Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

J'applaudis. Et pourtant je ne suis pas un sarkoziste inconditionnel, loin de là, et ne l'ai jamais été, Mais 17 mois de pouvoir socialiste ouvrent les yeux de presque tous. Le sondage de Valeurs actuelles est particulièrement net. Au train où vont les choses il est permis de croire que Hollande et ces messieurs, ne termineront pas le quinquennat. LS.

 

http://www.valeursactuelles.com/politique/sondage-exclusif.-pr%C3%A9sidentielle-2017-sarkozy-%C3%A9crase-hollande20131016.html

 

Sarkozy-Hollande-AFP_0.jpg

 

Notre enquête. Harris Interactive le révèle?: s’il avait lieu, le “match retour” entre Sarkozy et Hollande tournerait à l’avantage du premier, qui pulvérise son rival.

Une victoire par K.-O. Au jeu des sondages, Nicolas Sarkozy gagne haut la main le match que Valeurs actuelles a organisé contre son adversaire de la dernière présidentielle. À la question “Pour chacun des qualificatifs suivants, estimez-vous qu’il correspond […] au président de la République François Hollande ?/à Nicolas Sarkozy ?”, les Français interrogés par Harris Interactive offrent un “plébiscite sondagier” à l’ancien président.

À l’exception des qualificatifs “honnête”, accordé par 50 % des Français à Hollande et par seulement 32 % à Sarkozy, et “sympathique” (48 % des Français l’attribuent à Hollande, 39 % à Sarkozy), l’ex-chef de l’État devance très largement son successeur pour 12 qualificatifs du questionnaire qui leur a été soumis.

Ainsi,62 % des Français jugent Sarkozy “courageux”(Hollande n’atteint que 39 %), 54 % le trouvent “compétent”(32 pour Hollande), 43 % le re­connaissent encore “crédible”, contre seulement 25 pour l’actuel chef de l’État. Même écart abyssal pour le qualificatif “rassurant” (40 % pour Sarkozy, 24 pour Hollande). L’ex-président écrase même son successeur pour le qualificatif “dynamique” (75 % contre 23) !

Et ainsi de suite : 57 % des sondés estiment que Sarkozy “représente(rait) bien la France à l’étranger” (33 pour Hollande),39 % qu’il “comprend bien les préoccupations des Français” (31 pour Hollande), 47 % qu’il “a de bonnes idées pour la France” (31 pour Hollande), 45 % qu’il “peut réformer le pays dans le bon sens” (29 pour Hollande), 62 % qu’il “sait où il va” (28 pour Hollande), 45 % qu’il “dirigerait bien la France s’il était président” (seuls 26 % des Français considèrent que Hollande dirige bien le pays à l’heure actuelle…), 41 % qu’il est “capable de tenir ses engagements” (25 pour Hollande)… Vainqueur d’une courte tête le 6 mai 2012, François Hollande sait maintenant à quoi s’en tenir. Plus que jamais, ses amis et lui craignent ce “match retour” qui se profile à l’horizon 2017. Sarkozy, lui, l’espère.

L’ancien président aurait tort de se priver. Libéré de son calendrier judiciaire depuis le non-lieu requis à son égard dans l’affaire Bettencourt, le voilà « blanchi, libre et affranchi », selon un de ses amis, prêt à préparer un retour qui aurait dû être impossible : « Après les défaites à la présidentielle et aux législatives, et au vu des difficultés de l’UMP à se reconstruire, le parti aurait normalement dû se chercher un bouc émissaire, mais Sarkozy n’en pâtit absolument pas, décrypte Jean-Daniel Lévy, directeur du département politique et opinion de Harris Interactive. L’idée selon laquelle il aurait gagné la présidentielle avec quinze jours de campagne de plus persiste à droite. »

Les déclarations de guerre de François Fillon (lire notre numéro de la semaine dernière) ne l’ont pas affaibli —son ancien premier ministre a dévissé, perdant jusqu’à 6 points dans le baromètre Ipsos-le Point —, et les Français jugent désormais Sarkozy “mieux placé” pour gagner en 2017.

Au sein de son électorat naturel, l’ancien président est même plébiscité : toujours selon notre sondage Harris Interactive-Valeurs actuelles, le regard porté sur lui par les sympathisants de droite est plus que positif : 97 % le trouvent “sympathique”, 95 % “courageux”, 91 % “compétent”, 85 % “crédible”. De même, ils sont 80 % à le trouver “rassurant”, 88 % à penser qu’il “sait où il va”, 92 % à jurer qu’il “représenterait bien la France à l’étranger s’il était président”, et 86 % qu’il “dirigerait bien le pays s’il était à nouveau président” !

@Valeurs


> EXCLUSIF - Dossier. Fillon canarde Sarkozy
> BUDGET - Tempête sur les armées
> POLEMIQUE : a-t-on vraiment retrouvé la tête de Henri IV?
> CINEMA - Adèle, une vie d'enfer
> CHRONIQUE de @MdameMichu - La Trierweilite de la semaine


 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Raoul Dheste 18/10/2013 21:25


M. Sarkozy n'aurait pas grand mérite à battre notre cher Groland, car ce dernier est probablement le plus nul de tous les Chefs d'Etat depuis 1792. Il est vrai que chacun gravit les sommets
qu'iol peut  celuyi de la nullité, personne ne le lui contestera, c'est sûr. Pour ma part, je m'attendais à une catastrophe. J'avoue que Groland s'est illustré au-delà de tout ce que je
pouvais iùaginer, non sans mauvais esprit, et même en imaginant une certaine dose de burlesque sans toutefois aller jusqu'à cette réalité qui renvoie toutes les fictions au rang de petits
scenarii d'observateurs sans imagination. Nous aurions voté pour une poignée de porte, pour un pneu de voiture ou pour un soliveau, que nous eussions été mieux administrés. 

Liousha 18/10/2013 15:17


Coup de Gueule: Y en a marre, toujours, à chaque élection, de cette même antienne !


Désolée de me répéter,mais si UN frelon n'avait pas fait sa fine bouche à la veille du 2e tour en 2012 pour "confier" ses états d'âme aux français, suivi de quelques
"donzelles" soi disant de droite, ce que tous les "gwo ka" médiatiques s'étaient fait un plaisir de  résonner voire "frapper", nous n'en serions pas là!  Alors le con-sensus bcbg
mais mollusque, des conversations du dernier salon où l'on cause ou des lectures people chez le coiffeur, basta!        Qu'il assume d'abord ses propres
erreurs, sous bénéfice d'inventaire, avant de prétendre donner la leçon aux autres, et surtout pas de ...vérité! (Relire "le besacier" dans un précédent article de LS)  Il
peut toujours former un triumvirat avec Murielle et François comme Jeanne Moreau avec Jules et Jim...


 Vivement la" nouvelle génération" style guillaume Pelletier qui n'a pas froid aux yeux, n'a pas peur de prendre position sur les VRAIS porblèmes et appelle un chat par son
nom. N'est-ce pas Scrutatorix?     D'ailleurs (et heureusement) il y a d'autres Nicolas  qu ont des idées bien claires et les expriment parfaitement. Y a pas photo entre
PDV ou  NDA      contre NKM ou MLP : Du soleil à son ombre!  J Butler criera au sexisme, mais  la sacro-sainte Parité montre que la Loi
salique avait plus que largement  ses bons côtés.  Assez de nanas énamourées; un peu plus de mecs qui en ont pour décider. 


  Le seul objectif doit être de battre une gauche inutile, ignare et ignoble, menteuse,voleuse, tricheuse  ... et en plus
"copieuse"!!!            Liousha


                                                                                                                                        

CH.FFRENCH 18/10/2013 10:21


Espérons que la droite fera ce que préconise Fillon (que ne l'a-t-il fait en tant que 1er ministre) dire la vérité, et... surtout appliquer tout le programme débiter durant la campagne!


On peut rêver ?