Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

 

( Voici une rubrique du Scrutateur, qui doit vous intéresser. Elle ne fait pas double emploi avec les commentaires d'articles. Ceux-ci, en augmentation lente, mais constante, est faite de vos réactions aux articles.

« La voix des lecteurs »vous donne la parole, la possibilité d'enrichir notre blog de vos idées, réflexions, poèmes, réactions propres à l'actualité en général.

Bien entendu je ne publierai que ce qui ne s'en prend pas, éventuellement, aux personnes, au-dessous de la ceinture comme on dit.

Les articles signés seront plus particulièrement bien venus. Mais il y a, je le sais d'excellentes raisons, qui ne relèvent pas de la couardise, mais plutôt de ce qu'on appelle le devoir de réserve, à l'anonymat, ou au pseudonyme. Ces articles seront pris en compte. Mais il faudra, que je puisse identifier les expéditeurs de façon précise. Ma discrétion à leur égard étant assurée.

Maintenant, chers lecteurs, à vous de jouer.

 

Edouard Boulogne) .

 

PS : Les propos de lecteurs, n'expriment pas toujours le point de vue du Scrutateur. Ils s'expriment librement. Le Scrutateur n'intervient que pour écarter les attaques qui viseraient des hommes et des femmes, de façon insultante, «  au-dessous de la ceinture » comme on dit.

 

_La_Voix_des_lecteurs.-jpg.jpg

 

 

HABEMUS PACEM!

 

C'est la seule réflexion qui me vient à l'esprit après avoir entendu les commentaires fumeux des journalistes de média locaux qui ont suivi minute par minute et heure par heure les débats nourris des Congressistes du 15 mars dernier au Palais du Conseil Général.

Mais oui, fini les rétimonites congressistes sur le même sujet rabâché depuis juin 2009 mais dont les chargés de missions rédactionnelle et d'investigation du «peuple » quadeloupéen, n 'arri\>ent pas à concevoir un produit susceptible de satisfaire la centaine de décideurs en charge de vouloir faire entrer les Quadeloupéens dans un moule de société, qui ne serait que pour eux et dont ils ne pourraient se servir que chez eux.

Alors, après avoir passé im réveillon à cogiter stir des résolutions qui avaient été adoptées la veille à l'unanimité, certains se sont ravisés et ont changé d'opinion en considérant, tantôt que ce n 'était pas suffisant dans les demandes faites au gouvernement, tantôt que c 'était absurde de vouloir réclamer ce qui était encore qu 'une chimère gouvernementale et dont la réalité tarderait à venir.

Ainsi, passé les fièvres « culturelles » de la période carnavalesque, après un jeûne salutaire pour les plus croyants, le 15 mars 2013, le grand Chambellan, docteur en questions alambiquées et en habitudes faites vos jeux, les avait conviés à redébattre de ces questions existentielles pour savoir si la guadelmipe était dans le vent du changement institutionnel obligatoire, du changement statutaire inévitable et suffisant pour avancer, ou encore si les moyens de gouverner et d'avoir des pouvoirs nouveaux pouvaient, enfin, faire une unanimité comme chaque fois qu 'il s'adressait à ses ouailles de cette enceinte du Conseil Général de Basse-Terre.

Patatras, ce n 'était pas la même ambiance ni le même cadre que celui de la gargote « Chez Josette », et justement ne voulant pas se laisser faire, les associés de celle mémorable maison lui avaient préparé un menu qu 'elle a déroulé avec brio et laissait alors son hôte sur le bas de son dos, constatant qu 'aucune perspective de vote unanime n 'interviendrait à l'issue des agapes et autres réjouissances inscrites à l'ordre du jour de cette rencontre de congressistes du 15 mars.

Après avoir permis aux plus hardis de déclamer leurs opinions toujours aussi dépourvues de valeur pédagogiques ou même et surtout littéraire, après avoir permis aux invités universitaires ou de trempe juridique d'essayer de faire comprendre aux ouailles assemblées que tout le monde devait déclarer inestimable les propositions du grand Chambellan docteur en ruses sur tapis vert, (hélas sans succès), la clôture et fermeture du Cirque trimestriel était ainsi déclarée, avec comme conclusion :

IL N'Y A PLUS RIEN A FAIRE. FINI LES PERSPECTIVES DE REFERENDUM EN 20JS, FIN] LES REVES DE COMPETENCES ELARGIES AVEC L'ACTE III QUI NE SERA PAS EN VIGUEUR AVANT 2014 OU PLUS TARD, ARRETONS DONC CES FUMISTERIES ET REVENONS AUX REAUTES.

C 'est pour cela que nous pouvons conclure, qu 'une fumée « rosé » nous a enfin annoncé que nous aurions LA PAIX avec ces questions existentielles que l'on nous rabâche depuis 2003.

coup-de-gueule.jpg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article