Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

 

Recteur-Martinique.jpg

 

Le site Politiques-publiques publie une information qui va « faire débat » comme on dit, en Martinique, et très probablement en Guadeloupe ( GWADA ! ), voire ailleurs.

Le recteur de la Martinique a-t-il tenu les propos que lui prête le site Montray créol? Ou bien n'a-t-il réellement dit que ce qu'il reconnaît dans sa mise au point?

Et même, dans le premier cas de figure, a-t-il vraiment pêché contre l'Esprit en disant que la Martinique est une petite île? ( Et d'ailleurs la Guadeloupe est plus vaste que sa bien aimée soeur ! ).

Deuzio, un recteur d'Académie n'est pas nécessairement un génie. Mais enfin ces hauts fonctionnaires sont rarement totalement idiots, au point d'affirmer, gratuitement, sur les femmes madininiennes, les propos que prête au nôtre le très honnête ( Honest Iago ! ) Montray Créole. De même pour le créole, la dernière, ( en date ) des langues romanes.

Donc, passons.

Tertio, monsieur le recteur aurait dit ( il le dément ) que la littérature martiniquaise était nombriliste, et tournerait en rond. Peut-être a-t-il tort. Mais a-t-il le droit de le penser, éventuellement, l'erreur ( si...! ) étant humaine?

Oui, la question que l'on peut se poser, légitimement, est celle du droit à penser, et à exprimer librement sa pensée. Eventuellement une pensée qui n'entrerait pas dans les normes du politiquement correct? Cette question naïve mérite d'être posée.

Je publie ci-dessous la réaction d'un lecteur martiniquais du Scrutateur. On sent notre lecteur agacé. Il n'est pas le seul. Ce commentaire suit le texte de Politiques-Publiques.

Merci à ce lecteur, et à tous ceux qui m'aident à lutter contre le conformisme intolérant qui sévit actuellement sur nos îles.

 

Edouard Boulogne.

 

Publié le 04/12/2011

C’est à l’occasion d’un déplacement professionnel en République Dominicaine que le recteur aurait prononcé les propos suivants, rapportés notamment par le site Montray Kréol. "La Martinique est un pays tellement petit qu’il n’est pas sûr que vous puissiez le distinguer sur une carte (...) Dans ce pays, les gens n’ont pas encore acquis le sens du travail et, par exemple, la plupart du temps, les femmes se réveillent à neuf heures du matin sans trop savoir à quoi occuper leurs journées (...) Les Martiniquais sont des gens qui s’entêtent à parler le créole alors que cet idiome ne sert à rien et n’ouvre sur aucun débouché professionnel (...) La littérature martiniquaise est complètement fermée sur elle-même et ne traite que de sujets nombrilistes, qui tournent en rond (...)".



Lire la suite ici : http://www.politiques-publiques.com/Recteur-Des-propos-qui-font-debat.html

 

 

Commentaire de notre correspondant martiniquais.

 

« (…) Comment peut-on imaginer que quelqu'un puisse dire, par exemple qu« La littérature martiniquaise est complètement fermée sur elle-même et ne traite que de sujets nombrilistes, qui tournent en rond » ?

 

Mensonge ! Bêtise ! Ignorance ! Mécréantitude ! Sacrilège ! 

 

Il faudrait être fou, car de tels propos sont insensés.

 

Cependant, avec le coefficient d'offense qui sied à certaines « divinités » de chez nous 1 = 100.000 milliards, on ne sait jamais. Si quelqu'un disait,  par exemple, qu'il n'a pas encore eu le temps de découvrir toute la richesse de la littérature martiniquaise, eh bien  "on" prétendrait qu'il déclaré ne pas avoir de temps à perdre avec les prétentions narcisso-infantiles de quelques ababas qui se prennent pour de grands z'intellectuels. Bref ! il risquerait de voir se déchaîner contre lui la lune en pleine auto-critique, le désignant comme le doigt qui la montre, alors qu'elle ne fait que se décrire dans un accès de susceptibilité (qui lui tient lieu de lucidité quant au jugement qu'elle porte secrètement sur elle-même). Alors un bon conseil : dites toujours qu'il n'y a rien de plus passionnant, de plus enrichissant, de plus universel, de plus solaire et extra-solaire que la littérature martiniquaise à laquelle vous consacrez tout votre temps avec le sentiment qu'elle perfectionne votre humanisme et vous rend beaucoup beaucoup plus intelligent à chaque ligne.

 

Voilà un recteur qui s'est peut-être exposé à une mutation très prochaine : tout cela parce qu'il a oublié de dire que la Martinique est le centre du monde, que ses zintélekyels sont le phare de l'humanité, qu'il n'est de bonne littérature qu'à Fort de France, à la Martinique, mère des arts, de la beauté et de la science. Hé oui ! la culture, et même la connaissance en général (ainsi que l'humanisme en particulier) sont des domaines d'excellence dans lesquels l'ababaklatura martiniquaise excelle (comment pourrait-il en être autrement ?) ».

 

 

 

 



 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article