Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Le PPDG : VIRTUALITE OU REALITE?

 

J-Bangou-PPDG.jpg ( Jacques Bangou, maire PPDG de Pointe-à-Pitre. En difficulté ).

 

 

  Le PPDG : VIRTUALITE OU REALITE ?

Aux municipales ,à Pointe-à-Pitre*,en 2001, pour une population de 21.000 hab.,on compte 16.450 électeurs et  6.679 abstentionnistes (40%),le PPDG recueille au 1er tour 4.133 suffrages et les opposants 4.743.
 Au 2nd tour, le PPDG: 5.135  voix ,les opposants: 4.183 voix.
En 2011, aux cantonales  17.700 habitants** sont encore recensés.,il n'y a plus que 14.165 électeurs et les abstentionnistes sont devenus 9.414 (66,44% des inscrits),4.754votants(33,55 %des inscrits) 
ont émargé,le PPDG ,au 1er tour, obtient 2.125 suffrages(15% des inscrits) et 44,69% des  votants. Les opposants 2.770 (20%, des inscrits), 58,26% des votants.
 Cette tendance se confirme au 2nd tour , 9.015 (-399)(63,64% inscrits) abstentionnistes et 5.353 votants(+599)(37,8% inscrits) sont dénombrés, le PPDG  n'atteint que 2.658*** (+533)bulletins (18,76 % des inscrits),( 49,65 % des votants),tandis que les opposants  sont 2.291 (-479)(16,17% des inscrits), ( 42,70 % des votants).
Deux remarques : - l'abstention pointoise aux 2 tours (66,44% et  63,64% ), dépasse  aussi bien le pourcentage national (55,68%)que local (48,80%).  
- le PPDG n'obtient son très modeste score qu'à la faveur du  "suivi" des listes électorales et de l'organisation du scrutin par les agents municipaux et de leur encadrement .
Désormais ils vice-président les bureaux de vote  (cf. FA 21/03/11 en PJ-1),alors qu' auparavant ,ils  les co-présidaient (cf. FA 2008 en PJ-2).
A l'avenir,les opposants  doivent  se rassembler dans une opposition pour éplucher les "sédiments" de la liste électorale accumulés depuis 46 ans ans et proposer  une alternative démocratique .
 Elle  relaiera la récente révolte interne du PPDG dans les cantons 2 et 3 et accompagnera celle prochaine des contribuables du canton 1. Puisqu' à la fin de l'application de la zone franche urbaine,
 ils devront,à leur tour, fuir ou subir ,de plein fouet, l'augmentation des valeurs locatives (+30%)payée chaque année ,depuis 10 ans , au budget municipal par le contribuable national.
 Faute de quoi les électeurs pointois finiront par se transformer en zombis et le PPDG en PPDZ(ombis).

*266ha (PM: Jarry 300 ha) **3conseillers généraux***dont 829 à J.Bangou
L. Dessout

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article