Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

( Voici une rubrique du Scrutateur, qui doit vous intéresser. Elle ne fait pas double emploi avec les commentaires d'articles. Ceux-ci, en augmentation lente, mais constante, est faite de vos réactions aux articles.

« La voix des lecteurs »vous donne la parole, la possibilité d'enrichir notre blog de vos idées, réflexions, poèmes, réactions propres à l'actualité en général.

Bien entendu je ne publierai que ce qui ne s'en prend pas, éventuellement, aux personnes, au-dessous de la ceinture comme on dit.

Les articles signés seront plus particulièrement bien venus. Mais il y a, je le sais d'excellentes raisons, qui ne relèvent pas de la couardise, mais plutôt de ce qu'on appelle le devoir de réserve, à l'anonymat, ou au pseudonyme. Ces articles seront pris en compte. Mais il faudra, que je puisse identifier les expéditeurs de façon précise. Ma discrétion à leur égard étant assurée.

Maintenant, chers lecteurs, à vous de jouer.

 

Edouard Boulogne) .

 

PS : Les propos de lecteurs, n'expriment pas toujours le point de vue du Scrutateur. Ils s'expriment librement. Le Scrutateur n'intervient que pour écarter les attaques qui viseraient des hommes et des femmes, de façon insultante, «  au-dessous de la ceinture » comme on dit.

focus_jules_ferry_hollande.jpg

( Sous le pseudonyme de CONDORCET, un de nos lecteurs réagit à des propos récent du Président de la République ).

 

 

« Le Président de La République Francois HOLLANDE, Mardi 15 Mai, jour de son investiture, a salué aux Tuileries  la mémoire de Jules FERRY " ...je n'ignore rien de certains de ses égarements politiques... sa défense de la colonisation fut une faute morale et politique . Elle doit à ce titre d’être condamnée "

Lorsque Nicolas SARKOZY avait déclaré dans son discours de Dakar  " Le drame de l'Afrique, c'est que l'homme africain n'est pas assez entré dans l'histoire. Dans cet imaginaire, il n'y a pas de place, ni pour l'aventure humaine, ni pour l'idée de progrès. Jamais l'homme ne s'élance vers l'avenir. Le problème de l'Afrique est là. Le défi de l'Afrique, c'est d'entrer davantage dans l'histoire...mais de s'inventer un avenir avec des moyens qui lui sont propres "
Lorsque Claude GUEAND avait déclaré " Toutes les civilisations ne se valent pas. Celles qui défendent l'humanité, nous paraissent plus avancées que celles qui la nient. Celles qui défendent la liberté, l’égalité, la fraternité, nous paraissent supérieures à celles qui acceptent la tyrannie, la minorité des femmes, la haine sociale ou ethnique...en tout état de cause nous devons défendre notre civilisation "
...les belles âmes, le journal de référence du soir, La LICRA, le MRAP, SOS-RACISME, toute la gauche, y compris martiniquaise et  guadeloupéenne, avaient soulevé de très vives protestations contre ces déclarations, reprises en boucle dans les médias,  durant tout le mandat de l'ancien Président de La République, et la campagne des élections présidentielles

Lorsque le Président de La République, Francois HOLLANDE, rend hommage, Mardi 15 Mai, à Jules FERRY, le législateur de l'école publique gratuite ( 1881 ) et laique ( 1882 ), mais aussi le partisan acharné de la Colonisation,, qui avait déclaré "  il y a un second point que je dois aborder: c'est le coté humanitaire et civilisateur de la question. Les races supérieures ont un droit vis à vis des races inférieures. Je dis qu’il l y a pour elles un droit, parce qu'il y a un droit pour elles. Elles ont le droit de civiliser les races inférieures ", on aurait aimé entendre ces belles âmes, le journal de référence, La LICRA, le MRAP, SOS-6RACISME etc...réagir avec la même virulence contre le choix de Jules FERRY par le Président de La République
Silence des médias
On attend avec impatience l'intervention de M.LETCHIMY, Président de La Région Martinique , et député,, qui aurait  réagi discrètement et sur un bloc discret, à la prochaine rentrée parlementaire, et lors des questions au Gouvernement

Le Président de La République , Francois Hollande, a aussi déclaré , Mardi 15 Mai aux Tuileries, " ..je suis venu saluer le législateur qui conçût l'école publique, et le bâtisseur de cette grande maison commune qui est l'école publique "
L'enseignement scolaire ne date pas de Jules Ferry
- 1830 : deux millions d'enfants scolarisés
- 1833, loi Guizot : gratuité pour les deux tiers des effectifs
- 1848 : trois millions cinq d'enfants scolarisés
- 1876 : seul trois cent douze communes dépouvues d'écoles
- 1880 : cinq millions d'enfants scolarisés

PS : Jules FERRY avait comme surnom, "Ferry famine ", " FERRY l'allemand ", " FERRY Tonkin " ».


CONDORCET 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Claude HOUËL 24/05/2012 18:30





JULES FERRY COLONIALISTE ?


 


Ainsi les socialistes ont inventé la commémoration à géométrie variable ?


Ainsi il suffit d’indiquer, sans insister, quelques aspects gênants d’un personnage de l’histoire pour ne garder que ce qui correspond à leur doctrine ?


Mais alors il faut appliquer la méthode à tous les personnages historiques qui ont une fâcheuse tendance à disparaître des livres d’histoire.


Peut-être même trouver des aspects positifs à la colonisation ?


En montrant quelques qualités, Joséphine retrouverait sa tête qui manque à sa statue


Place de la Savane à Fort de France.


Bref, en voilà de nouveaux horizons !


Pour revenir à ce cher Jules Ferry on ne peut lui reprocher de ne pas mettre ses idées en pratique : « Le droit de civiliser les races inférieures » lui a permis d’imposer au bey
de Tunis le traite du Bardot, le 12 mai 1881, début du protectorat français en Tunisie.


Afin de bien se faire comprendre, il a appuyé, en qualité de Président du conseil , sa proposition, par l’envoi d’un corps expéditionnaire de 35000 soldats.


Le premier soin des français a été de construire le port de Guerre de Bizerte.


Afin de le remercier les colons et les capitalistes (nos financiers d’aujourd’hui) ont donné le nom de Ferry-ville à l’arsenal rattaché à ce port.


Ce nom est resté jusqu’à l’indépendance de la Tunisie puis a été changé en Menzel Bourguiba, les Tunisiens n’ayant pas la même notion de la reconnaissance que les français.


Voilà donc le Ferry à qui on a rendu hommage sans émouvoir sos racisme et autre cran.


Dans quelques années, on verra peut-être une commémoration de françois hollande où il sera dit  que « sa défense du communautarisme fut une faute
morale et politique » qui devra être condamnée.