Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Ratatouille électorale..



Cohésion Sociale et Libertés Républicaines
cliquez-ici pour acceder au site Internet

 

LE MELANGE DES GENRES EN TERME POLITIQUE

OU « LA RATATOUILLE INDIGESTE »  EN TERME DE CUISINE……

 

 Cuisine-electorale.JPG

 

Depuis le 15 février dernier, nombreux sont ceux qui s’interrogent sur l’intérêt que représentent le devenir des candidats figurant sur les 9 listes déclarées comme prenant part aux élections régionales des 14 et 21 mars prochains.

Là n’est surement pas la question, tout citoyen jouissant de ses droits civiques et politiques, a le droit de se présenter au suffrage de ses concitoyens et surtout de les convaincre de voter pour lui afin qu’il soit un digne représentant légitimé et autorisé à parler et agir « au nom du peuple… » Quelle belle aventure et quel vaste programme pour celles et ceux qui pour la première fois se lancent dans cette aventure.

 

Mais ce qui doit nous préoccuper, c’est quel sera le devenir de la Guadeloupe, après ces passes d’armes et  joutes oratoires, au cours desquelles tous ceux qui rêvent de siéger ou de présider ou encore mieux de tirer les ficelles de l’Assemblée régionale, ne manquent de belles promesses qui n’engagent évidemment que celles et ceux qui les reçoivent.

 

Cela est bien plus difficile à appréhender, quand on sait qu’avant même le deuxième tour de scrutin au cours duquel les alliances ou fusions de listes sont possibles, des mariages et unions sacrées se sont déroulés pour présenter des listes attrape tout… mais surtout des électeurs dont la valeur de leur pouvoir de choisir n’est jamais mis en avant, mais oublié au bénéfice de ce que rapportera le bulletin adroitement tendu avant l’entrée dans l’isoloir.

 

Quel cauchemar pour le citoyen averti, qui objectivement cherche à manifester son vote en privilégiant non pas le casting de stars en quête de succès, mais au contraire en s’assurant que la Guadeloupe ne partira pas à la dérive, faute de responsables au plein sens du terme.

Pourquoi ne pas aussi renouveler le paysage politique en rajeunissant et modernisant les discours aux intonations déjà « rancies » ?

 

Mais aussi quel cauchemar pour les vétérans et routiniers des courses aux mandats électoraux, de constater que des « intrus » viennent troubler leurs habitudes confortables de cuisine électorale, les  empêchant de convaincre à leur manière « leurs » électeurs de ne rien changer à leurs habitudes et de voter pour eux, ils ne seront pas déçus….du retour de bâton.

 

C’est pourquoi, l’électeur de plus en plus averti, de moins en moins enclin à se comporter en machine à voter, examine toutes les données qu’il peut objectivement recueillir, avant de se décider à faire un choix dans l’isoloir entre les 9 bulletins qu’il trouvera sur la table de son bureau de vote..

 

L’objectivité en ce domaine tient aussi d’une volonté de ne pas se laisser enfermer dans des clichés ou des querelles séculaires, où le vote « contre un candidat déclaré » a trop souvent la faveur au détriment du vote « pour une cause défendable » .

 

Seuls les résultats après les 14 et 21 mars prochains nous donneront l’exacte idée de ce que les électeurs auront retenu des campagnes d’une part des candidats et d’autre part des « analystes éclairés», des politologues auto proclamés, chroniqueurs et autres intervenants de circonstance qui ne manquent pas de vocabulaire emprunté aux courses de chevaux ou aux compte rendu de match de boxe, pour faire part de leur  savoir journalistique, souvent bien ténu.

 

Une vigilance est nécessaire et une veille attentive est souhaitable, car certaines déclarations, réfléchies et non plus dans le feu des vivats populaires, de responsables politiques déclarés voulant une action « ensemble pour la Guadeloupe », nous affirment  que leurs points de vues et leurs objectifs pour l’avenir de la Guadeloupe rejoignent en tous points ceux d’une liste qui voit la « région autrement » ?????….

Serait-ce la mise en condition de l’électeur pour l’inviter à se préparer à une fusion de liste au deuxième tour ?

 

C’est là, réellement que cette ratatouille devient indigeste pour l’observateur objectif.

Pourquoi ces déviances d’un autre temps resurgisseraient- elles en cette occasion ?

 

Est-ce seulement pour assouvir des rancœurs, des inimitiés familiales, que ces coups bas et indignes de responsables seraient ourdis ?

 

Nous espérons qu’il n’en sera rien. Que l’électeur saura déjouer ces rumeurs et ces manœuvres de cuisine électorale, pour décider en son âme et conscience de ce qui est le « mieux disant » pour la Guadeloupe.

 

C’est cela la vraie démocratie, la vraie liberté républicaine.

 

Jean –M. CIREDERF
04 mars 2010

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article