Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

 

Quotient-familial.jpg

 

"Quand M. Hollande prétend que le quotient familial est injuste parce qu’il n’apporte rien aux familles qui ne paient pas d’impôt sur le revenu, il ment, car il ne peut pas ignorer que la majorité de ces familles, si elles ne paient pas d’impôt sur le revenu, c’est précisément parce qu’elles bénéficient du quotient familial."

 

Note d'un lecteur. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

castetsjj 24/01/2012 19:03


Bonjour Mr Boulogne,


A l'aube des grandes messes médiatico-politiques et devant la complexité des promesses à venir et du sujet en cours, je vous propose à l'adresse de vos lecteurs un lien éclairant et pédagogique
sur la complexité du système fiscal et de ses effets dominos pervers, car meme les experts naviguent à vue !!!


http://solutions-politiques.over-blog.com/article-c---imprecis-precis-de-fiscalite-pour-en-finir-avec-les-croyances-populaires-si-c-est-possible-97266361-comments.html#comment95435234


Bonne journée Cjj


 

Claude HOUËL 19/01/2012 14:14


C'est quand même bizarre qu'en terme d'impôt on parle toujours des taux ou de l'assiette sur lesquels chacun se propose de jouer mais jamais sur le nombre d'imposables.


De ce point de vue le cas de l'impôt sur le revenu est symbolique:L'IRPP n'est payé QUE par moins de 50% des contribuables potentiels.Les petits revenus sont exonérés et les gros
ont organisé depuis longtemps le moyen d'y échapper.Il ne repose plus que sur les classes moyennes alors que tout le monde profite de la dépense publique.


La justice fiscale, qui lui avait été attribué par ses fondateurs,de gauche, en 1914 et 1917 n'existe plus, en dépit des déclarations du PS.


De ce point de vue la TVA est plus juste,quoi qu'on en dise car elle concerne tout citoyen"selon sa faculté contributive" comme l'avait souhaité les révolutionnaires de 89.En effet le riche
dépense plus que le pauvre et paye donc en fonction et il est toujours possible dejouer sur les taux jusqu'à l'exonération des produits de première nécessité.


En ce qui concerne le quotien familial,l'incitation fiscale n'a jamais été le moteur de la natalité sauf,peut-être dans la tête d'un éminent énarque.Les allocations familiales sont déjà censées
jouer ce rôle.