Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Signes des temps : certaines formes de racisme seraient autorisées.

 

( Certains ne jouent-ils pas avec le feu? Car le tribunal corrrectionnel de Paris, en déboutant l'AGRIF de sa plainte justifiée contre madame Lauvergeon ne va t-il pas suggérer à certains certaines formes de chantage, et certains abus à caractère raciste, et en même temps, de la part des victimes ( les mâles blancs!) des comportements, non moins abusifs, mais engendrés par l'injustice, et le souci d'autodéfense? ).

 

 

http://fr.novopress.info/69436/anne-lauvergeon-blanchie-le-racisme-contre-lhomme-blanc-nest-pas-condamnable%E2%80%A6/

 

 


Anne Lauvergeon blanchie : le racisme contre l’homme blanc n’est pas condamnable…

14/10/2010 – 18h44
PARIS (NOVOPress)
: L’Agrif a été déboutée vendredi dernier par le tribunal correctionnel de Paris des poursuites qu’elle avait engagées contre la présidente d’Areva, Anne Lauvergeon, pour provocation à la discrimination.

L’Alliance générale contre le Racisme et pour le Respect de l’Identité française et chrétienne reprochait à la patronne d’Areva des propos tenus dans un reportage diffusé lors  du journal télévisé de France 2 le 16 octobre 2009. Anne Lauvergeon était intervenue en marge du quatrième «Women’s Forum» organisé à Deauville. « A compétences égales, eh bien désolée, on choisira […] la femme, ou on choisira […] autre chose que le mâle blanc pour être clair», avait-elle alors déclaré.

L’Agrif soutenait qu’Anne Lauvergeon avait ainsi démontré son intention de « pratiquer chez Areva une discrimination à l’encontre de ce qu’elle appelle ‘le mâle blanc’, c’est-à-dire sur un critère racial ». « Si de telles prises de position, aussi brutalement exprimées, peuvent susciter la controverse, reconnaît le tribunal, elles relèvent cependant incontestablement d’un débat public d’intérêt général largement entretenu depuis plusieurs années dans les secteurs d’opinion les plus divers. »

Annoncer qu’on va discriminer les Blancs relève « d’un débat public d’intérêt général ». Mais annoncer qu’on va discriminer les Noirs ? Poser la question, c’est déjà y répondre… Aux yeux des magistrats, Anne Lauvergeon n’a eu aucune « volonté de stigmatiser un groupe de personnes », ni « l’intention de susciter à leur égard un sentiment d’hostilité ou de rejet ». Considérant que l’infraction n’était « pas constituée », le tribunal a relaxé tant France 2 que la patronne d’Areva. En gros, Madame Lauvergeon dit A mais le tribunal nous assure qu’en fait, elle pense B.

L’Agrif a décidé de faire appel de cette décision et une autre plainte est toujours en cours. Celle déposée en son nom propre par Fabrice Robert, président du Bloc identitaire, auprès du procureur de la République de Lisieux.


[cc] Novopress.info, 2010, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine
[http://fr.novopress.info]

Novopress.info

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article