Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

 

N'oublions pas les « petites » listes.


conseil regional ( Conseil régional de la Guadeloupe ).


Nombre de ceux que je rencontre, qui me téléphonent, se disent désemparés (électoralement parlant, car il ne faut rien exagérer), face au choix politique à faire le 14 mars.

Ceci tant « à droite » « qu 'à gauche ». Et je suis bien placé pour les comprendre.

Car l'on a ses habitudes, sa famille (politique), et il n'est pas évident pour un homme « de droite » de voter pour un leader dit socialiste, et pour un « socialiste » de voter pour quelqu'un que précédemment l'on a combattu.

Mais, et quoiqu'en disent ces messieurs, le scrutin à venir est lourd d'équivoques.

Chacun sent bien que derrière les programmes plus ou moins substantiels pour le développement de la région, se profile la redoutable question statutaire, et sent bien à travers les bredouillages confus des leaders habituels que l'on cherche à l' ...enfumer.

Il faudra bien choisir, cependant au deuxième tour, celui qui, sur ladite question, sera le plus proche de nos visées personnelles.

J'ai dit, en ce qui me concerne, ma ferme résolution de ne voter que pour celle ou celui qui refusera toute ambiguité sur l'appartenance de la Guadeloupe, à la France, dans le cadre de l'identité législative. Pas d'article 74 ( autonomie), mais pas de vote de confiance à des gens qui tout en se réclamant de l'article 73 parlent déjà d'une convocation des électeurs pour une évolution devant permettre une « nouvelle gouvernance ». Pas de confiance, à des politiciens qui croient pouvoir jouer sur la naiveté d'électeurs qu'ils prétendent manipuler par de belles paroles vagues, dont ils veulent disposer à leur guise, comme si nous étions des langoustes dans un vivier dont ils seraient les propriétaires.


L'inquiétude actuelle pourrait au premier tour, pour ceux qui ne veulent pas immédiatement franchir le pas, bénéficier aux « petites listes » trop souvent sacrifiées, et trop vite, au nom d'un supposé vote utile.

Parmi ces listes, Le Scrutateur a déjà évoqué il y a deux jours celle de M.Lesueur, qui sur la question du statut, au moins, est actuellement sans équivoque, considérant tout projet de changement de statut comme contreproductif pour la Guadeloupe.
 

Octavie-Losio-copie-1.JPG ( Mme Octavie Losio ).

Mais il y a aussi celle de madame Octavie Losio qui sur le même sujet, tant par ses conférences radiodiffusées sur radio Contact, que par ses autres déclarations et conférences, est intelligemment et courageusement claire.

« Nous sommes, dit-elle, contre tout changement statutaire pour l'instant. Nous préconisons l'utilisation complète du statut actuel d'égalité législative, avec toutes les possibilités d'adaptation prévues dans l'article 73 de la Constitution française. Nous voulons aussi l'application des articles concernant les régions ultrapériphériques de l'Union européenne. Nous refusons enfin toute intégration politique et économique dans la Caraïbe qui entraînerait automatiquement un changement de statut ».

Cedrixc-Cornet.JPG ( M.Cédric Cornet ).

Il y a aussi la liste constituée par Cédric Cornet Gwadloup an nou ay ( Guadeloupe! En avant).

Cette liste a la particularité d'être constituée de jeunes qui disent en avoir assez de la langue de bois. Sa moyenne d'âge est de 28 ans, et son leader n'a que 29 ans. Hier encore, dans une conférence à l'Anse Bertrand M. Cornet ne pouvait interrompre les applaudissements vibrants à sa conférence qu'en faisant observer une minute de silence «  pour nos compatriotes Français morts dans les intempéries de Vendée ».

Alléguera-t-on de leur inexpérience pour s'en écarter tout en les trouvant bien sympathiques.

Mais le prince de Condé n'avait que 22 ans à la bataille de Rocroy ( qu'il gagna superbement) , et Bonaparte à 28 ans était général en chef de l'armée d'Italie.

Je formule ces comparaisons avec un demi sourire, n'est-ce-pas. Mais pourquoi faudrait-il confondre l'âge électoral et la cacochymie?

Lesueur, Losio, Cornet : pourquoi ne constitueraient-ils pas, à défaut de devenir président de région, un sang neuf, un utile noyau de contrôle des cadors auxquels nous sommes habitués, tellement sûrs d'eux et dominateurs?

De toute façon, pour beaucoup d'entre nous, il faudra bien, au deuxième tour, faire un choix, entre le confort des vieilles habitudes, et nos convictions personnelles.

Nous n'en sommes pas encore là.

En aucun cas, nous ne devons laisser oublier à ces messieurs que c'est nous qui les faisons rois!


Edouard Boulogne.




 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

manoucha 05/03/2010 13:54


Il n'y a pas de "petites listes", il y a des Guadeloupéens courageux qui osent défende leur pays.
La politique est l'affaire de tous et pas seulement celle d'élus pensant être nommés à vie par tacite reconduction ou de père en fils.
Ces élections ont pour véritables enjeux le changement statutaire de la Guadeloupe et son avenir. Soyons veillatifs!


toto de bahia 05/03/2010 11:19


Je relève une contradiction(le fil d'ariane par lequel tout s'effiloche) dans les propostions de la liste losio:Madame losio p^romet de baisser l'essence de 10 centimes//tout en voulant
developper le transport public. Comment peut elle creer un appel d'air a l'usage de la voiture individuel par une baisse du cout de son  'utilisation et en meme temps vouloir changer les
habitudes de transport desguadeloupéens.
 L'application d'une telle mesure,a mon sens, aura des incidences infimes-les proprietaires d'auto seront toujours plus nombreux et ceux qui prennent le bus  ne verront pas les
prix baisser-  avec des effets financiers a la baisse  tres important pour le budget de la region  :la sara et les distributeurs continueront a tres bien se tirer d'affaire
Je pourrais citer d'autres contradictions sur la question du changement de statut, sur leur fameuse expertise etat des lieux. je reviendrai


castetsjj 05/03/2010 07:21



Monsieur Boulogne, merci !!!


Je n'ai hélas que deux mains pour applaudir votre idée qui me conforte dans mon ressenti, en espérant que cette belle idée fasse tâche d'huile
vers l'hexagone qui s'honorerait de l'appliquer au plus vite, à condition que les candidats soient vierges et remplis de bonne volonté pour Servir leur Pays et les Citoyens, dans l'intérêt de
tous et sans clientélisme.


En effet, et encore faudrait-il que les électeurs n'imaginent pas que hors des listes des grands partis et des grandes utopies qui ont fait la
démonstration de leur " efficacité" !!! au cours des décennies récentes il n'existerait aucune solution de rechange.


Notre système démocratique ne fait heureusement pas le grand ménage de fonctionnaires à chaque élection,  il resterait donc quoiqu'il
se passe une permanence des rouages administratifs du système. Système qu'il serait bon aussi de simplifier à l'avenir, malgré l'ampleur du dispositif à réformer.


Restera donc aux futurs élus à impulser leurs idées et solutions, aux traineurs de savates habituels (heureusement minoritaires) de s'adapter,
mais cela ne devrait-il pas déjà être la base du travail des fonctionnaires, "sans partis pris", c'est à cela que l'on reconnait les bons professionnels au service de la Nation... et
c'est bien pour cela que les Citoyens les rémunèrent.


CASTETSjj




BODY {
BACKGROUND-POSITION: left top; MARGIN-TOP: 15px; FONT-SIZE: 10pt; MARGIN-LEFT: 30px; COLOR: #008080; BACKGROUND-REPEAT: repeat; FONT-FAMILY: Tahoma
}