Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Tricheurs, arrêtons de tricher.

 

Photo-Eric-EG-NOGARD-copie-1.jpg

 

 

Eric E.G. NOGARD

24, rue Osman Nadeau, Voie 3 Ravine-Vilaine, 97200 Fort-de-France – MARTINIQUE

Tél. : 0596798102    Port. : 0696856708   E-mail : eric.nogard@orange.fr

 

MARTINIQUE

PROVINCE

FRANÇAISE

Amie du Canada

                                                          

 

Fort-de-France, le 28 Décembre 2010

 

 

Tricheurs, arrêtons de Tricher.

=====

 

Où sont donc passés,

 

Les SABIN, bijoutier à la rue Louis Blanc à Fort-de-France ;

Les SERBIN, Concierge de l’Ecole Perrinon devenue Market Center ;

Les DORIVAL, employé des Eaux et Assainissements à la Pointe Simon ;

 

Où est donc passé René LANCRY lui-même, avec son petit LOLO d’épicerie à Rive-Gauche Levassor.

 

Ils pourraient en témoigner, ces Métis, vrai de vrai.

Mais hélas, eux tous… Gone with the Wind…

 

C’était en tout cas de la deuxième moitié des Années 1940 à la première moitié des Années 1950 et les René Ménil, les Georges Gratiant, les Aristide Maugée, les Armand Nicolas,

Ne nous diront pas NON, eux qui furent tous du Lycée Schœlcher, en qualité de Professeurs, Collègues d’Aimé CESAIRE à l’exception de Gratiant, Commis à l’Economat du Lycée, avec à sa tête le Père Sainte-rose, bel homme, élégant et très peu POLITICARD.

 

Le Jean-Charles dit Bill Barbe Rousse et le Père Jean-Philippe, Surveillants Généraux en ce temps là ne pourraient nous contredire eux non plus, sauf qu’ils n’étaient pas de la Sarabande Communisto-Progressite.

 

Une sarabande sous l’archer de Césaire boudant Maurice THOREZ, Imam du petit père Staline pour la France, la Navarre et autres Terres Outre-Mer.

 

Un petit monde Communiste auquel il convient d’ajouter Pierre Aliker.

Un petit monde Communiste – à l’exception de Ménil et de Nicolas.

 

Un petit monde Communiste qui jeta aux orties Echarpe Rouge, Faucille et Marteau, en même temps que la « Lutte Finale »,

Pour planter sa tente au « château-d’eau » de Trénelle qui devint la Mosquée PPM, avec pour symbole la Fleur rouge du Balisier et pour Dieu Aimé CESAIRE.

 

 

Quant à Pierre ALIKER, il laissa son frère André aux bons soins du Parti Communiste, avec la Devise « Nous te Vengerons ».

 

Nous ne jugerons pas le Veil Homme, mais à sa place,

 

Ou nous resterions au Parti Communiste aux côté de notre Frère,

 

Ou notre frère se retrouverait avec nous au PPM qui se chargerait de le venger. Mais la vie comporte de ces points d’ombre !..

 

 

Une chose crève les yeux, ce pour quoi nous déplorons tant d’aveugles chez-nous :

 

Que des METIS à commencer par Aimé CESAIRE, puisque sa mère était parfaitement METISSE,

Ce sur quoi nous nous fondons pour prétendre que le Nègre Martiniquais ne doit pas sa dignité à un quelconque Nègre si Fondamental soit-il, mais bien à un Métis et qu’il la boucle.

 

Qu’il la boucle et revenons à notre sujet.

 

 

En ce temps là, comme depuis toujours, jusqu’au procès de Ghislaine JOACHIM-ARNAUD pour Incitation à la Haine Raciale, le Béké était :

 

Ou un Béké Pays, descendant de Colon, donc Blanc ;

 

Ou un Béké France, qui, on l’aura compris, est un blanc qui n’a pas encore fait souche en Martinique.

 

Et voilà, sous la Foi du serment et sans contredit la JOHACHIM-ARNAUD qui assure :

 

« Un Béké n’est pas nécessairement un BLANC comme Bernard HAYOT

Un Béké peut être un NOIR comme LANCRY

Un Béké étant celui qui possède… Fortune… »

 

 

·        Si la Terre pouvait parler !..

 

René LANCRY un Béké, le brave petit René LANCRY, un Béké,

Ce pauvre petit communiste transfuge PPM, tenancier d’une petite épicerie Rive-Gauche Levassor, Caporal de Brigade dans l’armée de Césaire… mais gros travailleur et pas dépensier pour un sou… un Béké…

C’est du n’importe quoi.

 

 

C’est du n’importe quoi, mais ce n’est pas tout :

 

Gare que nos frères Haïtiens (dont le sang ne semble pas mélangé d’une goutte) ne soient à la veille d’être eux aussi des Békés – Profiteurs-Voleurs-à Foutre Dehors.

 

 

Voyons ça d’un peu plus près :

 

A toutes nos fêtes et festivités, qui vend à la tonne Pétards, Fanfreluches, masques et Colifichets.

 

Et ainsi, de quelle poche à quelle poche passe notre argent, à la brouette pourrait-on dire !...

 

Or, les Haïtiens sont comme l’était le petit René LANCRY :

Réflexion, Economie, Imagination, Organisation.

 

 

·        Dès lors,

 

Aucun doute que les Haïtiens soient aujourd’hui notre nouvelle Pépinière à Béké pour demain :

 

Le pétard pète et puis plus rien, mais en revanche, pas pour le Haïtien.

 

« Bétchié Nouè, Profitè, Volè, Cé Nou Menm Coup ta là,

Nou ké Fouté Cô Nous Dérô » !..

 

 

·        Ou alors,

 

Comprendrons-nous enfin ce qui ne va pas chez-nous :

 

Nous sommes mauvais joueurs et très mauvais perdants.

 

 

Arrêtons la Triche ou nous sommes Foutus. 

 

Eric E.G. NOGARD

 



Eric E.G. NOGARD,

24 rue Osman Nadeau, Voie 3 Ravine-Vilaine,

97200 Fort-de-France (MARTINIQUE)

Tél. / Fax. / Répondeur : 0596 798102;  Port : 0696 856708;

E-mail : eric.nogard@orange.fr

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article