Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Edouard Boulogne

Changer-le-nom-des-ecoles-maternelles.jpg ( Sandrine Mazetier, député PS, et commissaire politique du désordre nouveau ). 

 

Plus de papa, plus de maman. Mais « parent 1 » et « parent 2 », pour ce député socialiste s'exprimant au Parlement. L'univers mental de ces gens qui se présentent volontiers, comme les dépositaires du savoir, du progrès, contre l'obscurantisme, et la « réaction » est celui, désespérément abstrait, décharné, despiritualisé, des dirigeants du Meilleur des mondes d'Aldous Huxley.

L'idéologie qui s'est emparée du pouvoir en France, en juin 2012, est une idéologie du refus de l'être, de ce qui est, du donné, de tout ce qui ne relève pas de l'arbitraire d'une volonté humaine, prise comme un absolu, et prétendument inspirée par la « raison ». ( NB : nombre de ces « commissaires » dont je parlerai dans cet article, ont depuis longtemps pénétré ce qui s'appelle la droite, et je ne fais pas ici de manichéisme partisan ).

La sexuation homme femme est une donnée naturelle. On se dresse en conséquence contre elle. On veut nous imposer un monde asexué, par le moyen d'une « révolution culturelle », qu'on se propose d'instaurer par tous les moyens qu'offre la technique ( un autre livre, que je propose de lire à tous ceux qui veulent comprendre et lutter efficacement est l'ouvrage de Virgil Georhiu : La 25ème heure. Le problème du rapport entre le développement technique non maîtrisé et la deshumanisation du monde, y est abordé de façon lumineuse, et... palpitante ), et par l'école, en allant jusqu'aux détails ( par exemple la suppression de la dénomination d'école maternelle, parmi mille autres exemples possibles ).

Nos idéologues parient sur l'incapacité des masses à comprendre ce qui est en jeu. La baisse du niveau de culture, la perversion du vocabulaire et le détournement du sens des mots, sont les meilleurs agents des commissaires politiques de l'ordre ( ou plutôt du désordre ) nouveau.

Je suis frappé par l'acceptation passive d'un grand nombre de personnes du tableau binaire et manichéen que leur offre les commissaires de l'agit-prop à la télévision ( entre autres ), par exemple sur facebook.

Ces dames et messieurs se présentent comme les agents du progrès, contre la « réaction ».

Mais cette imposition d'une connotation positive au terme « progrès » est lourde de malentendus.

Le progrès n'est bon qu'en fonction de ce vers quoi il tend.

Quand dans les années 1900, puis 1930, des sociétés européennes « progressaient » vers le communisme puis le nazisme, elles s'acheminaient vers l'avènement de sociétés totalitaires et criminelles. Et ceux qui luttaient contre cet avènement étaient des réactionnaires ( terme qui n'est nullement péjoratif en soi, mais que lesdits « progressistes » désignaient comme tels.

Entre 1917, et 1991 ( communisme en IRSS ), et 1933 à 1945 ( nazisme en Allemagne ), les opposants russes et allemands furent désignés comme « réactionnaires », et, par millions payèrent de leur vie et de leur liberté, leur lucidité.

Une autre arme psychologique utilisée par les « commissaires » est le jeu, plus ou moins subtil, mais très souvent efficace, qu'ils pratiquent avec le conformisme humain, et la lâcheté aussi.

Par exemple nous disent-ils à propos du pseudo « mariage gay », «  cela se pratique déjà dans d'autres pays, la Belgique, les Pays Bas, certains Etats d'Amérique du nord.

Or je ne suis pas sûr que ces pays méritent d'être pris comme exemple de réussite politique et humaine, d'une part, mais d'autre part que peut bien signifier cet « argument » : les autres le font, pourquoi pas nous?resterons-nous seuls dans notre coin?

Nul! Nul! NUL!!!

Nul, mais efficace auprès des fainéants, des lâches, des veules, de ceux qui ne veulent pas «  se prendre la tête avec tout ça » comme ils disent, de ceux qui sont incapables de se battre seuls s'il le faut, s'ils combattent pour une juste cause.

Cette logique des niais, incompatible avec le moindre sens de l'honneur ( Honneur? Keksekça »? disent les pleutres ) doit être combattue avec acharnement, et sans répit par ceux qui refusent la subversion et sont les vrais « rebelles » au monde du nouvel esclavage que veulent nous imposer les « commissaires » du pseudo « progrès ».

A ceux qui jusqu'à maintenant ont été abusés, non par veulerie, mais par une inconscience des vrais enjeux, et par le détournement de générosités réelles, mais naïves, je donne à méditer ces quelques vers de Victor Hugo, en 1862.

Le poète, de 1851 à 1870, pour des raisons trop longues à expliquer dans cet article, fut contraint à un exil prolongé, à Bruxelles, à Jersey, puis à Guernesey.

On lui proposa de rentrer en France, et de recouvrer tous ses privilèges de grand écrivain et penseur, s'il venait à résipiscence. Il refusa.

Dans un poème, inclut dans l'ouvrage symbolique de sa résistance, Les châtiments, il écrivit en conclusion ces vers que j'allais dire fameux, mais qui sont bien ignorés aujourd'hui dans la nouvelle école de madame Mazetier et de ses « commissaires ».

 

«...Je ne reverrai pas ta rive qui nous tente,
France ! hors le devoir, hélas ! j'oublierai tout.
Parmi les éprouvés je planterai ma tente :
Je resterai proscrit voulant rester debout.

J'accepte l'âpre exil, n'eût-il ni fin ni terme ;
Sans chercher à savoir et sans considérer
Si quelqu'un a plié qu'on aurait cru plus ferme,
Et si plusieurs s'en vont qui devraient demeurer.

Si l'on n'est plus que mille, eh bien, j'en suis ! Si même 
Ils ne sont plus que cent, je brave encor Sylla ;
S'il en demeure dix, je serai le dixième ;
Et s'il n'en reste qu'un, je serai celui-là ! »

( Souligné par le vieux scrutateur).

 

Je dédie ces vers aux gens d'honneur. Et il en reste.

 

Edouard Boulogne.

 

Une ( grossière faute de grammaire. LS ) député PS veut changer le nom de l'école «maternelle»

http://www.20minutes.fr/societe/1092035-deputee-ps-veut-changer-nom-ecole-maternelle-juge-trop-sexiste

La députée socialiste Sandrine Mazetier le 29 septembre 2010 à l'Assemblée nationale. B. HORVAT/ AFP

ÉCOLE - Il renverrait trop, selon elle, à l'image de la seule mère...

Est-ce bien le moment? En plein débat sur la modification des rythmes scolaires, et alors que Vincent Peillontente d'éteindre l'incendie dans la maison éducation nationale en annonçant de possibles primes pour les enseignants, voilà que la députée PS parisienne Sandrine Mazetier souhaite débaptiser l’école maternelle, comme elle l’a expliqué ce vendredi sur RTL.

C’est que la terminologie serait «trop sexiste» selon elle. «La maternelle, c'est une école. Ce n'est pas un lieu de soin ou un lieu de maternage. C'est aussi un lieu d'apprentissage», argumente-t-elle, en précisant que dans ce mot il y a «mère», ce qui renvoie spécifiquement et exclusivement aux femmes.

«Petite école» ou «première école»

D'où l’idée de saisir le gouvernement sur cette question, estimant que le sujet était important. «Changer le nom de "maternelle" en "petite école" ou en "première école", c'est neutraliser d'une certaine manière la charge affective et maternante du mot "maternelle"», a expliqué la députée.

«Cela rendrait justice, a-t-elle poursuivi, «au travail qui y est fait, au professionnalisme de ceux qui y interviennent. Cela rappellerait aussi qu'aujourd'hui, la responsabilité de l'éducation nationale des enfants est partagée entre les parents, et qu'elle n'est pas la spécificité des femmes», a-t-elle ajouté.

M.Gr.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jacqueline 03/02/2013 20:32


Le cas de cette député relève-t-il de la sottise ou de la psychiatrie ?

hello 03/02/2013 00:36


Les députés de droite ne devraient plus aller sieger du tout , la droite entiere (mais cela n'arrivera jamais ) devrait disparaitre de ce lieu malsain 


que se passerait il ? Ils commenceraient par en faire des gorges chaudes puis qd ils seraient constemment seuls cela finirait par etre grotesque et les gener car la democratie n'existant plus ils
ne seraient eux memes que des pantins


la droite courageuse (pas celle du mulet et de l'idiote) devrait se reunir ailleurs et ainsi la verité serait exposée pour les gens de bonne volonté 


ces cretins seraient la risée de l'Europe 


quand aux lois scelerates on ne les acceptera pas , on ne les apliquera pas : pere et mere resteront dans notre vocabulaire 


notre vocabulaire ne changera pas comme la nature ne changera pas 


honte au CRETIN avec son regard de lapin ebloui par les phares d'une bagnole


et pour finir il faut détruire l'ENA qui ne produit que des inutiles 

Dissident 02/02/2013 21:02


Ces socialistes francais sont la lie et la honte de l'humanité.

castets 02/02/2013 17:55


Bonjour Mr Boulogne,


A défaut d'idées percutantes , il est fort possible quà force de sortir treize idées à la douzaine, il s'en trouvera au moins une intéressante ; mais le mieux étant trop souvent  l'ennemi du
bien dans ce Gvt , notre PM disparait sous les annonces hétéroclites de ses collaborateurs prolixes à contretemps et en tous domaines... mais en sont-ils vraiment ou chacun ne roule-t-il pas que
pour lui en nous laissant imaginer que le pilote est occupé à d'autres tâches très personnelles !


En ce qui concerne la Maternelle, j'invite la Ministre qui fait une lecture sélective de ce mot d'y voir aussi un creuset ou l'on ne parle que la langue maternelle du Pays de naissance, là aussi,
le pays étant pris comme mère de nous tous, AF devrait aussi y rémédier rapidement en proposant de supprimer le F de France au nom de ses chères valeurs culturelles. Avec Peillon qui veut ouvrir
l'école dès deux ans, on peut aisément imaginer qu'il faudra s'inspirer dans ces classes initiatiques de la politique de Pol Pot , pardon le pool pot ou le règne de la couche culotte ! En
cauchemardant très fort, on peut s'attendre un jour à classer ces établissements dans le prolongement de la gestation, ces unités étant chargées de formater le disque dur de nos chers petits
descendants et de les imprégner dès leur plus jeune age de la  "social collectivity", tels ces petits normaliens du coran qui anonnent des versets du matin au soir .


Bonne fin de journée Cjj

CH.FFRENCH 02/02/2013 17:00


Mon Dieu! Comment allons-nous nous sortir de ce "bourbier" ?


Ils ne savent qu'inventer, pour faire chuter la France!


Sont-ils vraiment incompétents, ou sont-ils plutôt à la solde de l'ennemi ?


Il faut donc se battre, ne rien gober, à part les oeufs de poule, puisque, quoiqu'ils prétendent : les coqs ne pondent pas!


 

hello 02/02/2013 13:57


Tous ces evenements me font penser au conte appelé "Les habits neufs de l'Empereur": 


un empereur un peu sot ne se préocupait que de son aspect : un politique un peu sot ne s'inquiétait que de sa carrière


des malhonnetes profitant de sa sotise lui proposent de le vétir du plus beau costume jamais vu : des sponsors qui connaissent sa molesse lui proposent leur argent en echange de "réformes
audacieuses"qui feront sa gloire


les comperes lui montrent une etoffe invisible qu'ils feigent d'admirer: pour briller par son libéralisme il se laisse faire afin d'etre approuvé


les comperes feignent de la découper pour lui tailler le plus beau des costumes; pour ne pas paraitre sot il les laisse faire


il va voir le tisserand pour un premier essayage , les hautes personalité du Royaume ainsi que ses conseillers lui affirment qu'il est superbe:ceux qui le soutiennent ne se préoccupent ni de la
France ni de lui ils l'utilisent


"Faisons comme si je vois l'étoffe ou s'en est fini de ma place d'empereur": les comperes découpent la France et la déchirent , il reste inerte il regarde ailleurs pour garder son poste


tous le confortent en le poussant dans son erreur , seul un enfant innocent dit tout haut : "mais il est tout nu!!!"; sa clique le pousse a continuer , les  gens descendent dans la rue 


"Entendrez vous la voix de l'innocent dit le père?"POURRA T IL ENTENDRE LA VOIX DU PEUPLE DE FRANCE


 

Dissident 02/02/2013 13:50


Cette loi infernale sera entièrement votée parce que la république est fondamentalement  impie.

Dissident 02/02/2013 13:32


http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2013/02/vote-de-larticle-1-du-projet-de-loi-taubira-mais-o%C3%B9-est-lopposition.html


02 février 2013


Vote de l'article 1 du projet de loi Taubira : mais où est l'opposition?


Hallucinant : seuls 348 députés (249
contre 97 et 2 abstentions) étaient présents ce matin lors du vote du premier article! Ou sont les 229 autres députés? Des comptes seront à rendre :



"Les députés français ont adopté ce midi l'article clé du projet de loi sur le mariage et l'adoption pour les couples homosexuels qui supprime l'exigence de la différence des sexes comme
condition du droit au mariage. Après de longues heures de débats parfois émaillés d'incidents, les députés ont adopté par 249 voix contre 97 l'article premier du texte sur lequel avait été
déposé des centaines d'amendements".


 

hello 02/02/2013 11:53


chaque jour en ecoutant les nouvelles on tombe encore plus bas dans le grotesque c'est insuportable , nous avons la gauche la plus conne la plus décadente du monde dit civilisé


et j'en veut entre autre  aux "mulets braqués " comme cet andouille de Bayrou dont l"ego demesuré a joué un role dans le succes de Hollande ; en lachant la droite il nous a mis  dans
cette situation : que son parti s'ecrase comme celui de Marine qui étrangement ferme sa grande gueule 


ces deux là ne roulaient que pour eux qu'ils disparaissent du paysage !!!

Claude HOUËL 02/02/2013 01:24


Nos chéres têtes pensantes ont trouvé la solution magique : quand on veut imposer ses idées,il suffit de rayer de la carte,du dictionnaire ou de la constitution tout ce qui pourrait paraître
comme un obstacle.


Pas besoin d'argumenter,on raye. Cela commencera par les mots mais finira par les hommes,ceux qui ne partagent pas l'idéologie ambiante.


Comment lutter ? Et pourquoi pas par l'humour. Il suffit  prendre systématiquement l'argumentaire dans son sens le plus idiot, dans sa logique même.


Demander par exemple que soient éliminées les maternités remplacées par des usines à enfanter, le lait maternel devenant un nutriment lacté.


Obliger également l'enfant à prononcer pa-arent 1 ou pa-arent 2 à la place de papa ou maman.


Les mater dolorasa seront des parentéles soufreteuses et le paternalisme du parentélisme,heu non ça existe déjà.


"L'origine du Monde de Courbet" devra être brûlée en pla publique.


Nul doute que cette trouvaille universaliste se retrouvera bien vite imposée à l'étranger où les péruviens adoreront la Pacha parente dos au lieu de la Pacha Mama et les italiens priés de retirer
aux pauvres Remus et Romulus ces tétines de louves que l'on ne saurait voir.


Le Monde entier se pâmera devant la patrie des droits des parents 1 et 2.


Pour revenir chez nous on nous promet d'effacer le mot race de la constitution,avant l'été :Là encore il nous faudra revoir bon nombre d'injures et, pour les banlieues, adopter le "la putain de
ton humanité" et remplacer NTM par NTP1 ou NTP2 pour la Guadeloupe le KAM deviendra KAP2 etc etc...


Le jour où nos gestapistes auront retrouvé le sens du ridicule sera un grand jour pour l'humanité !

Elle 50 02/02/2013 00:17


Le but de certains est d'abattre la société et ses valeurs. A force de monter les gens les uns contre les autres, nous courons droit à la guerre civile.