Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Photo-Eric-EG-NOGARD-copie-1.jpg( Eric Nogard ).

 

J'aime beaucoup notre ami Eric Nogard. C'est un homme de talent, et mieux encore, c'est un homme courageux. Car il faut du courage pour affronter le conformisme installé, et l'intolérance.

Sa tribune de ce jour aborde un sujet particulièrement important pour les amis de la liberté, et de la pensée libre, critique, personnelle. Elle est aussi empreinte d'une ironie mordante, tempérée d'humour. J'ai été, pour ma part, particulièrement intéressé par son attaque frontale, de ceux qu'on peut appeler les « zintellectuels » ( ou zinzintellectuels ). Je n'ai pas dit « intellectuels », car il en est qui sont intelligents, et, surtout parmi ceux dont le niveau est le plus élevé, qui n'éprouvent pas le besoin de marcher, cambrés, arborant sur toutes leurs poitrines les titres de docteurs, doctorants, ou doctorisants, ce qui est toujours mauvais signe. Un honnête homme se caractérise toujours par son comportement, pas par la médaille arborée : « Je suis un honnête homme ». Ou alors nous savons d'emblée qu'il s'agit d'un Tartufe, ou d'un M. Jourdain ( le bourgeois gentilhomme, de Molière ).

Une décoration, c'est pas mal. Ce n'est pas bien non plus. C'est du social. S'il est des médaillés honnêtes hommes, nous savons bien que, souvent, le port de cet insigne renvoie au député qui vous l'a obtenu, et qui vous compte désormais parmi ses affidés. Jadis, il me fut proposé de devenir «  chevalier des palmes académiques ». Je refusai. Je veux, dis-je à l'intermédiaire, qu'au jour de l'annonce de mes obsèques, on puisse dire à la radio : « EB, mort sans décoration ». Je sais, je sais, il y a peut-être ( peut-être même sans doute ) un peu d'orgueil dans une telle attitude. Mais qui est parfait?

Mon refus me valut toutefois un plaisir assez subtil, que j'ai goûté longuement, lentement à petits coups ( comme un grand rhum vieux de la Guadeloupe... ou, Hem! … de la Martinique). Il me revint en effet, que celui qui bénéficia de « ma » croix, le second choix en quelque sorte, confia à un ami commun qui me le rapporta aussitôt ( Ô Blaise Pascal, lucide parmi les lucides ) «  Cette décoration, Boulogne n'a pas été foutu de l'obtenir ».

J'en ris encore, 20 ans après.

C'est pourquoi j'ai envie de dire à Eric Nogard, comme Akéla et Baghera ( n'oublions pas le vieux Baloo ), dans le grand livre initiatique de Rudyard kipling, Le livre de la jungle : « nous sommes du même sang, toi et moi ».

Kipling disait encore, et nous ne devons pas l'oublier : «  si tu peux supporter d'entendre tes paroles travesties par des gueux pour exciter des sots, et d'entendre, sur toi mentir leurs bouches folles, sans mentir toi-même d'un mot.... tu seras un homme mon fils ».

Mais je bavarde et je m'attarde. Stop, je laisse la parole à notre paladin martiniquais.

 

Edouard Boulogne.

 

Eric E.G. NOGARD

Chemin Nogard,

24, rue Osman Nadeau, Voie 3 Ravine-Vilaine, 97200 Fort-de-France, MARTINIQUE

Tél./Fax./Rép. : 0596798102    Port. : 0696856708   E-mail : eric.nogard@orange.fr

 

MARTINIQUE

PROVINCE

FRANÇAISE

                                                                                     Amie du Canada

Fort-de-France, le 04 Mars 2012

 

Nos Néo – « Nègres Maîtres ».

=====

Ami, si le « Nègre-Maître » t’était conté, tu saurais O combien tout le bien que peut être la tique pour la vache et la gale pour le chien.

Être l’oreille du Maître autant que la terreur de ses propres congénères.

Profiter de l’un, et tirer avantages comme droit de punir de plus d’une manière.

Abuser les autres, se prétendre leur voix, leur guide, leur providence et les mettre à genoux, les soumettre à sa loi, beaucoup plus qu’ils ne pensent.

Pousser à la mutinerie pour faire chanter le Maître.

Ami, c’est tout ça le « Nègre Maître », le Bambara notre ancêtre.

Aussi comprendras-tu que l’esclavage soit aboli sans qu’il soit mort.

Ce monstre ne mourra qu’à la mort de son syndrome qui nous dévore.

Qu’entretient le « Nègre-Maître », notre carcan, notre rideau de fer.

Les murs de notre ghetto, de notre malédiction, de notre enfer.

Nous avons nos « Nègres-Maîtres », et ils sont de nos rangs, ils sont bien de nous-mêmes.

Et nous avons fait d’eux ce qu’ils sont devenus, les maillons de nos chaînes : Avocats, Psychiatres, Enseignants, Présidents, tous bardés de Diplômes qui leur donnent tous les droits, ils fonctionnent comme un homme.

C’est bien d’être psychiatre, ça vous rend légitime en tout ce que vous dites.

Et c’est bon d’être expert, ça vous rend seul capable de dire ce qu’il faut faire.

Puisqu’il en est ainsi, pourquoi donc sommes-nous réduits à la misère par tant de profiteurs voleurs quand nous avons tant de gens d’élite.

Nos profiteurs par-ci, nos décideurs par là, vu qu’est passé le temps des Colonies.

Qui de ceux-ci ou de ceux-là profitent le plus de nous et nous mettent en cage.

Qui prend les décisions, qui en profite le plus, est-ce Monsieur SARKOZY.

Nos Nègres-Maîtres sont là qui font vivre un syndrome bien pire que l’esclavage.

Qu’un pays comme le notre ait tant d’intellectuels, psychiatres et ceatera.

Comment nous expliquer qu’on nous roule comme c’est chaque jour le cas.

Nos Conseillers seraient-ils ignorants des pièges des profiteurs et si bêtes.

Ou alors, ne seraient-ils pas, au lieu de nous défendre, nos « Néo-Nègres-Maîtres ».

Remarque :Nos chroniques expriment l’opinion de « Martinique Province Française », un Mouvement Français dont la consistance se confirme de jour en jour.

Eric E.G. NOGARD

Formateur Professionnel d’Adultes,

Brevète Technicien Supérieur,

Assistant de Gestion des PME-PMI,

Diplômé d’État.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ZOUGOULOU 08/03/2012 22:51


Mi cé sa yo ka kriyé les Néo Mèt Nèg  : http://www.lemonde.fr/afrique/article/2012/03/08/le-gouvernement-kenyan-licencie-25-000-infirmieres-en-greve_1654482_3212.html#xtor=RSS-3208