Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

fr_dep_metropole.png ( Il manque à cette carte les départements et teritoires d'outre-mer, plutôt orientés à gauche ). 

 

Intéressante étude du report des voix au second tour de l'élection présidentielle en France. Où l'on voit que les électeurs de Marine Le Pen, et ceux de Bayrou, ont eu plus de santé qu'on pouvait croire, que leurs leaders ( exceptés les esprits enkystés et enfoncés dans leurs matières). Certes les abstentionnistes FN et leurs bulletins blancs, et ceux de Bayrouge ont joué le rôle néfaste que l'on sait dans une élection finalement gagnée de justesse, par les partis de l'abaissement. Mais le succès de Hollande est moins dû à une adhésion à son « programme » qu'à un rejet affectif infantile de Sarkozy, lié en grande partie à l'acharnement de tous les instants des milieux médiatiques, pourris jusqu'à le moelle, et noyauté de longue date par le nihilisme plurivalent et protéiforme du gauchisme soixante-huitard ( dont maints jeunes gens d'aujourd'hui subissent les effets, sans en avoir la moindre conscience, faute de la culture philosophique et historique nécessaire, et qu'on ne leur dispense pas dans une université insuffisante, et d'ailleurs aux mains des nihilistes.

Le Scrutateur.

 

 

http://www.huffingtonpost.fr/2012/05/07/report-des-voix-de-marine-le-pen-francois-bayrou_n_1493352.html?ref=france

 

Report des voix de Marine Le Pen et François Bayrou au second tour: les électeurs n'ont pas suivi le choix de leur candidat du premier tour

 

 

 

Comment ont voté les électeurs de François Bayrou et Marine Le Pen? Sans doute pas pour François Hollande. C’est ce que nous apprend un sondage Ipsos-Logica Business Consulting pour France Télévisions, Radio France, Le Monde et Le Point.

Plusieurs enseignements ressortent de ce sondage, et d’abord le fait que les électeurs de Marine Le Pen et François Bayrou ont rarement voté comme leur candidat du premier tour.

Marine Le Penavait annoncé qu'elle voterait blanc. Mais seulement 10% de ses électeurs ont fait la même chose qu'elle. Ils ont plutôt majoritairement préféré voter pour Nicolas Sarkozy (51%). Quelque 25% des électeurs frontistes se sont abstenus, et enfin, 14% d'entre eux ont voté pour François Hollande.

Si l’on considère les sympathisants frontistes, le chiffre est encore plus clair : 82% ont voté pour Nicolas Sarkozy.

41% des électeurs de Bayrou ont voté Sarkozy

Si le président du MoDem François Bayrou n’avait pas clairement donné de consigne de vote, il avait indiqué qu'il ferait le "choix" de voter François Hollande à titre personnel au second tour. "Je ne peux pas voter blanc, cela serait de l'indécision, et dans ces circonstances, l'indécision est impossible. Reste le vote pour François Hollande, c'est le choix que je fais",avait déclaré François Bayrou.

Mais les électeurs de Bayrou ont en fait voté en plus grand nombre pour Nicolas Sarkozy (41%) que pour François Hollande (29%). 17% des électeurs centristes se sont abstenus et 13% ont voté blanc.

Le chiffre des sympathisants Modem est là aussi encore plus nettement en faveur de Nicolas Sarkozy: 61% des sympathisants MoDem ont voté pour Nicolas Sarkozy.

Alors que la campagne d’entre-deux tours s’est largement focalisée sur le Front national, avec une forme de “course” aux électeurs du FN de la part des deux candidats, c'est grâce aux sympathisants PCF-Front de gauche, PS et Verts que François Hollande a été élu. Ils ont presque tous respecté les consignes de vote des partis qu’ils avaient choisis au premier tour, en votant respectivement à 100%, 99% et 91% pour François Hollande.

Motivation des électeurs de Hollande

Le sondage révèle aussi d'autres enseignements intéressants, comme la motivation des électeurs de François Hollande. 55 % d'entre eux répondent qu'ils ont voulu "barrer la route à Nicolas Sarkozy", soit 10 points de plus que ceux qui ont eu "envie qu'il soit président ".



 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

hello 09/05/2012 14:02


c'est donc bien la victoire de la haine et des aigris plutot que celle d'un raisonnement objectif : la victoire des médias et de la gauche communiste 


Monsieur Sarkozy a eu raison d'opposer à ces "vilains" l'attitude civilisée de celui qui fait passer son pays avant toute polémique


et "NON" il n'y a pas réconciliation comme en revent ces malhonnètes , ces menteurs ces faux culs ; il y aura comme d'habitude ceux qui aiment la France et la servent du mieux possible meme si
ils n'ont pas le pouvoir et ceux qui s'en servent pour leur service personel : la gauche caviar et les cocos les menteurs et les haineux