Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Une semaine à la loupe ( 27/07/10 ).

 

a_la_loupe.jpeg

 

1.  La France "champion du monde"…

Oui la France est champion du monde… mais de quoi ? Champion du monde d’un sport très particulier : La grève ! Certes, loin de moi l’idée de remettre en cause ce "droit acquis de haute lutte" et inscrit dans la constitution, mais c’est un sport très développé surtout dans les secteurs les plus protégés et qui ont de multitudes avantages acquis à défendre. Ajoutons à cela que bien qu’enquiquinés par les trains qui ne circulent pas, les avions qui ne volent pas, les taxis qui ne roulent pas, le courrier qui n’est pas distribué, etc. etc. etc., nous les comprenons et les envions. Cependant nous oublions que, à cause d’eux, la France s’enfonce un peu plus dans la crise : Les 30 glorieuses sont dépassées de plus de 30 ans, il serait temps de penser aux plus démunis car ce sont eux qui trinquent, pas ceux qui peuvent faire grève.

2.  Connaissez-vous tout du Code de la route ?

Etes-vous sûr de tout connaître du Code de la route et savez-vous exactement quels sont vos devoirs ? Des idées reçues remises en cause… 1. Lorsque vous croisez la police ou les gendarmes en train d’effectuer des contrôles sur des voitures roulant en sens inverse, vous avez pour habitude de prévenir les automobilistes susceptibles de les rencontrer grâce à des appels de phare. Cette pratique n’est pas une infraction au code de la route et ne peut donc en aucun cas vous exposer à une amende ou à une perte de points. Mais n’oubliez pas que cette attitude n’est pas appréciée des forces de l’ordre. 2. Commettre une infraction à vélo ne vous expose pas à une perte de points car il ne peut y avoir de retrait de points que pour des infractions commises avec un véhicule nécessitant un permis de conduire. Cependant si vous mettez la vie d’autrui en danger ou si vous commettez une faute relevant du domaine pénal, le juge peut prononcer une suspension ou une annulation du permis en guise de peine complémentaire. 3. Le conducteur d’un véhicule n’est pas responsable du non respect du port de la ceinture par son passager. C’est ce dernier qui s’expose à une amende de 135 euros sans perte de points. Toutefois si vous transportez un enfant de moins de 13 ans qui ne porte pas sa ceinture, vous risquez une amende de 135 euros. 4. Le Code ne prévoit aucune infraction pour la consommation de nourriture, de boisson ou de tabac au volant. Cependant ces pratiques peuvent être réprimées pour le risque éventuel de perte de maîtrise du véhicule et l’appréciation est laissée aux forces de l’ordre. Il en est de même pour le conducteur qui conduit pieds nus ou en tongs, pas facile à vérifier cependant !5. Par compte, rappelez-vous qu’il est interdit de téléphoner en voiture ou d’écouter de la musique avec un casque. 6. Le passager ivre d’une voiture à l’arrêt, supposée lieu public, peut être exposé à une contravention pour ivresse sur la voie publique, mais cela est laissé à l’appréciation des forces de l’ordre. 7. Si vous vous faites doubler, vous serez en infraction si vous ne serrez pas votre véhicule sur la droite et que vous accélérez. Si vous avez accéléré, vous courez également le risque d’une suspension de permis pouvant aller jusqu’à 3 ans. 8. Utiliser un détecteur de radar ou un antiradar est illégal, mais posséder un avertisseur de radar est tout à fait légal. 9. Le Code de la route est formel concernant l’obligation de s’arrêter au feu orange, sauf si cela doit vous conduire à un danger, par exemple une voiture qui vous suit de trop prêt et à vive allure. 10. L’utilisation de l’avertisseur sonore ou klaxon, ne doit se faire que pour avertir les autres conducteurs lorsque vous roulez hors agglomération. En ville, il ne peut être utilisé qu’en cas de danger immédiat. Enfin, la durée de ce signal ne doit pas se prolonger au-delà du nécessaire. La nuit, il ne doit fonctionner qu’en cas d’absolue nécessité. De même, ’il est interdit d’utiliser des trompes, sirènes ou sifflets en guise de klaxon. 11. L’usage des feux de route ou phares est interdit lorsqu’ils éblouissent un autre usager. 12. Il n’est pas obligatoire de signer la carte verte d’assurance ou le dos de la vignette apposée sur le pare-brise. Il existe bien d’autres points à connaitre. Une révision périodique n’est pas de trop…

3.  Les niches fiscales et le coup de rabot !

La TVA réduite à 5,5%, pour les travaux de rénovation des logements pourrait être réservée aux seuls matériaux écologiques. La réduction d'impôt à laquelle vous avez droit pour l’installation de panneaux photovoltaïques sur une maison pourrait être réduite et passer de 50% à 25% des sommes dépensées et réservée aux logements anciens. Plus largement, c'est l'ensemble du crédit d'impôt développement durable qui pourrait être remis en cause. La liste des travaux éligibles pourrait être réduite et les baisses d'impôt amputées de 10%. La possibilité de déduire des impôts les intérêts d'emprunt, à hauteur de 40% la première année et de 20% les quatre suivantes avec un maximum autorisé, disparaîtra dès le 1er janvier 2011. Mesure phare du paquet fiscal, la déductibilité des intérêts d'emprunt va être intégrée au dispositif du prêt à taux zéro, avec l'objectif de favoriser les primo-accédants les moins aisés. Le gouvernement songe à supprimer l'abattement de 15% sur les charges sociales pour l'emploi d'un salarié à domicile, lorsque les cotisations sont calculées sur le salaire effectivement versé et non sur le Smic horaire, mais la déduction d'impôt devrait être maintenue, permettant de retrancher de sa feuille d'impôts la moitié des dépenses engagées. Le dispositif qui permet de déduire jusqu'à 75% des sommes investies dans des PME, avec un maximum de 50.000 euros, pourrait être revu et réduit à 50%. Enfin, Il faudra choisir entre l'APL, l’aide personnalisée au logement, qui profite directement à l'enfant parti étudier hors du foyer, et la demi-part fiscale supplémentaire correspondant à l'enfant à charge, qui elle bénéficie aux parents. Auparavant, il était possible de cumuler ces deux dispositifs. Même si les arbitrages n'ont pas encore été rendus, le gouvernement envisage toutes ses meures qui devraient lui permettre d’économiser entre 3 et 4 milliard d’euros.

4.  Peut-on faire l’économie d’un plan d’austérité ?

Rigueur, austérité, appelons cela comme on le veut : il faudra, de toutes façon, se serrer la ceinture ! De nombreux pays européens, l’Allemagne, le Royaume Unis, la Grèce, l’Irlande, l’Espagne, le Portugal, l’Italie, le Danemark et bien d’autres s’y sont déjà lancés, la France hésite à prendre des mesures drastiques. On joue sur les mots. La gauche et les médias français se délectent de l’utilisation ou pas du mot ''rigueur'' par le gouvernement. Soyons sérieux, qu’on l’appelle rigueur ou réaménagement de l’économie, il faudra passer par une réduction de la dette car les investisseurs sont très nerveux. La difficulté reste le dosage afin d’éviter d’étouffer la reprise. Il est impossible de penser que tous les pays devraient avoir le même niveau d’austérité. De même la réduction du déficit budgétaire n’impliquera pas obligatoirement de sabrer dans la croissance. Enfin une alternative à une trop grande rigueur pourrait être de s’attaquer aux dérives du secteur financier. L’Union Européenne a commencé à s’y employer en mettant en place de nouvelles réglementations qui encadrent les fonds spéculatifs de même que les agences de notation. Mais il faudra réduire certains avantages…

5.  Les banques prêteraient à nouveau !

La BRI, Banque des Règlements Internationaux, qui est la "banque centrale des banques centrales" a lancé mercredi dernier un signal positif concernant le secteur bancaire. Selon cette institution, le crédit bancaire mondial aurait progressé de 2% au cours du premier trimestre 2010, soit une augmentation de près de 470 milliards d'euros. C'est la première fois depuis septembre 2008, lors de la chute de Lehman Brothers, que le montant des prêts accordés par les banques augmente.

 

Henri Pauvert.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article