Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Une semaine à la loupe.





1. 
Haro sur les baskets à roulettes !


Les baskets à roulettes rétractables incluses dans les semelles sont dangereuses pour nos jeunes. En effet l'amorti de la semelle y est faussé et de nombreux chocs se répercutent dans l'organisme, ce qui est très mauvais pour des jeunes en pleine période de croissance. Ainsi, le dos du jeune est très mal sollicité car il se courbe de manière importante pour rouler. De même, les os des talons sont fragilisés et des tendinites risquent de se développer en s'accompagnant de douleurs lombaires. Alors si vous ne pouvez interdire à votre enfant son utilisation, incitez le à limiter son utilisation à une fois par semaine.


2. 
La Téléphonie en toute liberté.
 

C’est en 1973 que quelques New-Yorkais ont été étonnés de croiser un homme qui parlait dans un bloc en plastique vissé à son oreille. Mais il faudra attendre dix ans pour que le premier téléphone cellulaire soit commercialisé. Il pesait alors 500 grammes et valait près de 4.000 dollars. Les premiers mobiles commercialisés fonctionnaient en mode analogique. Les terminaux étaient très gros et utilisables seulement dans les voitures où ils occupaient une place importante dans le coffre et profitaient de l'alimentation électrique du véhicule. Les systèmes actuels fonctionnent en mode numérique, la voix est numérisée et transmise sous forme de bits, puis synthétisée à nouveau au niveau de la réception. Les progrès de la microélectronique ont permis de réduire la taille des téléphones à un format de poche, à un prix plus faible, avec une augmentation des services et enfin une meilleure qualité de réception de la voix. L'augmentation du nombre d'abonnés s’est faite avec la simplicité d’utilisation du téléphone qui tient dans la poche, à la multitude des fonctions liés au nomadisme et surtout au développement des réseaux GSM, Global System for Mobile. Le téléphone mobile est également amené à évoluer vers les systèmes de paiement, la géolocalisation. De même la distribution et la vente de contenu sous forme numérique, comme la musique, devrait permettre au marché de grandir et proposer de nouveaux produits. Actuellement plus de quatre milliards d'abonnements à la téléphonie mobile ont été contractés fin de 2008, soit un nombre égal à 60% de celui de la population mondiale dans 191 pays et territoires du monde. Avec l’iPhone, Apple a produit un téléphone GSM qui est doté d’un large écran et d’un clavier qui se prête parfaitement à l’envoi des SMS. Reste à savoir comment les concurrents vont s’introduire dans la brèche.


3. 
Quitter l’Ile-de-France pour la province.


Nombreux sont ceux qui veulent fuir le béton, les klaxons et la pollution et les prix exorbitants pour rejoindre la province et y travailler dans un cadre plus agréable. Les Français seraient de plus en plus mobiles à la recherche d’un meilleur cadre de vie. Chaque année, il semble que pas loin de 200.000 personnes déménagent de l’Ile –de-France, principalement des jeunes diplômés, pour rechercher un job en province. Et il existe des subventions accessibles à tout salarié qui est embauché par une entreprise et qui cotise au 1% logement. La crise est passée par là mais aussi le souhait d’un meilleur environnement familial.


4. 
Le prix du tabac a augmenté ce lundi, et...


La semaine a mal commencé pour les fumeurs avec une hausse de 6% du prix des cigarettes soit une augmentation d'environ 30 centimes d’euro par paquet. Cette augmentation demandée par les fabricants de cigarettes a été validée par le ministre du Budget, Eric Woerth, comme "compatible" avec le plan cancer du président de la République. "Une hausse de 6% permet de lutter contre la consommation de tabac et de préserver un certain nombre d'intérêts, je pense à ceux des buralistes", avait déclaré Eric Woerth devant les députés. Le produit de cette augmentation sera réparti proportionnellement entre l'Etat, 80%, les buralistes 6%, les fabricants, environ 12%, le solde revenant au distributeur de tabac Altadis Distribution. Cette nouvelle hausse permettra-t-elle d’inciter les fumeurs "invétérés" à stopper et aux jeunes à ne pas se laisser aller à devenir accro à la nicotine. Adolescent la tentation est grande de fumer pour épater les copains, se donner une contenance, faire comme eux, aller à l’encontre des recommandations des parents quand ils ne fument pas. C’est aussi le besoin de se sentir indépendant et grand. Les ados sont bien conscients des campagnes de lutte contre la nicotine et ils connaissent les dangers de la cigarette. Malheureusement la tentation et la pression des copains sont souvent trop grandes pour résister à la première bouffée. La France bat un triste record en Europe avec des jeunes qui commencent à fumer dès l'âge de 12 ans ! Pour lutter contre ce fléau et sensibiliser les adolescents, la Fédération française de cardiologie organise depuis de nombreuses années l'opération "Jamais la première cigarette" destinée aux jeunes de 10 à 15 ans. Peut-être peuvent-ils profiter de cette augmentation pour ne pas succomber à la tentation et montrer leur capacité de s’opposer aux fumeurs adultes !!


5. 
Le débat sur l'identité nationale.


L'idée d'un débat sur l'identité nationale remonte à la présidentielle 2007. Ségolène Royal avait alors suggéré que chaque Français possède un drapeau tricolore, et décide de chanter La Marseillaise lors des meetings. De son côté, Nicolas Sarkozy avait promis de créer un ministère de l'Immigration et l'Identité nationale, promesse tenue par lui. Éric Besson, l’actuel ministre de l'Immigration et l'Identité nationale, formule plusieurs questions : "Qu'est-ce qu'être français, quelles sont les valeurs qui nous relient, quelle est la nature du lien qui fait que nous sommes français et que nous devons être fiers ?" Autre axe de réflexion du ministre, "mieux faire partager les valeurs de l'identité nationale à chaque étape du parcours d'intégration" avec l'apport de l'immigration à l'identité nationale. Bien évidemment, l'opposition dénonce une opération destinée à capturer l'électorat du FN à l'approche des élections régionales de mars 2010. Le ministre ne dément pas : "Nous n'aurions jamais dû abandonner au FN un certain nombre de valeurs qui font partie du patrimoine républicain", a-t-il estimé avant d'ajouter : "Je pense que la mort du Front national serait la meilleure nouvelle pour tous." Quels sont les grands points de discorde ? Pour certains, l'identité nationale est menacée par l'Europe, la mondialisation, les immigrés, l'islam, la dissolution de la famille traditionnelle, l'abandon des églises, la disparition des liens sociaux dans le monde du travail, le terrorisme et les communautarismes. Pour d'autres, elle est mise à mal par nos gouvernants qui la galvaude en dévalorisant la vie démocratique. Pour d'autres, enfin, elle souffre d'une résistance particulière de certains immigrés d'Afrique qui seraient opposés à une intégration. Le sentiment d'identité est intime à chaque personne et désigne le sentiment que ressent une personne de faire partie d'une nation. Elle apparaît comme une variante aux tensions économiques et sociales. Quels sont les éléments importants qui constituent l'identité de la France ? Dans un sondage du Parisien de la semaine dernière, les sondés placent en tête la langue française, 80%, la République, 64%, le drapeau, 63%, la laïcité, 61%, les services publics, 60% et La Marseillaise, 50%. Le débat, relancé par Eric Besson est bien accueilli par 60% des Français, à gauche comme à droite. De quoi réjouir les deux finalistes de la dernière élection présidentielle ! En 2007, l’un et l’autre s’étaient retrouvés pour faire de l’identité nationale un des thèmes de la campagne présidentielle. Mais aujourd’hui ce thème ne fait pas le bonheur de l’opposition qui n’aime pas les consensus et lui vole une possibilité de s’opposer au gouvernement. ( On poura se reporter aux différents articles que le Scrutateur a consacré à ce problèmes, regroupés sous la catégorie Identités culturelles . Le Scrutateur).

Henri Pauvert.  

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article