Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Touche-pas-a-ma-femme-jpg

 

Le président de SOS Racisme de Flandres Côte d’opale, Anthony Simati, a tabassé son ex au visage avec une telle violence qu’il l’a défigurée.

A tel point qu’il est passé en comparution directe, et que le tribunal a condamné le représentant de la police de la pensée à huit mois de prison ferme et l’a fait incarcérer immédiatement à l’audience...

CLIQUEZ ICI POUR LIRE LA SUITE


Retrouvez nous sur MINURNE - RESISTANCE

 

"TOUCHE PAS A MON POTE, MAIS LES FEMMES, TU PEUX FRAPPER DUR" ! (Jean-Patrick Grumberg)

Anthony Simati à côté de Normal Ier ( y sont pas touchants ces mecs là?!).

 

« Touche pas à mon pote, mais les femmes, tu peux frapper dur » devrait être le nouveau slogan de SOS racisme. A moins que ce ne soit : « nous faisons la police de la pensée, pas des actes »



Le président de SOS Racisme de Flandres Côte d’opale, Anthony Simati, a tabassé son ex au visage avec une telle violence qu’il l’a défigurée.

 

A tel point qu’il est passé en comparution directe, et que le tribunal a condamné le représentant de la police de la pensée à huit mois de prison ferme et l’a fait incarcérer immédiatement à l’audience.

 

Christine Taubira souffre beaucoup de voir des gens incarcérés, et le représentant de la gauche morale et antiraciste bénéficiera sans aucun doute d’un allègement de peine d’au moins … huit mois.

 

Quand à cette salope, l’ancienne concubine qui a osé provoquer Anthony Simati, pauvre victime d’une société injuste, peut-être que le MRAP devrait la poursuivre en justice pour incitation à la haine raciale, Simati étant noir.

 

Reproduction autorisée et vivement encouragée, avec la mention suivante et le lien ci dessous :
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

http://www.lavoixdunord.fr/region/dunkerque-le-president-de-sos-racisme-condamne-a-8-ia37b0n622094#.UCKu5HKLb5U.twitter



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article