Sarkozy : Pourquoi sa victoire au second tour est possible, par Edouard Boulogne.

Publié le par Edouard Boulogne

nicolas-sarkozy-arrive-en-seconde-place-au.jpg

 

Si vous n'êtes pas béat de satisfaction ce soir, vous partagez mon état d'esprit. Et c'est tant mieux pour vous.

Car c'est la preuve que vous n'êtes pas béat, ou...benêt d'idéologie infantile.

La béatitude caractérise les êtres au tout début de leur aventure terrestre, quand ils flottent encore dans le flux amniotique au ventre de leur mère, où plus tard, quand rares parmi les rares, ils accèdent à la vision unitive avec le Divin. Dans les deux cas, ils se situent en-deçà, ou au-delà de la vie simplement consciente, des individus qui vivent une vie de citoyen dans une Cité, ou un pays, où, ils tentent de résoudre humblement, et si possible raisonnablement, les problèmes du quotidien, tellement complexes. Et c'est de cette vie là qu'il s'agit dans le débat politique présent.

C'est aussi que vous n'êtes pas benêt, que vous n'appartenez pas à l'innombrable troupeau de la bénéïté, -ou de la niaiserie,- si vous préférez, dont la gauche, même s'il m'en coûte de le concéder n'a pas le monopole.

Ces benêts ce soir, 22 avril, sont nombreux chez les « hollandistes », un peu moins chez les mélenchonnistes ou les Cholyste.

Vert-bobo-parisien.jpg( Vert-bobo parisien, s'apprêtant à voter pour François ). 

On en distingue aussi, moins nombreux ( du moins je veux le croire ) chez les électeurs du Front National.

La cause de leurs spasmes éjaculatoires n'est pas un événement heureux, comme l'aurait été par exemple un événement national positif, mais …. la position, en tête de course, de FRANCOIS!

Rien de moins, mais rien de plus! Et c'est peu.

Car la valeur de ce point G de la politique, n'est que le succès, aléatoire, et tout à fait temporaire, de ce jockey de pacotille, François Hollande, dont la cause de la propulsion soudaine sous les feux de la rampe, n'est due, nullement, à un programme dont tous, et les socialistes en tête (mais dans l'entre-soi d'un bureau calfeutré de la rue de Soférino ) reconnaissent la radicale et malfaisante vacuité, mais à l'humiliation ( supposée ) d'un Nicolas Sarkozy, présenté, par cinq années de caricature haineuse, et continue, comme un nouvel Hitler, un nouvel Attila, concentrant en sa personne courageuse, tous les péchés d'Israël, tous les vices, et toutes les perfidies supposées, et supposables. .

Pour obtenir son élimination définitive, les béats de gauche, et les benêts « de droite »sont prêts à tous les coups bas, et à toutes les démissions ( de la raison). Nous sommes en effet, avec eux en-deçà du raisonnement.

Ils approuvent déjà le rejet par Groland des trois débats proposés par Sarkozy, c'est-à-dire l'appel à la confrontation. A la confrontation des idées, et surtout avec le réel.

Mélenchon l'a d'ailleurs dit : «  Les critiques (souvent virulentes ) que j'ai adressées au candidat du PS ne comptent plus aujourd'hui. Ce dont ils s'agit c'est de battre Nicolas Sarkozy » ( sic )

imgres56.jpeg( Militant mélenchiste en voie de normalisation, s'apprêtant à voter pour le "candidat normal" : Hollande ). 


Pour ces gens-là donc, un seul but, la négation de Sarkozy, autrement dit le refus du principe de réalité.

Au Front National, aussi, il y a de ces gens là. Je les crois moins nombreux. Mais je peux me tromper.

Le vote frontiste peut-il se reporter sur l'actuel occupant de l'Elysée en suffisante quantité pour être utile?

Tout dépendra de la capacité de ses électeurs, à dépasser le principe du plaisir des béats infantiles, au nom d'une politique du possible substituée à la politique foetale du tout ou rien. «  Je veeuux »! comme disent les enfants immatures, dont le devoir des parents est de leur dire « non! » pour leur enseigner que la vie est coriace, et qu'on obtient rien sans efforts, et concessions réciproques à ceux qui sont, moins des obstacles à notre « BONHEUR » ( absolu et foetal ), que des moyens de parvenir au bonheur humain, par définition relatif, et conditionnel.

Marine Le Pen aura-t-elle l'intelligence, et la maturité de concevoir et d'obtenir de ses compagnons de lutte, cette intelligence du combat politique nécessaire au salut de la France. Ou, préférera-t-elle, par pure ambition personnelle, et refus des réalités, chercher à détruire la droite classique, pour tenter d'en absorber l'électorat, et offrir ainsi, cyniquement, à la gauche une longue et sans doute mortelle à plus ou moins moyen terme, le pouvoir de conduire à la décadence, et au déclassement définitif. Au lieu de chercher à insuffler à cette droite modérée quelques-unes des valeurs qui habitent aussi le FN?

L'avenir proche nous le dira.

Et mon analyse vaut tout aussi bien pour M. Bayrou et les centristes du MODEM.

Une chose est certaine, les droites demeurent majoritaires en France. Arithmétiquement, l'addition des voix du FN, de l'UMP, et du MODEM, dépassent les 55%.

Mais les gauches ( car à gauche aussi les divisions sont nombreuses et profondes. Quoi de commun entre Poutou, Artaud, Besancenot, Mélenchon, et le Brave François Hollande? ) de sensibilité si variées, sont promptes, comme toute leur histoire le montre, à s'unir contre, autour des programmes de haine et d'exclusion. Haine de classes, haines des riches, des patrons, de...Sarkozy, le Nabuchodonosor de ces gens là.

Pour gouverner utilement après la prise du pouvoir, c'est autre chose, comme l'histoire, encore elle, le démontre.

De la confusion présente, peut sortir, pour ceux qui partagent la philosophie du Scrutateur, une divine surprise le 07 mai, si nous savons manoeuvrer.

Pas seulement Sarkozy, mais nous, chers amis, les hommes de la base. «  Les passionnés sont des hommes qui vivent » disait de Gaulle en un célèbre discours, à Londres, en 1942.

Ah! soyons des passionnés.

 

Edouard Boulogne.

 

Les résultats en Guadeloupe et en Martinique.

 

Les résultats en Guadeloupe sont ceux que j'avais prévus. Hollande l'emporte largement devant Sarkozy. Nos compatriotes, ce n'est pas une insulte que de le constater sont encore plus fragiles aux propagandes que les métropolitains.

Souvenons-nous de ce score de quasi 80% obtenu aux élections présidentielles de 1981, en faveur de Giscard d'Estaing, suivi aux législatives qui suivirent de scores exactement identiques mais inversés obtenus par les candidats socialistes, Mitterrand ayant été élu.

Or la propagande contre Sarkozy a dépassé toute mesure depuis cinq ans.

J'ai l'habitude, et le plaisir, de rendre service à des gens très âgés, qui me connaissent et m'appellent quand il s'agit, par exemple de me rendre à l'Hôtel des Impôts pour accomplir en leur faveur des opérations, que leur âge, et leur degré de culture, disons insuffisant, ne leur permettent pas de réaliser elle-mêmes. J'eus la surprise, il y trois mois, d'entendre, une de ces personnes, de 88 ans, ( notre estime est tout-à-fait réciproque ) me dire, en créole: «  an ka attend cé zélections là, pou vote cont sarkozy. Ah! Missiéla ça, hein ».

Je me contentai de sourire, sans commenter, n'ayant pas pour habitude de me servir de l'invalidité des gens à des fins mercantiles ou électorales. Mais je n'en pensai pas moins. Ce propos, venant d'une telle personne n'annonçait rien de bon pour le candidat que je m'apprêtais à soutenir aux élections. C'était mieux qu'un sondage.

Et puis, quelle que soit la valeur du représentant, actuellement, de l'UMP, chez nous, le sympathique et valeureux maire de St-François M. Laurent Bernier, il ne fallait pas attendre grand chose de ce parti pour faire face à la situation, progressivement détruit de l'intérieur par Lucette Michaux-Chevry depuis au moins 1995, et surtout depuis son adhésion en 1999, à la fumeuse « déclaration de basse Terre » où cette dame s'était alliée aux indépendantistes, pour des raisons personnelles peu avouables, mais connues.

C'est à cause d'elle que le maire UMP du Moule, madame Carabin, lassée d'être prise pour une idiote a fini par passer avec armes et bagages ...au parti socialiste. Je la voyais tout à l'heure sur Guadeloupe 1ère, vanter les mérites de Hollande, et critiquer Sarkozy, dont elle a pourtant voté, jusqu'à ces derniers mois toutes les réformes;

Oui, la Guadeloupe est fragile.

Comment en serait-il autrement quand on voit comment elle est informée.

Un savant ( au moins à ses propres yeux ) journaliste n'expliquait-il pas la défaite locale de Sarkozy par la personnalisation du pouvoir qu'il aurait incarné durant ces cinq années? Les Guadeloupéens, disait-il, en ont été inquiets. 

A mourir de rire,. Les Guadeloupéens au contraire adorent cette personnalisation du pouvoir. On vote pour « cé moçeau fè là » : pour des hommes de fer. On vote chez nous pour des hommes, ou des femmes, plus que pour des programmes. Enfin!

Vous trouverez ci-dessous les résultats de ce premier tour en métropole, en Guadeloupe, et en Martinique.

Dans un autre article, Eric Nogard vous dit ce qu'il pense de l'élection dans son île, l'île soeur.

 

EB

 

Métropole :

Participation

44.300.000 électeurs inscrits.

Suffrages exprimés

 

78.5%

(34.775.500 voix)

Abstention

 

20%

(8.860.000 voix)

Votes blancs ou nuls

 

1.5%

(664.500 voix)



Résultats

François Hollande

 

28.93%

(10.059.423 voix)

Nicolas Sarkozy

 

25.67%

(8.926.450 voix)

Marine Le Pen

 

17.97%

(6.248.515 voix)

Jean-Luc Mélenchon

 

10.96%

(3.810.907 voix)

François Bayrou

 

8.98%

(3.124.258 voix)

Eva Joly

 

2.17%

(755.315 voix)

Nicolas Dupont-Aignan

 

1.88%

(652.317 voix)

Philippe Poutou

 

1.18%

(411.990 voix)

Nathalie Arthaud

 

0.69%

(240.328 voix)

Jacques Cheminade

 

0.3%

(102.997 voix)






En Guadeloupe :

Le ministère de l’Intérieur a publié les résultats définitifs de l’élection présidentielle. En Guadeloupe, les résultats définitifs du premier tour de l’élection présidentielle 2012 sont les suivants.

François Hollande recueille 57,00% des voix. Nicolas Sarkozy 23,40%. Jean-Luc Mélenchon 5,38%. Marine Le Pen 5,16%. François Bayrou 4,73%. Eva Joly 1,47%. Nathalie Arthaud  0,92%. Nicolas Dupont-Aignan 0,85%. Philippe Poutou 0,79%. Jacques Cheminade 0,30%.



En Martinique :



RÉSULTATS DU 1ER TOUR MARTINIQUE - (22/04/2012)

Nombre

% Inscrits

% Votants

Inscrits

302 889

Abstentions

144 116

47,58

Votants

158 773

52,42

Blancs ou nuls

12 503

4,13

7,87

Exprimés

146 270

48,29

92,13

CANDIDATS

Voix

% exprimés

 

Mme Eva JOLY

2 276

1,56

 

M. François HOLLANDE

76 034

51,98

 

Mme Marine LE PEN

6 960

4,76

 

M. Nicolas SARKOZY

38 443

26,28

 

M. Jean-Luc MELENCHON

8 600

5,88

 

M. Philippe POUTOU

1 712

1,17

 

Mme Nathalie ARTHAUD

1 442

0,99

 

M. Jacques CHEMINADE

560

0,38

 

M. François BAYROU

8 680

5,93

 

M. Nicolas DUPONT-AIGNAN

1 563

1,07

 



Publié dans Politique

Commenter cet article

Claude HOUËL 23/04/2012


Au niveau national,avec un écart de 1,5 % entre hollande et sarkosy, rien n'est,effectivement joué et le débat,redouté par hollande,sera éclairant.


Pour la Guadeloupe il y a peut-être une explication au désaveu massif de Sarkosy :C'est lui qui,sans état d'âme, a ouvert la voie aux aventures institutionnelles qui peuvent être perçues
comme un danger de largage.


C'est sa créature jégo qui a donné sa stature à un lkp haineux en laissant humilier un préfet devant un tribunal populaire,en partageant le punch avec domota et surtout en signant des accords
binot,véritable bombes à retardement.Les Guadeloupéens chômeurs des entreprises liquidées savent très bien qui a fait quoi et s'en souviennent par leur vote. 

Zaka 23/04/2012


Le Mollande a dit haut et fort qu'il donnera le droit de vote à tous les étrangers. On voit mal les électeurs de Marine Le Pen voter pour cette couille molle bassement populiste. Certes il y a la
haine pour Sarkozy, assez compréhensible, mais si Hollande passe, les étrangers électeurs feront basculer la balance et la percée du FN fera marche arrière. Il y a aussi ce vœu de marier les
homos etc, qui sort vient directement de Sodome. Non ce n'est vraiment pas gagné pour le Mollande.

Zouave 23/04/2012


Une brebis galeuse ou simplement écologiste ?


http://fr.news.yahoo.com/rachida-dati-feuille-cannabis-gilet-120100816.html

CH.FFRENCH 23/04/2012


Je suis dans le même état d'esprit!


Mais malgré tout j'ai hâte que cette élection se termine...


On n'en peut plus des rodomontades des socialistes et de leurs comparses.


Quand à savoir si Marine et François le béarnais vont noue rejoindre ???

cosar 23/04/2012


HOLLANDE comme SARKOZY devra aller à la pêche aux voix. Il devra se découvrir davantage et enlever de sa croûte pour ne pas montrer la mollesse du contenu. SARKOZY aime les défis, les combats, il
adore cela. On peut lui faire confiance.


Marine Le PEN à la tête de l'opposition? J'en doute, et puis quand on est responsable il faut de temps à autre arrêter d'aboyer, çela importune . S'allier avec la droite actuellement serait
une preuve de génie pour l'avenir, elle exigerait des postes ministériels et elle tirait son épingle du jeu: théorie du cheval de TROIE. Mais il lui faut du génie et c'est tout là, la difficulté!
Tant que son père sera sur la scène, elle ne pourra rien faire de vraiment constructif, elle sera à la merci de ses dérapages.   


Deux grands perdants, MELENCHON qui a vu sa course stoppée nette, il devient le vassal et franchement battu de HOLLANDE. BAYROU a fait une campagne de trop, il est usé. Que fera -t-il de ses
voix? Il restera au centre, c'est à dire indécis et fluctuant.


Les électeurs veulent du changement, une souveraineté nationale, une préférence nationale , un pays fort à droite, refusent le communisme de tout poil.


J'ai hâte de voir tous ces beaux discours au pied du mur, dans le combat, les difficultés. On a vu SARKOZY, il a lutté, il lutte encore, châpeau bas Monsieur. je lui fais confiance et je rejoins
l'analyse du scrutateur. Les autres à part les belles phrases, ils n'en sont qu'à la première pierre et attention au ciment!