Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

La dernière ligne droite.

 

conseil regional

 

La campagne électorale pour l'élection régionale touche à sa fin ( enfin!), et c'est, dimanche, le premier round de ce match, ou, si l'on préfère de cette foire d'empoigne.

Les programmes sont passés à l'arrière plan de tout ce brouhaha, et peu de listes en ont donné un tableau clair et réaliste.

Les candidats indépendantistes, issus du LKP, qui avait pourtant juré de ne pas se mêler à ce jeu politicien (sic) connaîtront le poids de leur impopularité. C'est déjà quelque chose;

L'on attend avec curiosité le score de la plus lamentable des « grandes » équipes, celle du fumiste Jalton, pauvre garçon  qui ne possède pas le sens du ridicule.

Mais l'on attend, avec plus de curiosité encore, les alliances du deuxième tour.
La liste de Blaise Aldo se commettra-t-elle avec ce ramassis de farceurs et de séparatistes jaltoniens?

Wait and see.

Beaucoup croient au succès de l'équipe Lurel. Celle-ci est forte de son bilan, contesté, mais c'est la règle du jeu.

Mais surtout le président sortant compte sur l'appui de nombre d'électeurs « de droite », pour des raisons que j'ai déjà eu l'occasion d'exposer à de nombreuses reprises.

Car, l'on est bien conscient que derrière l'enjeu propre à une élection régionale se profile l'autre enjeu, statutaire, ou institutionnel.

Si, en effet, une adaptation des institutions à notre situation particulière dans l'ensemble français, n'est pas, en soi, quelque chose d'inadmissible et impensable, il est clair, qu'en posant le problème en termes identitaires (et séparatistes), les gens du « LKP » et les nouilles, « à gauche » et « à droite » qui acceptent de composer à quelque degré que ce soit avec eux, bloquent toute initiative en ce sens. Pas plus que la Martinique ou la Guyane, la Guadeloupe ne veut d'une autonomie, quel que soit le nom qu'on lui attribue.

Personne, ce dimanche 14 mars ne devra l'oublier.

Ceux qui, à droite, voudraient voter dès le premier tour pour V.Lurel doivent bien se dire qu'il ne s'agit pas, dimanche, du choix d'une société socialiste, mais du refus d'une Guadeloupe, coupée de la France, de son histoire, et livrée à des fanatiques bornés. Nulle "trahison" donc de leur part. Nomertin ne parle-t-il pas déjà du troisième tour social qu'il se prépare à jouer, sitôt sa défaite électorale consommée ( les sondages accordent présentement 1% de vote au candidat trostkyste).

Mais pour ceux qui veulent « témoigner » au premier tour pour des candidats moins « politiciens » que Lurel, ils pourront toujours porter leur suffrages aux candidats des « petites listes », celle de madame Losio, par exemple, ou de M.Cornet, qui, nonobstant ses insuffisances actuelles ( la tête de liste a 29 ans, et la moyenne d'âge est de 28 ans), a le mérite de faire passer sur notre scène politique un souffle nouveau, encourageant pour l'avenir.

En tout cas, l'abstention serait de très mauvaise politique.


Edouard Boulogne.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Moimême 13/03/2010 14:38


En effet, quelque soit son opinion, une chose est sûre : il faut aller voter.
Beaucoup, ailleurs, voudrait pouvoir le faire.

Sinon, permettez que j'exprime quelque peu ma position sur certaines liste, notamment celle de Nomertin, Plaisir et Jalton.
Quel "manger cochon" !

Ne sont-ce pas ceux-là même, il y a un an, qui nous disaient tout le mal qu'ils pensaient des politiciens ou de la France vis-àvis de ses "colonies" ?

Plaisir, un peu moins, reconnaissons-le car, au-delà du syndicalisme, il adore faire de la politique. Les critiques acerbes ont été plutôt portées par Nomertin et Domota d'une façon générale. Et
l'on sait bien que ce ne sont en fait que des agitateurs professionnels... voulant obtenir et imposer par la force (avec l'aide d'une minorité agissante) leur point de vue.

Mais, l'on n'est pas à un paradoxe près, quand on voit que tous ces meneurs sont des fonctionnaires ou retraités de la fonction publique. La soupe qui se trouve dans leur écuelle est bien le fait
de la "générosité" et de la contre-partie du travail effectué pour l'Etat kolonialist. Combattent-ils réellement cette France qu'ils dénigrent allégrement ?

Attention ! je ne dis pas que tout est parfait et que l'on ne puisse pas faire de reproches aux différents gouvernements qui se sont succédés, ainsi qu'à ses représentants (les préfets). Il y
aurait en effet beaucoup à dire. Mais là n'est pas aujourd'hui la question.

Quant au cas Jalton, je ne voudrais pas tirer sur l'ambulance. Car je crois que cela relève de la pathologie. Son père a dû se retourner moults fois dans sa tombe.



manoucha 13/03/2010 13:01


Un seul mot d'ordre VOTEZ! Ne vous abstenez pas. L'enjeu est trop important. C'est le moment de se montrer des électeurs responsables, de donner une bonne leçon à ceux qui croient acheter vos voix(
distribution de portables, de billets),à ceux qui croient que vos voix leur appartiennent  car ils sont maires de votre commune ( ce n'est pas une élection municipale), à ceux qui servent leur
parti au lieu de servir la Guadeloupe et se chamaillent, à ceux qui pour l'amour du pouvoir n'hésiteront pas à vous expédier dans l'enfer de l'autonomie ou de l'indépendance, à ceux qui pour régler
leur petit compte de personne oublient l'intérêt général , à ceux qui déjà élus et incompétents osent se présenter et enfin  aux médias qui veulent , avec des sondages, vous décourager.
Rien n'est joué!
Vous restez maître du jeu!