Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

RFO Télé, le piège est costaud !

( Article percutant de Philipp, qui fait un diagnostique très exact du bourrage de crane tenté par les partisans du OUI, avec le concours honteux et massif des médias audiovisuels.
Son opinion sur les arrières pensées du président de la république est plus discutable, même s'il y a des raisons qui permettent de soutenir cette thèse. Nous y reviendrons quand ces élections d'une importance capitale, pas seulement pour les Martiniquais et les Guyanais, seront passées.
En attendant, chers compatriotes de martinique et de guyane, dimanche VOTEZ NON! Le Scrutateur)..

france_et_dom.jpg

Beaucoup dans nos trois DOM s'inquiètent, s'émeuvent, s'indignent de l'attitude outrageusement partisane et anti-démocratique de nos  télés et radios regroupées sous le  sigle RFO.
Que ce soit en Guadeloupe où RFO  sert la soupe, cire les pompes de manières outrageuses à Domota et à son LKP dévastateur ou en Martinique et Guyane où l'engagement entièrement pro indépendantiste des médias locaux relèvent de la propagande cubaine la plus nauséabonde, nous avons en effet de quoi nous inquiéter à très juste titre du respect de l'information dans nos îles.

Après une campagne médiatique, intégralement orientée pour le OUI le 10 janvier dernier, c'est maintenant sur ces mêmes médias, un véritable ras de marée en faveur du Oui le 24 auxquels assistent, impuissants nos voisins des deux DOM concernés.

Un tel affront, fait ouvertement aux règles les plus élémentaires de la déontologie professionnelle qui normalement régit ces organes médiatiques, l'encadrement normalement assuré par le CSA pour justement éviter ce genre de dérives totalitaristes font que les citoyens, outrés d'un tel comportement inique, se demandent vraiment dans quel guêpier on est en train de les fourrer. D'aucun peuvent sans doute regretter avec amertume les 75€ de redevance qu'on leur a volé pour payer ces journaleux partisans qui ne font que les mépriser et se moquer d'eux.
Personne ne peut dire le contraire et les exemples abondent. Les médias « d'Etat » dans nos DOM semblent être à la solde exclusive des indépendantistes et des pires mafieux d'une extrême gauche clairement affichée.
Et tous nos politiques locaux, nos « intellectuels », font semblant de ne s'apercevoir de rien.
Ceux qui sont pour le OUI, de tous bords confondus, s'engouffrent dans cette brèche qui leur est offerte sans se poser plus de question que cela.

Ceux qui sont pour le NON peuvent juste sortir leur mouchoir car par un fait « étrange », on les a viré de toutes représentativités et de tous débats (en fait il n'y a pas « débat », il y a juste bourrage de crânes …).

 

Mais alors à qui profite le crime ?

Est-ce qu'il n’y a pas parmi les « ouitistes » un individu suffisamment malin pour s'interroger un peu sur la finalité réelle de tout cela ?

Quand et où a-t-on vu dans l’Hexagone des télés publiques se transformer en carpette d'extrémistes de tous poils et du plus mauvais genre ?

Quand a-t-on vu France 2 se faire l'écho de façon constante des pires manoeuvres de notre faux postier, vrai marxiste Olivier Besancenot ?

Quand et où a-t-on vu un pouvoir de Droite laisser ses télés faire la pub de ses opposants les plus acharnés ?

Et bien ICI dans les DAF. Car ici, il faut apprendre à lire entre les lignes pour découvrir des techniques de manipulations dignes d'un parfait Machiavel.

On peut reprocher ce que l'on veut à Nicolas Sarkozy (et la liste est longue …) mais on ne peut nier son remarquable sens de l'exploitation du système médiatique.

Son mode de gouvernance est même entièrement basé sur l'utilisation des médias.
Ses ministres ne travaillent plus dans leurs ministères mais sur les plateaux de Télés et Radios où ils ont pour délicate mission de tenter de rattraper journellement les bourdes de leur Chef Suprême, ses ratages, impréparations, boulettes et autres vulgarités et débordements.
Ce gouvernement donne le tournis aux plus sereins des adeptes de la Zen Attitude.

Un tel déploiement de blabla pour cacher aussi peu de vrais résultats est attristant voire pitoyable.

Enfin tout cela pour bien comprendre qu'il serait parfaitement ridicule de croire que Nicolas Sarkozy qui a totalement noyauté le monde des médias français, qui le contrôle remarquablement bien et à son seul avantage, serait assez « innocent » pour laisser les médias des DOM se dévoyer entre les mains de ses pires ennemis !
Allons allons soyons sérieux et cessons de rêver tout éveillés.

Et cet avertissement s'adresse encore plus à ceux qui, favorables au OUI le 24 (ou à Domota ici) se pensent, s'imaginent, se rêvent aux manettes des médias locaux.
Ils n'en sont que les pantins, les pions, les jouets !

Nos minables journaleux locaux dont la médiocrité devra servir d'exemple dans les écoles de journalismes à la rubrique « le pire à ne pas faire » se font manipuler par un pouvoir qui de façon très intelligente a compris que pour se débarrasser rapidement des DOM … le mieux était encore de s'arranger pour qu'ils partent tout seuls en se coiffant du bonnet d'âne de l'arrogance aveugle et imbécile.

On n'imagine évidemment pas N Sarkozy dire ouvertement face à la nation, « Y en a marre des Antillais, ils nous chauffent un peu, cassez-vous pov- c…)

Et pourtant combien sont ceux qui pensent cela depuis quelques temps ?
Non, le piège de N Sarkozy est plus fin, plus malin. Il laisse simplement les antillais se bouffer entre eux. Il exploite à merveille cette arrogance, cette fierté de certains ici qui se voient Khalifes à la tête de Nations bien plus fortes que les USA. Sarkozy a ourdi un véritable complot pour que les fausses élites, les mauvais politiques locaux se plantent eux-mêmes, aveuglés qu'ils sont par un pouvoir personnel qui les fait jouir et les obnubile.

Contrairement à ce qu'ils croient tous ceux qui sont pour le OUI le 24, qu'ils soient de gauche, de droite ou d'ailleurs se font MANIPULER par le pouvoir central. Ils n'y gagneront RIEN et pourront toujours se plaindre demain de leur naïveté prétentieuse.

Nicolas Sarkozy maitrise parfaitement les médias locaux qui sont politiquement et de par leurs diverses hiérarchies entièrement à sa botte.
RFO n'est pro Domota ou Marie Jeanne que parce que Sarkozy le veut bien. Ceux qui ne s'en aperçoivent pas sont des naïfs indécrottables.

Ces petites gens locales seraient sur la touche en moins de deux si Sarkozy le voulait vraiment. C'est bien mal connaître le système de fonctionnement des médias français pour se limiter à la première lecture des événements et des discours.

Certains médias ont des attitudes extrêmement intelligentes et brouillent merveilleusement bien les pistes de leur vraie situation. Un exemple : CANAL+, qui grâce principalement au discours très libre des « Guignols » et de certains animateurs, aurait tendance à passer pour une télé « de Gauche ». Loin s'en faut ! Canal+ financée par de gros budgets et investissements Chiraquiens à toujours été très proche de l'Élysée et de ses différents «locataires » RPR ou UMP.
Il faut parfois apprendre à décoder en deuxième lecture des positions parfaitement trompeuses.
Sachons bien que si RFO Télé et Radio ne marchaient pas dans la ligne dictée directement par Sarkozy, elles se feraient immédiatement remettre d'aplomb et de façon musclée.
Tout ce qui s'y dit, s'y fait, s'y ment, s'y manipule est volontairement organisé.

Cela fait partie d'une stratégie assez fine et d'un piège dans lequel tous les naïfs favorables au OUI le 24 sont en train de tomber tête la première.

Er puis, s'il fallait encore un motif de s'inquiéter de la pression Sarkozienne sur les votes en Martinique et Guyane, considérons bien qu'en fait et si tout cela avait été HONNETE, il n’y avait pas besoin de deux votes !

Le NON du 10 a été cinglant et clair ! Alors ? On s'est fait jeter par la porte ? On entre par la fenêtre !

Mais souvenons-nous que N Sarkozy n'aime pas qu'on lui tienne tête.

Souvenons-nous du NON pourtant très clair lui aussi, à la Constitution Européenne qu'il nous a refilé en douce par un vote inique et honteux de « nos » députés à Versailles (un symbole !).

Tout cela n'est pas franc du collier, tout cela sent l'arnaque à plein nez.


Quand on voit en plus la médiocrité affligeante des policards locaux qui s'excitent sur un OUI où ils lisent surtout des places pour eux et leurs amis.

Quand on voit les débats stériles de pseudo « spécialistes » qui viennent nous bourrer la tête de Loi Organique, de textes constitutionnels dans lesquels ils se perdent eux-mêmes.

Quand on voit le vide sidéral des projets tenus par ces gens là.


Quand on sait que ce sont les mêmes qui ont tout raté depuis des décennies.

Quand on constate que l'on est en train de nous piéger de la plus infâme des façons.

Quand on comprend que l'on n'a finalement rien à gagner mais tout à perdre.

On se dit qu'il faudrait être bien malade de la tête pour aller s'embarquer dans une Galère pareille!

 

Il n’y a donc pas à discuter le 24 ce sera NON ! Tout simplement !


Philipp.  

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

toto de bahia 20/01/2010 15:08



En fait,vaille que vaille  Sarkotic voudrait expérimenter dans les Dom  son projet de reforme territoriale dit projet balladur..Lequel est débattu actuellement par le parlement et
dont l'application est prévue pour 2014. 



Si le oui venait a gagner, en guyane et/ou en martinique, ces deux collectivités seront dirigées par des conseillers territoriaux(siegant on ne sait ou) élus au scrutin majoritaire
a un tour …Ce sera la fin de la démocratie représentative au profit de l'etablishement.



Ce mode de scrutin contesté et contestable-du point de vue de la culture politique française- favorise les grands partis tels le  PPM le et MIM, pour la Martinique; lesquels
pourront avec 10% du corps électoral se voir diriger sans opposition.

Quand on sait que les pouvoirs des préfets tendent a s'élargir on est en droit de s'interroger sur le sort des avancées de la .



Simulation d' une élection avec ce mode de scrutin majoritaire à un tour  en Martinique.

Votants 111000.

 -le ppm obtient 25 000 voix


-le mim 21 000 voix 


-l’opposition éclatée en 5 listes 50 000voix…


 -le reste blancs ou nuls


 En définitive,le ppm est déclaré vainqueur  devant le mim et   les petites listes d’opposition  bien que majoritaire en voix seront privées de second. 



Mariette Levallon 20/01/2010 03:00


le vrai titre c'est RFO Télé Sarko le piège est costaud .... Pourquoi avoir changé M Boulogne  ? c'était écrit quan je l'ai lu en fin de soirée 


Edouard Boulogne 20/01/2010 11:56


Le rédacteur en chef d'un organe de presse décide des titres.
Le titre retenu exprime une nuance du Scrutateur sur son site, et la nuance ne saurait nuire à personne.
EB