au sortir du solstice d'hiver; avec le Sauveur, le jour l'emporte sur la nuit : la naissance du
Christ ne ramène-t-elle pas la lumière sur le monde? Pâques et Pessah, libération de l'esclavage du mal et de la mort ;même repas,même bénédiction du pain et du vin, mais
devenus offertoire et sacrifice de Dieu pour le salut de l'humanité.La liste pourrait être poursuivie,mais spécialement pour la culture religieuse du maire de Paris,la qualité propre de
la Foi catholique est l'affirmation de la  toute puissance de l'Esprit sur la matière,dans l'histoire. Dieu se fait Homme dans le corps d'une femme vierge. La
fête de l'Assomption de Marie, accomplissement de celle de l'Immaculée conception, célèbre l'élévation auprès de Dieu de la femme née sans péché,qui ne voulut
être que "la servante du Seigneur".


Que ce même Esprit divin inspire les législateurs au moment de tous les votes importants au parlement français: sur le port du voile intégral,mais aussi de bioéthique (congélation et
expérimentation sue les embryons humains);sur la famille,sur l'avortement et l'euthanasie; et tant d'autres où la Foi catholique rappelle inlassablement quelle est la vraie dignité de l'être
humain. 


 


 


 



Lucien Tikitak 22/07/2010 20:36



Tiens ! moi j'avais lu (mais peut-être ai-je de mauvaise lectures) que le maire de Paris avait conçu le projet de supprimer au moins deux fêtes chrétiennes du calendrier, pour y substituer une
fête juive et une fête musulmane. Au nom de la laïcité, évidemment, quoique cette précision ne figurât pas dans mes "lectures". M. Delanoë faisant partie de ces élus-dirigeants qui ont un grand
respect de la France, de son histoire (autrement dit de ses origines), et de son avenir, un tel projet (ne serait-ce que sa formulation) mérite d'être salué avec la plus grande considération pour
ce qu'il est : un hommage à la République et à la diversité.