Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Un bien étrange silence médiatique.

 

( Un lecteur nous envoie ce texte, documenté. Puisse-t-il aider à réfléchir ceux prétendent vouloir le faire. ).

 

Bruleton-eglise.jpg

 

 

 

Bizarre, vous avez dit bizarre ?

Bizarre, en effet que les médias ne se soient aperçus de rien : peut-être leur cache-t-on les faits les plus graves ?

Car, de toute évidence, les médias ne sont pas au courant... Ils ne savent pas :  ils n'ont rien vu, rien entendu, rien su, pas même entendu parler... 

Eh bien ! Informons ! Et si certains d'entre vous ont des relations dans le monde des médias, qu'au nom du devoir d'information ils leur fassent suivre ce qui suit :

Nuit du dimanche 26 au lundi 27 décembre, la crèche au Gond (sud-ouest) a été vandalisée. 

1er Janvier 2011, l’église chrétienne évangélique de Montfermeil a été vandalisée et en partie incendiée. 

12 Novembre 2010, Avignon : La paroisse Saint-Jean à Avignon étant le théâtre plusieurs semaines durant de menaces « inter-communautaires », un prêtre brise le silence après qu’un cyprès jouxtant l’église eut été incendié.

La réaction, naturellement, a été immédiate : tags insultants, jets d’excréments sur les murs de l’église, et - apothéose - la prestation d'un « jeune » (une chance pour la France !), qui, après s'être soulagé la vessie sur le parvis, est entré dans l'église en pleine messe pour hurler aux oreilles des fidèles médusés : « On va tous vous griller, vous et votre église. »

5 Novembre 2010, Carcassonne : des catholiques sont caillassés en pleine messe. L'église est ensuite taguée :


  
14 Octobre 2010, Strasbourg : une église (catholique de Strasbourg est profanée par de bienveiloants représentants de la diversité qui ont profité de leur expédition pour taguer sur la porte de l'église en qu"stion un appel à la « croisade » pour l’Islam… 

Les médias et la classe politique ne semblent pas s’en émouvoir. Cette profanation intervient dans un contexte tendu à Strasbourg où le maire de la ville avait lancé un appel contre le racisme et l’antisémitisme… ignorant, malheureusement  préciser que les catholiques sont les cibles privilégiés du racisme le plus flagrant, et le plus envahissantdans ce "cher vieux pays" qui s'appelle la France, où il faisait bon vivre (en paix) jusqu'à il n'y a pas si longtemps.  

13 octobre 2010, en Gironde : l’église Saint-Jean-Baptiste de Bazas profanée. 

24 Juillet 2010, Échillais en Charente Maritime : une église profanée, et des indices laissent à penser que les vandales se sont amusés à effectuer une sorte de motocross à l'intérieur de ce chef d’œuvre de l’art roman.etc etc !  

Même l’archevêque de Bruxelles a été entarté en pleine messe par un musulman !Et ces scènes se répètent partout en Europe !!!! 

Selon le Figaro du 22 septembre dernier, il y a eu l’année dernière en France 226 profanations : six antimusulmanes, quatre antisémites et… 216 antichrétiennes.

Desquels parle-ton ?

Où, plus exactement, desquels ne parle-t-on pas ?

Car le sacrilège ne pose aucun problème quand il s’agit de s’en prendre aux Chrétiens. Au risque de dire une banalité, ce genre de faits divers aurait fait les gros titres des médias s’ils avaient été commis dans une mosquée ou une synagogue.Les Chrétiens en revanche, première cible des actes de profanation, n’ont droit à aucun égard lorsqu’ils sont victimes d’agressions. À se demander si les exploits des islamistes les plus enragés ne font pas l'affaire des laïcards les plus radicaux ! Raison pour laquelle ils les encouragearaient implicitement, en laissant faire dans le silence le complice pour, un jour, réveiller leur vieille haine de la religion catholique en prétextant du fanatisme croissant pour mettre fin à... toutes les superstitions.

Une chose est certaine : du côté des politiques et des réseaux mafieux pudiquement baptisés "les associations", on a adopté l'attitude des trois petits singes qui se ferment les yeux les oreilles (s'il y en avait un quatrième,ils se boucherait sans doute le nez).

Soit ! Mais ces milieux la ramènent tellement, par ailleurs, qu'ils couvrent la voix du Front National qui est à peu près la seule formation politique à s'émouvoir de cette tourmente irréversible et criminelle dans laquelle s'enfonce la France. 

Pendant ce temps, des campagnes publicitaires affichent clairement un positionnement de marketing sociologique « affinitaire » autorisant à la "diversité" ce qui est notoirement interdit aux Français (ceux de généalogie, de culture et de tradition... françaises).
  
 

Bizarrement, un égaré de l’UMP, accessoirement député de Puteaux, le dénommé Gérard Brazon, s'est permis ce comentaire audacieux et néanmoins très républicain, non pas au sens de 1793, mais comme on l'entend en 2011 à propos du site inchallah.com : « Ce site fait de la ségrégation en encourageant les rencontres entre personnes de même religion et uniquement de même religion. (…)La différence fondamentale est qu'aucun non-musulman ne pourra s'inscrire sur ce site sans se convertir de facto ! Car il ne faut pas oublier que si un musulman peut se marier avec une non-musulmane, l'inverse est interdit par l'islam, dont on connait l'extrême tolérance ».

Ah ! la liberté, l'égalité et la fraternité, surtout ! 

Eh bien, précisément : la République ayant besoin de se re-républicaniser, et surtout de s'informer de ce qui se passe, et de ce qui se trame -  par-dessus le silence totalement coupable des médias et des autorités civiles et judiciaires du pays -, il ne faut pas hésiter à diffuser l'information.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Candide 28/01/2011 18:02



Et si ces atteintes étaient commises par de bons samaritains ?



castetsjj 28/01/2011 07:05



Bonjour Mr Boulogne,


En réponse à toutes ces attaques non médiatisées, il est possible d'interpeller les medias via les blogs, les commentaires permettant aussi de porter à la connaissance du plus grand nombre.


Par ailleurs rien n'interdit de saisir par écrit les Présidents de chambre, mais également les députés, il y a des voies tonitruantes difficiles à contenir et qui peuvent être interpellées
directement sur le site de l'Assemblée Nationale ; je crois qu'il ne faut pas trop attendre des médias... Il faut les provoquer dans tous les sens du terme !


castetsjj