Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

 

 

Fédération  Départementale De  Guadeloupe

                                                                                                                                                                                                                          ___________

   TACITE   Sully 

   Porte-Parole  Départemental

                                         POUR   DIFFUSION

COMMUNIQUE  DE  PRESSE

M. Sully TACITE, Porte-Parole de la Fédération départementale du Parti Chrétien Démocrate en Guadeloupe (PCD-Guadeloupe), condamne la mascarade que constitue la réunion, ce jour, en congrès, des élus départementaux et régionaux.

Le Porte-Parole du parti Chrétien Démocrate fustige cette énième gesticulation sans lendemain d’élus qui sont incapables de mettre en mouvement la société guadeloupéenne et d’instaurer un climat de confiance propice au développement économique et à la paix sociale dans notre département.

Le Porte-Parole du Parti Chrétien Démocrate rappelle qu’en démocratie c’est aux partis politiques qu’il revient de présenter et de défendre devant les électeurs leur vision d’avenir et de la société et du pays qu’ils souhaitent gouverner.

Le Porte-Parole du Parti Chrétien Démocrate demande solennellement, au ministre des Outre-mer, de faire établir, à l’aube du dixième anniversaire de leur « avancée » institutionnelle, le bilan économique et social de l’autonomie renforcée de Saint-Barthélémy et limitée de Saint-Martin.

Le Porte-Parole du parti Chrétien Démocrate souhaite qu’à cette occasion soit portée à la connaissance de la population guadeloupéenne le coût financier direct et indirect, pour le budget du Conseil général et du Conseil Régional de la Guadeloupe, sur les exercices budgétaires allant de 2003 à 2012, que représenta pour notre département cette « avancée » institutionnelle de ces deux îles sœurs.

Le Porte-parole du Parti Chrétien Démocrate condamne l’hypocrisie de la gauche guadeloupéenne qui, en Guadeloupe, amuse ainsi la galerie et, à Paris, dans la perspective des futures élections cantonales, engagea une modification du mode d’élection des futurs conseillers généraux et un redécoupage sur mesure des cantons existants.

Le Porte-parole du Parti Chrétien Démocrate demande aux militants et sympathisants de la droite guadeloupéenne de ne point se laisser berner par les représentants d’une pseudo droite qui n’a d’autre projet que de partager les desseins institutionnels fumeux de la gauche et de l’extrême gauche guadeloupéennes.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article