Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Edouard Boulogne

Philippe Bouvard récidive dans une nouvelle lettre, qui n'est pas piquée des vers, et qui pour cela même pique, et devrait faire mal à tout autre qui ne serait pas atteint de cette maladie de l'âme, qui, analogue à cette maladie du corps ( la lèpre, puisqu'il faut l'appeler par son nom ! ) dont le bacille redoutable et pourrisseur, rend indolores les stimulations physiques les plus aigües, n'en est que plus mortelle.

Cette lettre, la voici. LS


Oursin.jpg

 

 Deuxième LETTRE DE PHILIPPE BOUVARD À FRANÇOIS HOLLANDE



Je n’ai jamais fréquenté de paradis fiscaux. On chercherait en vain la plus petite niche chez moi depuis que j’ai cessé d’avoir des chiens ! Une seule fois, je me suis délocalisé dans le cadre de la loi Pons à la coûteuse faveur d’un investissement hôtelier dans les DOM-TOM qui m’a fait perdre 100% de ma mise. A la distribution des bonus, des stocks options et des dividendes, j’ai toujours été oublié.
Mon casier judiciaire est vierge.
Mon courage est intact.
Je ne suis pas un damné de la terre. Mais je ne suis pas non plus un profiteur ou un esclavagiste.
Je ne suis protégé de personne, sauf du public auquel je dois la longueur de mon parcours.
J’ai mes opinions mais je n’ai jamais adhéré qu’au parti des amoureux de la France.
J'ai versé à la collectivité davantage que je n’en ai reçu : pas un jour de chômage et une seule nuit d’hospitalisation en six décennies.
Je me situe sans honte mais sans fierté excessive dans cette classe moyenne qu’on souhaite faire disparaître en nivelant notre société par le bas.
Je refuse autant d’être culpabilisé par un politicien (qui voudrait que l’on prenne son inexpérience pour de la normalité) que la France accorde sa confiance à un homme que l’Europe prive de la sienne et qui, bien qu’ambitionnant de devenir le gardien de la constitution ne paraît pas s’être préoccupé de la constitutionnalité de ses propositions.
Quant à moi, j’aurais nourri mes enfants, bâti des maisons, planté des arbres.
Mission accomplie.


Et vous Monsieur HOLLANDE qu’avez-vous fait ?Sinon d’augmenter les impôts d’une classe moyenne pour favoriser les fainéants et les assistés de notre pays.
Et vous M. Hollande, qu'avez vous fait si ce n'est des enfants dont vous n'avez jamais épousé les deux mamans, même si l'une d'entre elles était ministre de la famille ?,
Êtes vous un "homme normal" M. Hollande ..?
- Vous qui, du même coup, avez évité de payer l'IGF devenu par votre mentor l'ISF, en ne convolant pas, et ce, malgré tous vos biens immobiliers et mobiliers,
- Vous qui avez permis à vos compagnes de toucher les allocs pour " femmes filles mères" 5 fois,
.... Êtes vous un "bon français" M. Hollande ?
- Vous qui installez une maîtresse sur le trône sans qu'elle ne soit même divorcée,
 - Vous qui bafouez un homme dont les médias ne parlent jamais ni ne publient jamais la tête, et qui pourtant a donné son nom qui perdure, à votre maîtresse,
 - Vous qui ignorez les 3 enfants de ce même couple que vous avez brisé,
 ....... Êtes vous un "homme d'honneur" M. Hollande...?
 - Vous qui n'aviez jamais mis les pieds dans une entreprise, dans une usine, ni dans un ministère, et qui en bravez tout le savoir faire et la pérennité..., avez-vous conscience que ce sont les Français qui paient votre formation professionnelle ?

Êtes vous "un chef d’État" M. Hollande ?

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Hello 05/02/2013 12:43


Quand on a la possibilité d'ecrire une pareille lettre à un chef d'état au nom de la vérité ; car tout est vrai dans les propos de Philippe Bouvard , on peut en déduire que l'état en question est
tombé bien bas , qu'il "pense" faux


cet homme  incarne parfaitement les personnes qui menent la danse pendant que les autres s'efforcent de construire , de maintenir , de consolider la civilisation qui n'en déplaise aux
détricoteurs à des regles 


eh oui , toute société a des regles , lesquelles garantissent à tous et en particulier aux plus faibles des droits et des devoirs ; qui se souci des droits des enfants que ces gens s'offriront?
qui reflechi aux devoirs des acquéreurs?


n'y a t il pas une elue ps qui a demandé que la notion de fidélité soit enlevé du mariage,? 


si donc le mariage qu'ils demandent n'est plus l'union d'un homme et d'une femme qui projettent d'avoir des enfants qu'ils souhaitent elever à deux jusqu'au bout ,pourquoi l'appeler mariage ?
pourquoi prendre une institution pour la vider de son contenu des le depart?


le pacs aménagé comme ils le veulent était la solution, au lieu de cela on fait ployer une majorité de gens aux désir d'une minorité qui va singer ce qu'elle ne sera jamais 


l'empereur est tout nu !! tout le monde le voit mais n'ose parler

benhamou sam 05/02/2013 01:04


BONJOUR MONSIEUR bOUVARD


tOUJOURSLA PLUME ASSASSINE , Mais quel talent pour assener sans emphase et une simplicité digne des grands pamphlétaires ,des vérités à des évidences que d'aucuns vous jalousent 
;peut etre parceque ,ressentant les memes choses que vous ,ils n'ont jamais réussi à les énoncer avec une telle clarté, une telle netteté d'expression.vous lire est une vraie félicité.
Bravoencore cher Philippe Bouvard ; continuez longtems à nous séduire

CH.FFRENCH 04/02/2013 15:26


Pourquoi PH. BOUVARD parle d'honneur ?


 Associé à Hollande cela sonne si faux!