Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Ce que nous dit Gérard Leclerc sur Radio Notre Dame, est étonnant pour beaucoup. Ceux qui prédisent la fin, à court terme, du catholicisme, se mettent sans doute le doigt dans l'oeil. Ils oublient que la Religion du Christ, en a vu plus d'une, et des pas mûres, durant sa longue histoire.

Et c'est tant mieux pour tout le monde, y compris pour les prophètes de malheur, pour les islamistes et même pour …..les hollandistes. ( à une ou deux exceptions près !!!!!! ) LS.

Femen-On-est-la-paye-par-Finance.jpg

 

 






Une infiltrée chez les Femen ! L’affaire fait grand bruit et provoque déjà des commentaires à l’infini. L’histoire est simple mais son héroïne est gonflée ! Elle s’est confiée à Fabrice Madouas de Valeurs Actuelles. Il s’agit d’une étudiante de 21 ans, qui se fait appeler Iseul et qui a rejoint les Femen pendant deux mois, pour savoir qui étaient exactement ces exhibitionnistes qui font un tabac dans les médias. Il faut dire qu’elle avait été ulcérée par leur première intrusion à Notre-Dame de Paris. Elle n’a pas hésité, Iseul, à braver sa pudeur, en trompant l’organisation qui a été convaincue de la sincérité de son engagement, lorsqu’elle est apparue sur Facebook avec un profil de militante extrémiste plus vrai que nature, ayant inscrit sur sa poitrine un message de soutien à Amina, une militante tunisienne dont on a beaucoup parlé.

Elle s’est soumise à l’entraînement physique intense des filles. Elle les décrit comme des militantes purement dans l’action. « Il y avait des profs, une pigiste, des intermittentes, des filles qui avaient connu la prostitution. » Ce qui les fascine, c’est la prise de risque, la recherche d’une certaine reconnaissance, parfois pour tromper l’ennui. On est dans l’affect pur, l’exigence radicale. Pas de dialectique ou d’idéologie. On est très loin du milieu féministe parisien plutôt intello. C’est aussi assez élitiste comme style, car peu de candidates parviennent à s’exhiber, poitrine découverte. La formation technique est très poussée : « On apprend aussi comment obtenir des photos spectaculaires, comment tomber au sol, comment disposer les bras, comment se comporter avec les policiers. Attention, la police n’est pas l’ennemie, elle est l’alliée la plus précieuse, un moyen de faire des images, du bruit médiatique. »

On dira : mais pourquoi Iseul est-elle allée dans cette galère ? Tout simplement par conviction et par fierté. Fierté de femme et de chrétienne. Il se trouve que je la connais bien. C’est une jeune fille particulièrement réfléchie, cultivée, passionnée par les grands débats d’idée. Passionnée certes, mais nullement exaltée. Simplement, elle fait partie de cette nouvelle génération chrétienne que l’on est en train de découvrir et qui ne lâchera rien de ses convictions, qui n’a nullement l’intention de laisser le terrain à l’adversaire. Cette jeune fille est sans haine, sans aucune animosité contre les Femen qu’elle a côtoyées. Simplement, elle prend sa vie au sérieux, et sa foi lui donne toute l’énergie qui change le monde !

Chronique lue sur Radio Notre-Dame le 29 mai 2013.

1 Message

  • 30 mai 16:15, par pmlg

    C’est gonflé et il fallait oser ! Mais ce n’est pas sans risque !
    En tout cas cela donne un éclairage plutôt hallucinant sur une réalité sur laquelle les médias qui fonctionnent dans l’instant et dans l’immédiateté sont complètement passés à côté. De plus le fait qu’une certaine égérie alias C. Fourest a pris fait et cause pour elles ajoute à la toxicité du "mouvement".

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Louis de Poméranie 30/05/2013 19:14


C'ets vrai, je suis un vieux réac. Frileux. Qui éternue au maondre courant d'air. Et je me fie à cette parole de l'Évangile : "Heureux ceux qui croient sans avoir vu". Sans avoir - tout - vu
ajuterais-je, car en ce qui concerne les Femen - les Faites hyènes, plus exactement -, on en a vu assez pour avoir une idée très précise du caractère déjanté, enraggé et nihiliste de ces dames
sans avoir besoin d'aller se salir au milieu d'elles. C'est certainement gonflé de la part de cette actho de choc, mais je ne trouve ça ni bien, ni très intelligent, si je puis me permettre. Par
ailleurs, ces pauvres Femen, dès lors qu'elles font de leurs appas un instrument de dissuasion me paraissent sombrer dans l'inversion, péchant en premier contre elles et contre les femmes en
second. Triste occident qui sombre, que c'est sombre tout ça !