Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Referendums : le point de vue de Christian Martin.

Ch-Martin.jpg


Pardonnez-moi; J’ai utilisé le Bleu couleur de la Mer,
Karukéra, et non le rouge couleur du Collectivisme

 

http://www.leparisien.fr/politique/martinique-et-guyane-disent-non-a-l-autonomie-accrue-11-01-2010-772725.php?xtor=EREC-109;

C’est en décembre 2003 si je ne me trompe pas, il y a 5 ans déjà, qu’a eu lieu le vote négatif à l’évolution institutionnelle dans le cadre de l’article 73. Un taux de participation apparemment très faible de l’ordre de 20%.

Cette fois « Le taux de participation a été de 55,35% en Martinique et de 48,16% en Guyane, »  largement supérieur aux 20 % de 2003. La forte majorité du NON s’explique par une mobilisation plus conséquente qui montre bien que la population a tenu à faire entendre sa voix et utiliser pour ce faire la démocratie.

Certains disent que ce vote est celui de la peur. Et pourquoi pas? Il ne faut pas avoir honte de le dire. Les citoyens martiniquais et guyanais ont eu peur d’être floués et de se retrouver, comme il se dit en créole « concombre sans graine » Autrement dit, il s’agit là d’une sage décision des départements, de la population de La Martinique et de La Guyane qui ne se sont pas laissées berner.

Je disais déjà en avril 2009 dans mon article « De la crise aux  états généraux »; Voir le lien ci-dessous

http://www.lecarrefourdesopinions.ca/pdf/volume12.pdf:

Alors que la Guadeloupe n’est pas indépendante, comment peut-on à la fois accepter

• du « gouvernement provisoire indépendantiste du LKP » l’idée de l’indépendance et,

• des menaces d’expatrier une certaine « souche » de la population antillaise et,

• la complaisance du gouvernement sarkozien qui lance l’idée des États Généraux, peut-être dans le but de sortir de l’impasse d’une mauvaise gestion de la crise

Tous deux n’ont ils pas un dénominateur commun, la séparation? Nous ne sommes pas dupes, mais des victimes prises dans un étau inacceptable.

Où sont nos élus?

 

 

Et ne voilà t-il pas que dans leparisien.fr

http://www.leparisien.fr/politique/martinique-et-guyane-disent-non-a-l-autonomie-accrue-11-01-2010-772725.php?xtor=EREC-109;

Il y est spécifié;« La consultation, organisée par le gouvernement un an après la crise aigüe aux Antilles, faisait suite à la demande des élus régionaux et départementaux de Martinique et de Guyane. Qui, surtout en Martinique, avaient mené campagne pour le «oui», arguant de l'obsolescence du système institutionnel actuel »

Ici tous semblent oublier que ces Élus ne sont pas

Ø       élus pour prendre ce type de décision constitutionnel

Ø      élus pour négocier ce type de contrat et qu’une majorité d’entre eux sont des indépendantistes notoires.

Et aussi oublier la complaisance de l’administration sarkozienne à laisser aller la crise plutôt que de la contrôler. A regarder les faits, on pourrait se dire qu’ils se rendent complices de la situation, et la considèrent comme une aubaine à exploiter.  Ils ont déclaré subitement les états généraux des DOM qui à ce jour n’ont rien donné de fondamental sinon que de chercher à appuyer le Oui

 

En réalité Ils ne veulent pas dire que Sarko vient de subir

Ø     une défaite « massive »

Il s’était lancé dans une bataille comme on dit chez nous « sans bâton », eh bien ledit bâton vient de lui péter dans la face.

Toujours dans ce communiqué de Leparisien.fr : Il est dit

« Dans un communiqué, le président de la République a pris acte de «la réponse négative claire» des Guyanais et des Martiniquais, témoignant, selon Nicolas Sarkozy, «leur attachement à un statut qui soit proche de celui des collectivités de métropole, réaffirmant ainsi le lien étroit qui les unit à la République».

Tout comme j’ai rappelé récemment à notre Ministre Mme Penchard que la Guadeloupe n’est pas encore un territoire voir ce lien : http://www.lescrutateur.com/article-marie-luce-penchard-a-domota-assez--42555171.html;

Je voudrais maintenant dire à notre président que;

Ø      J’ai 64 Ans et je ne savais pas que les départements de France sont des « collectivités »! ni que,

Ø      Nous Antillais soyons des ultramarins et une collectivité

Ø      Veuillez garder ce dernier terme de collectivité pour le LKP et Besancenot qui était présent en congé ou comme mobilisateur (payé par?) ?

Ø      Nous sommes des départements français, et nous ne réaffirmons pas un lien étroit qui nous unit à la République puisque nous sommes Français à part entière.

 

Merci de votre attention.

Bravo Martiniquais, Bravo Guyanais vous avez bien défendu les valeurs de la République. La GUADELOUPE DEVRAIT D’ORES ET DÉJÀ EMBOÎTER LE PAS

     
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article