Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Une politique de destruction et de haine.

 

 

1-guadeloupe-social-bauthierot-ugtg_159.jpg

 

 

Samedi, au journal local de RFO-Guadeloupe, une séquence a été consacrée au déficit de la Caisse générale de sécurité sociale de la Guadeloupe.

Ce déficit dépasse le milliard d'euros!

L'une des principales causes en est le non paiement des cotisations sociales par un nombre considérable d'entreprises.

Interrogé sur ce fait, le syndicaliste ( UGTG ) Gauthiérot écumant d'une haine maladive s'est écrié, en créole, "J'accuse les békés, je dis bien les BEKES".

Malheureusement, pour lui, le directeur de la caisse régionale, M. Yacou, qui avait commandé l'audit à l'origine du scandale, et invité du journal télévisé, a formellement démenti, avec le sourire, le pseudo syndicaliste, et vrai saboteur.

"J'atteste, a dit M.Yacou, que toutes les entreprises dirigées par des békés ou blancs créoles, sont à jour de leurs cotisations"

Dont acte!

Rappelons que M. Gauthiérot, homme de main d' Elie Domota, est de ceux qui ont été qualifiés de "bons Samaritains" par Jean Hamot, administrateur diocésain en l'absence d'évêque. Hamot, ce petit dictateur qui terrorise son clergé. Homme intellectuellement malhonnête, et en même temps personnage ineffable.

Le retard mis par la hiérarchie de l'Eglise catholique a nommer un évêque en Guadeloupe, commence à devenir inquiétant. Plus durera l'actuelle situation, plus les dégats matériels et spirituels seront importants, plus les cicatrices des blessures actuellement infligées seront difficiles à cautériser.

 

Marc Decap.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Antoine de Panou 05/10/2010 11:02



Et comme par hasard, devant un flagrant délit de racisme, aggravé de calomnie racialiste et d'incitation à la haine raciale, les zélés défenseurs de l'anti-racisme, les procureurs de la
discrimination et tous les anges, qu'ils appartiennent à l'Olympe de la République ou aux temples associatifs mafieux ou non se taisent, se couchent, se pâment. Bref, quand c'est un gauthiérot
qui vomit à table, tout le monde s'extasie devant sa bonne santé. Qu'un blanc, créole de surcroît, tousse seulement à table et les légions de la Tartufferie prennent d'assaut l'offense faite à la
Création et à toutes les divinités du Panthéon.


Selon que vous serez puissants ou misérables, disait La Fontaine, les jugements de Cour vous rendront blanc ou noir. Dans la réalité d'aujourd'hui, selon que vous serez noir ou blanc, les
jugements de Cour vous rendront misérable ou puissant. 


Les gauthiérot et consorts en ont pris acte : ils en usent , en abusent et s'en amusent. Pendant ce temps, pendant qu'ils se jouent des arts, des armes et des lois, le législateur, le juge et
l'administrateur jouent au législateur, au juge et à l'administrateur, sans oublier une seule seconde qu'ils jouent... la comédie. En rient-ils ? Même pas ! paradoxe du comédien : non seulement
ils se prennent très au sérieux, mais ils t guettent - ce qui les occupe - le moindre outrage à leur rang ou à leur dignité HP (HP pour Hautes Performances).  


Et c'est ainsi que les autorités, si répressives en d'autres circonstances (en général bénignes), se vautrent dans le fumier des écuries d'Augias qu'elles n'ont pas la moindre intention de
balayer. Elles préfèrent donner du foin aux chevaux.


Respect !