Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Racisme-francais.jpg

 

 

Salauds de Français !!!

 

Le Scrutateur va se faire traiter de « raciste ». Et alors! Il s'est fait traiter de « raciste », d'intégristes, et autres gentillesses, récemment par le sieur Jean Hamot ( Curé de son état ) et par son ombre portée , M. Jean-Pierre Adélaïde, qui aurait dû se montrer plus prudent, car il me connait. Ces deux individus avait même ,avec un culot monstre, osé me faire un procès en diffamation, parce que j'avais eu l'audace de me défendre, et de me réclamer 70000 ( soixante dix mille £, seulement! ) de dommages et intérêts

Ces deux créatures viennent d'être déboutées, par le tribunal de Pointe-à-Pitre, de leur stupéfiante demande. Mieux! Elles sont condamnées aux dépens et à 1200 euros de dédommagements en ma faveur.

Le « racisme » qui n'est pas là ou il prétend être est une arme quotidienne entre les mains de gens malhonnêtes. Il est devenu un instrument de chantage politique, et d'enrichissement personnel. Tant pis pour ceux qui se laissent faire sans se défendre. Lisez plutôt : ( Edouard Boulogne ).

 

 

( I ) ,NE CHERCHEZ PAS OU VA L'ARGENT DE
> > > > > NOS CAISSES DE RETRAITES

>                    Intéressante découverte faite par la Cour des comptes qui, en
> > > > > épluchant les comptes de la CNAV (caisse nationale d’assurances
> > > > > vieillesse), l’’organisme qui paye les retraites a constaté que le nombre de retraités
> > > > > centenaires algériens était particulièrement important.
> > > > >
> > > > > Ce nombre est même supérieur au total des centenaires recensés par l’’état-civil
> > > > > en Algérie.
> > > > >
> > > > > Rolande Ruellan, présidente de la 6e chambre de la Cour des comptes qui a
> > > > > présenté le 9 juillet dernier un rapport sur la fraude sociale devant une
> > > > > commission parlementaire reconnait le problème : "Il y a des retraités qui
> > > > > ne meurent plus dans les pays étrangers" dit-elle, insistant, en  particulier, sur
> > > > > le nombre de retraités centenaires algériens.
> > > > > Pourquoi ? Comment ? C’’est ce qu’’a tenté de savoir la commission.
> > > > >
> > > > > "Il suffit de ne pas déclarer à la caisse de retraite le décès de l’’ayant-droit"
> > > > > précise la magistrate. "Mais il n’’y a pas de contrôle ?" s’étonne un  membre de
> > > > > la commission.
> > > > > "En Algérie nous n’’en avons pas les moyens. Il faudrait mettre des contrôleurs
> > > > > itinérants dans tous les pays. Ce n’’est pas évident  souligne-t-elle.
> > > > >
> > > > > En résumé clair : les Algériens bi-nationaux, ayant travaillé en France deviennent
> > > > > immortels à partir du moment où ils se retirent en Algérie pour leur retraite.
> > > > > Ce sont leurs enfants, voire leurs petits-enfants qui continuent à percevoir la pension
> > > > > de retraite, bien après leur décès. Et il ne faut évidemment pas compter sur les
> > > > > autorités algériennes pour faire la chasse aux fraudeurs.
> > > > >
> > > > > On peut s’étonner, tout de même, qu’’un organisme comme la CNAV qui
> > > > > verse chaque année 4 milliards d’’euros de retraite à l’’étranger, dont
> > > > > 1 milliard pour l’’Algérie, ne soit pas en mesure d’’effectuer un minimum de vérifications :
> > > > > soit en demandant, tous les deux ans par exemple, aux
> > > > > bénéficiaires de donner une preuve de leur existence, comme cela se  fait en France
> > > > > pour les professions libérales, notamment.
> > > > > soit, en les invitant à se présenter dans les consulats de France
> > > > > pour percevoir leurs pensions (plus compliqué peut-être ... mais  après tout pour
> > > > > percevoir la pension rien n'est impossible ... surtout pour leurs enfants qui ne
> > > > > manqueront pas d'accompagner leurs vieux ... pour récupérer une partie de la pension
> > > > > due et perçue ..normalement)
> > > > >
> > > > > Alors que le dossier des retraites est au cœur des préoccupations des Français,
> > > > > il serait bon que nos gouvernants se penchent aussi sur cette question ...
> > > > > ne pensez vous pas?
> > > > >
Et qu'en pensent les "braves" syndicats ..... Là, ils n'ont pas réagi
> > > > > ...on ne les a pas entendus .....
> > > > > Quand on vous dit que les syndicats ...ou les élus responsables
> > > > > (notamment nos "super" ministres de gauche ou de droite car ce
> > > > > problème ne date pas d'hier ....) nous prennent pour des C O N S !
> > > > >
> > > > > Alors qu'est ce qu'on fait ? Comme en Tunisie ?
> > > > >

 

 

 

( II ) ,NE CHECHEZ PAS OU VA L'ARGENT DE
> > > > > NOS CAISSES DE RETRAITES

>                    Intéressante découverte faite par la Cour des comptes qui, en
> > > > > épluchant les comptes de la CNAV (caisse nationale d’assurances
> > > > > vieillesse), l’’organisme qui paye les retraites a constaté que le nombre de retraités
> > > > > centenaires algériens était particulièrement important.
> > > > >
> > > > > Ce nombre est même supérieur au total des centenaires recensés par l’’état-civil
> > > > > en Algérie.
> > > > >
> > > > > Rolande Ruellan, présidente de la 6e chambre de la Cour des comptes qui a
> > > > > présenté le 9 juillet dernier un rapport sur la fraude sociale devant une
> > > > > commission parlementaire reconnait le problème : "Il y a des retraités qui
> > > > > ne meurent plus dans les pays étrangers" dit-elle, insistant, en  particulier, sur
> > > > > le nombre de retraités centenaires algériens.
> > > > > Pourquoi ? Comment ? C’’est ce qu’’a tenté de savoir la commission.
> > > > >
> > > > > "Il suffit de ne pas déclarer à la caisse de retraite le décès de l’’ayant-droit"
> > > > > précise la magistrate. "Mais il n’’y a pas de contrôle ?" s’étonne un  membre de
> > > > > la commission.
> > > > > "En Algérie nous n’’en avons pas les moyens. Il faudrait mettre des contrôleurs
> > > > > itinérants dans tous les pays. Ce n’’est pas évident  souligne-t-elle.
> > > > >
> > > > > En résumé clair : les Algériens bi-nationaux, ayant travaillé en France deviennent
> > > > > immortels à partir du moment où ils se retirent en Algérie pour leur retraite.
> > > > > Ce sont leurs enfants, voire leurs petits-enfants qui continuent à percevoir la pension
> > > > > de retraite, bien après leur décès. Et il ne faut évidemment pas compter sur les
> > > > > autorités algériennes pour faire la chasse aux fraudeurs.
> > > > >
> > > > > On peut s’étonner, tout de même, qu’’un organisme comme la CNAV qui
> > > > > verse chaque année 4 milliards d’’euros de retraite à l’’étranger, dont
> > > > > 1 milliard pour l’’Algérie, ne soit pas en mesure d’’effectuer un minimum de vérifications :
> > > > > soit en demandant, tous les deux ans par exemple, aux
> > > > > bénéficiaires de donner une preuve de leur existence, comme cela se  fait en France
> > > > > pour les professions libérales, notamment.
> > > > > soit, en les invitant à se présenter dans les consulats de France
> > > > > pour percevoir leurs pensions (plus compliqué peut-être ... mais  après tout pour
> > > > > percevoir la pension rien n'est impossible ... surtout pour leurs enfants qui ne
> > > > > manqueront pas d'accompagner leurs vieux ... pour récupérer une partie de la pension
> > > > > due et perçue ..normalement)
> > > > >
> > > > > Alors que le dossier des retraites est au cœur des préoccupations des Français,
> > > > > il serait bon que nos gouvernants se penchent aussi sur cette question ...
> > > > > ne pensez vous pas?
> > > > >
Et qu'en pensent les "braves" syndicats ..... Là, ils n'ont pas réagi
> > > > > ...on ne les a pas entendus .....
> > > > > Quand on vous dit que les syndicats ...ou les élus responsables
> > > > > (notamment nos "super" ministres de gauche ou de droite car ce
> > > > > problème ne date pas d'hier ....) nous prennent pour des C O N S !
> > > > >
> > > > > Alors qu'est ce qu'on fait ? Comme en Tunisie ?
> > > > >

 

 

 

 

( II ) SOS...racisme, à géométrie variable.

 

A lire. Car il y a encore des « naïfs » pour croire en SOS «  Racisme » wooouuuuaaaille !!!!

 

http://www.youtube.com/watch?v=MX8SljhtqI4

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article