Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

 

Notre ami Eric Nogard exprime ici un point de vue sur la Franc-Maçonnerie, complémentaire de celui que le scrutateur a donné il y a quelques années sur ce même site.

 

Autres articles sur le même sujet paru dans le Scrutateur :

 

 

http://www.lescrutateur.com/pages/la-pensee-du-jour-26-11-2010-franc-ma-onnerie-4142711.html

 

Un point de vue FM sur l'article ci-dessus du Scrutateur.


 

http://www.gadlu.info/la-franc-maconnerie-par-le-blog-le-scrutateur.html

 

 


 

Franc-Maconnerie.jpg

 

Eric E.G. NOGARD

24, rue Osman Nadeau, Voie 3 Ravine-Vilaine, 97200 Fort-de-France – MARTINIQUE

Tél. : 0596798102    Port. : 0696856708   E-mail : eric.nogard@orange.fr

 

MARTINIQUE

PROVINCE

FRANÇAISE

                                                                                     Amie du Canada

 

Fort-de-France, le 19 Juin 2011

 

Quoi de Franc dans la Maçonnerie.

=====

 

Il n’est pas dit qu’aucune Loge puisse vouloir de nous, MAIS.

 

Voilà qu’à travers France-Antilles Martinique n°13334 du 15 Juin 2011, page 4, dans 3 Questions à Alain FUMAZ, Grand Maître Adjoint du Grand Orient de France, article intitulé « Nous sommes une composante essentielle de la République », la Franc-Maçonnerie rappelle son existence à Tout-un-Chacun.

 

Pourquoi ne nous ferions-nous pas Maçon, si la Maçonnerie était une Bonne Chose. Même, Pourquoi n’exhorterions nous pas à adhérer à la Maçonnerie, si la Maçonnerie nous semblait Propre au Bien Public, dans la mesure où, un Public Bien Portant est le Public que chacun souhaite, est le Contexte que chacun recherche.

 

 

Hélas, malgré ses dires et prétentions, la Maçonnerie ne parvient pas à nous convaincre. D’un Maçon Franc ou Faux, que Dieu que Diable, en vérité, qui peut en discerner la différence. Tous les Maçons seraient-ils Francs, tous les Maçons seraient-il Faux.

 

Faute de différence discernable, seraient-ils ou tous Francs ou tous Faux.

 

 

Certes – ou plutôt, c’est le bruit qui court – il y a qu’en Franc-Maçonnerie,

 

·        Pas un Médiocre ne cherche à entrer, sans même en savoir le Prix, tellement la rumeur veut qu’on y soit au Centuple remboursé de sa mise.

 

·        Pas un Sortant – ou presque – de nos plus Grandes Ecoles ne plonge aussitôt dans une Loge, tellement il semble connu que faute d’être Maçon, les Diplômes dans la poche ne sont guère qu’une Illusion.

 

C’est vrai que le Maçon engraisse, mais avisez-vous de lui soulever le Col de sa Chemise et surprise… l’empreinte d’un Collier vous sautera aux yeux.

 

C’est qu’en effet, la Maçonnerie est une Obédience, il faut lui obéir pour la Mesure d’Avoine qu’elle vous donne : lui Obéir et se Taire... Çà pour la Liberté.

 

·        La Maçonnerie tire sa Sagesse de la Plus Haute Antiquité, Antiquité plus Ténébreuse et tellement plus Sinueuse que le Labyrinthe du Minotaure. Cela fait qu’à moins d’être Thésée muni du Fil d’Ariane, y retrouver son Âme… même avec une Boussole !.. Mais soit. Une fois devenu Maçon, on est initié à la Boucler et, à quelque Poste qu’on vous Elève, faute d’entendre votre Voix ou celle de votre flûte, nul ne peut dire si vous êtes un Aliboron ou un Charmeur de Serpents. Vous êtes Haut Perché, n’est-ce pas ce qui compte, qu’importe la Frustration infligée au Légitime Méritant de qui on occupe désormais la Place… Ça pour la Fraternité.

 

·        La Maçonnerie n’est pas un « Bouffe Curés » pas plus qu’un « Gobe Pasteurs » ! D’ailleurs, le dire de nos Jours, c’est tenir le Langage d’un Temps Bien Reculé.

 

N’empêche qu’il y a la Dîme, à ce qu’on laisse entendre.

 

Tant de Dîmes de Collectées, n’est-ce pas un Gros Paquet à mettre sous l’oreiller de la Pyramide de « Tou-tank-à-Vénérable ».

 

Sans compter qu’à propos de la Dîme… c’est la Dîme par-ci, la Dîme par-là peu importe le Percepteur, peu importent les Collecteurs pour fourniture d’eau, d’électricité, de téléphone… la liste est longue... Ça pour l’égalité.

 

Bref. Un petit Cercle sous le Soleil des Tropiques, ça se paie, tout comme doit se payer un Petit Carré au Paradis, la Dîme est faite pour Ça.

 

·        Quant à la Maçonnerie, depuis qu’elle interfère dans toutes les Affaires Publiques, si les Affaires Publiques sont encore au point où elles semblent se trouver, que ce soit du point de vue de la Liberté, de celui de l’Egalité, de celui de la Fraternité… Peuchère.

 

Quant aux Affaires Sociales, quant aux Affaires Economiques !..

 

 

Peut-être Pétain n’eût-il pas tort de suggérer à la France un changement d’Apothicaire, un changement de « Tiens ! Bois ».

 

 

Changer d’Apothicaire et changer de « Tiens-Bois ».

 

Même si elle ne relève pas de la gymnastique philosophique ou de la Haute Voltige Dogmatique, la Méthode a du Bon, elle tient tout simplement de la Démarche Scientifique.

 

Changer et voir ce que montrent les Choses ;

 

Des Francs-Maçons, des Faux-Maçons pour qu’alors on puisse dire à bon escient, ou bien Franc-Maçonnerie ou bien Franche-Connerie.

 

 

Disons, sans vouloir vexer Personne, que la Franc-Maçonnerie – comme tentent de le faire de nombreuses Confréries, allez savoir pourquoi s’est infiltrée dans toutes les Affaires de la République, Publiques ou Privées.

 

Elle a tout investi, s’est accaparée de tout, tel un Cancer, telle une Pieuvre, tel un Vampire. Like the Worm in the Pear, a State in the State. Elle a tout asservi, au point qu’elle puisse impunément, abusivement, se prétendre une “Composante Essentielle de la République comme le Moteur de ses Valeurs de Justice et de Solidarité”, voire le Sauveur de la Martinique.

 

Et ce, En Vertu de Quel Pouvoir, de Quel Mandat, à quel Titre en Quelle Qualité : un quelconque Bulletin de Vote de l’Etat Républicain est-il jamais allé à un Franc-Maçon en Soi, es-qualité.

 

Quel Maître un Franc-Maçon servira-t-il le mieux à un Poste de Président, quelle que soit cette Présidence, quand la Maçonnerie l’y aura porté.

 

Quel Maître un Franc-Maçon servira-t-il le mieux à la Direction d’une Banque, dès-lors que la Maçonnerie l’y aura porté.

 

Quelle Entreprise, fut-elle l’Etat, peut jurer de ses lendemains, une fois que la voilà infestée par la Franc-Maçonnerie :

 

Si la Franc-Maçonnerie était si bonne chose, la Martinique en serait-elle à ce point à traîner le Cul par Terre : Certainement NON.

 

Il est vrai que par souci de conciliation, nous reconnaîtrons – car nous le pensons – que si certaines Populations ne s’y prêtaient pas, elles ne connaîtraient la porte ni des Francs-Maçons, ni des Charlatans de toute engeance.

 

 

Ainsi, n’y aurait-il plus guère ni Sectes à l’envi, ni Maçonnerie

 

Et nos Sociétés s’en porteraient Mieux.

 

PETAIN, Maréchal de France donc pas un Imbécile, n’aurait-il pas dit :

 

Rien de Franc dans la Maçonnerie.

 

Eric E.G. NOGARD

 

 

Pièce jointe :1 (sous format Pdf) incluant, Texte et copie Article, 3 Questions à Alain FUMAZ, Grand Maître Adjoint du Grand Orient de France, intitulé « Nous sommes une composante essentielle de la République » paru sur France-Antilles Martinique n° 13334 du 15 Juin 2011.

 

 

FA 13334 Alain FUMAZ Franc Maçonnerie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Eric E.G. NOGARD 21/06/2011 15:37



Eric E.G. NOGARD


eric.nogard@orange.fr


                                              
        


 


                                                          
Fort-de-France, le 21 Juin 2009


 


                                              
à


 


                                              
Patricia


 


Bien Chère Patricia,


 


Chacun fait selon ses moyens, et les miens sont modestes.


Que pourrais-je demander de mieux que de mieux faire ce que je fais.


Mais, hélas, je n’ai pas la science infuse, et, hélas encore, vous me laissez sur ma faim quant à ce que je devrais
savoir et… pourquoi pas… faire connaître, sur le Silence, ses raisons, sa durée… pour ne dire que cela.


 


Bien à vous, Eric.



Patricia 20/06/2011 23:54



Bonjour Monsieur NOGARD, vous avez l'écriture qui plait et facile et je vous en félicite. Il me semble qu'habituellement vous êtes mieux renseigné sur les informations que vous nous faites
partager.


par exemple sur vos écrit "se taire", informez vous sur la pratique du silence, les raisons, sa durée... 


Je ne dis pas que vous avez tort de faire valoir ces idées, simplement d'attribuer les actes à une définition plus vrai.


Je ne souhaite pas en débattre.


Bien à vous,


Patricia