Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Amedee-Detraut.jpg  ( A la gauche de la photo, Amédée Detraux. De profil, le Scrutateur ). 


Bonjour,

un commentaire vient d'être posté par BEN sur l'article Amédée Detraux : Un visionnaire et un stratège, par Louis Dessout., sur votre blog Le Scrutateur.

Extrait du commentaire:

super ce champion top vite oublié !


Bernard HINAULT a-t-il couru en Guadeloupe pour L'APROCA ou autres?


Merci pour la réponse!


 

Je ne crois pas que Bernard Hinault ait couru en Guadeloupe? C'aurait été un évènement, et je m'en serais souvenu. En ces années là ( milieu des années 70 )  des courses, organisées par l'APROCA avaient lieu en Guadeloupe, où des vedettes internationales, tel Eddy Merkx. Amédée Detraux était à l'origine de ces compétitions fort intéressantes.

J'ai connu Amédée Detraux, il y a longtemps, durant les années 1950, à l'époque où il habitait, en voisin, une maison jouxtant celle de ma famille, rue François Arago, à Pointe-à-Pitre.

Puis je l'ai perdu de vue durant de longues années, après qu'il fut parti pour la métropole. Nous nous sommes revus à la fin des années 70. Il avait fondé l'Aproca. Il était en Guadeloupe, dans le cadre de courses cyclistes dont il était le principal inspirateur, et participant. Cette initiative fut renouvelée durant plusieurs années, ce qui valut aux amateurs de cyclisme en Guadeloupe de voir courir sur nos routes et sous nos cieux des éminences du cyclisme tel Eddy Merkx, le plus grand de tous ( après Louison Bobet, of course! ). Je suis heureux que vous me permettiez de rappeler à la Guadeloupe le souvenir d'Amédée Detraux, un homme éminemment sympathique, un sportif éminent, pistard plus que routier, mais s'aventurant sur nos routes montueuses, sportivement, et par pur amour de la compétition.

 

Edouard Boulogne. 


img547.jpg  ( Le même jour de la même année, de gauche à droite : le Scrutateur et ....Eddy Merckx. Je tentai de faire croire à mes élèves que ce cliché fut pris après que j'eus coiffé sur le fil le grand Merckx, au sommet du col des Mamelles. Ces jeunes gens aimaient bien leur prof, dont il connaissaient la caractère blagueur. Ils firent semblant de le croire.......avec raison d'ailleurs !!! ). 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article