Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

A la Martinique.

letchimy.jpg

Les Martiniquais, à 80%, il y a un mois, ont répudié toute forme de séparatisme. L'indépendantisme de M. Marie-Jeanne, mais aussi l'autonomie elle-même ( qui leur était offerte sous la forme de l'article 74).

Or hier, le leader du MIM ( Marie-Jeanne) bien que battu, a réalisé un score "honorable" pour un indépendantiste, et le vainqueur M.Letchimy, successeur de Césaire, est un autonomiste.

La "droite" martiniquaise faute de leader d'envergure sans doute, mais surtout faute de savoir se positionner clairement sur l'échiquier politique, arrive en troisième position avec un score qui avoisine à peine les 12% des votants.
Cela doit donner à réfléchir.
D'abord, en ce que qu'un élu peut l'être pour sa personnalité, certaines qualités morales, abstraction faite de son idéologie politique.
Ainsi la Martinique n'est pas autonomiste, bien que sa représentation politique régionale le soit.

Mon sentiment est que lors du referendum du 14 janvier, M. Letchimy en optant contre l'article 74 n'avait cherché qu'à éliminer Alfred Marie-Jeanne (plus psycho-rigide!) pour prendre sa place.
Le voici prêt maintenant, en usant des ambiguités autour de l'article 73 "rénové" à tenter une évolution progressive vers l'autonomie, et l'article 74!

C'est pourquoi j'incite un certain nombre de jeunes amis qui s'enthousiasmaient peut-être un peu trop pour la candidatute Letchimy, à approfondir leur analyse, et à tempérer leurs ardeurs.

Plus que jamais, les tenants du maintien intégral des DOM dans la nation française, doivent réfléchir, et se mettre au travail pour poser les bases idéologiques et pratiques d'une alternative à la situation actuelle, ambigüe, et provisoire s'il en est.

Une partie de ce travail passe par une information mieux faite de l'opinion publique, par un effort de formation de nouvelles élites, libérées des idéologies mortifères qui, présentement obèrent notre avenir.

Ce site du Scrutateur compte participer à cet effort. Nous vous remercions de contribuer à cette entreprise de résistance et de renouveau.

Gérard Vergé-Lauriat.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Luc ANDRE 22/03/2010 17:12


L'analyse que je fais sur les consultations des 10 et 24 janvier m'a amené à penser que la stratégie du maire de Fort de France camouflait un risque encore plus grand que le choix du 74. Et celà
avec une complicité très mal déguisée du president Sarkozy. Après avoir parlé de troisièmme voie nous avons observé qu'un mot se retrouvait subrepticement dans ces propos: l'autodétermination!
Pour mettre en place l'élargissement de 2 à 6 ans de la période d'habilitation il faudra en plus de la loi ordinaire une loi organique seule capable de modifier la loi de 2007. Cette loi organique
nous réservera, à coup sûr, des surprises et gageons que les deux lois ordinaires qui seront votées pour la Guyane et la Martinique seront totalemenbt différentes d'autant que le président s'est
arrangé pour avoir une présidence plus proche de la majorité présidentielle!
La paix institutionnelle n'est pas encore pour maintenant.